En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 58 min 40 sec
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 2 heures 7 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 3 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 6 heures 17 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 7 heures 47 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 8 heures 5 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 8 heures 12 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 8 heures 31 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 1 heure 47 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 2 heures 46 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 3 heures 26 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 5 heures 49 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 7 heures 4 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 8 heures 6 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 8 heures 22 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 8 heures 43 min
Depuis le début du mandat de Barack Obama, la dette a augmenté de près de 4,8 milliards de dollars par jour, soit 3 millions de dollars par minute...
Depuis le début du mandat de Barack Obama, la dette a augmenté de près de 4,8 milliards de dollars par jour, soit 3 millions de dollars par minute...
Voracité budgétaire

Record battu : Barack Obama, président le plus dépensier de l'histoire des Etats-Unis

Publié le 09 septembre 2012
Guillaume Debré montre, chiffres à l'appui, que sous le mandat d'Obama, l'Amérique s'est endettée chaque année d'un montant égal ou supérieur... à la totalité de la dette publique de la France. Du jamais vu. Extraits de "Obama face au pouvoir" (2/2).
Guillaume Debré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Debré est correspondant de TF1 et LCI à Washington. Il a couvert la politique américaine pour CNN de 2000 à 2005. Il est l'auteur de "Obama, les secrets d'une victoire" (Fayard, 2008).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Debré montre, chiffres à l'appui, que sous le mandat d'Obama, l'Amérique s'est endettée chaque année d'un montant égal ou supérieur... à la totalité de la dette publique de la France. Du jamais vu. Extraits de "Obama face au pouvoir" (2/2).

3 552 000 000 000 dollars.

Trois mille cinq cent cinquante-deux milliards de dollars.

25 362 dollars par contribuable. 11 290 dollars par Américain.

Voilà ce que Barack Obama a dépensé au cours sa première année à la Maison-Blanche. Un record. Cette somme représente dix fois le budget de la France, pour un pays seulement cinq fois plus peuplé. En un an, le budget de l'Etat américain a augmenté de 15% par rapport à celui de son prédécesseur. Bien sûr, la crise économique a obligé Obama à sortir le chéquier, mais jamais au XXè siècle un président américain n'avait été aussi dispendieux en l'espace d'une seule année - pas même Franklin Delano Roosevelt.

3 834 000 000 000 dollars. C'est le deuxième budget que Barack Obama a proposé en février 2010, avec 282 milliards de dépenses supplémentaires. Un nouveau record. Cette frénésie dépensière va grever les finances du pays. Cette année-là, la quasi-totalité des postes de dépense augmentent, y compris celui de la défense, pourtant déjà gigantesque. Au prix d'un bras de fer d'une rare intensité, les républicains soutirent au président 38 milliards de dollars d'économie. une goutte d'eau dans un océan de dettes.

3 733 000 000 000 dollars. Ce troisième budget suffit à faire du (premier) mandat d'Obama le plus coûteux de l'histoire des Etats-Unis. Les déficits publics ont bien sûr explosé. En 2008, ils étaient de 458 milliards de dollars. En 2009, ils sont passés à 1 400 milliards, puis à 1 300 milliards en 2010 et 2011, et à 1 100 milliards en 2012. Soit près de 10% du PIB chaque année. Le déficit pour le seul mois de février 2011 - 223 milliards de dollars - est supérieur au déficit cumulé des douze mois de l'année 2007 - 161 milliards ! En 2011, le gouvernement américain a dû emprunter 42 cents pour chaque dollar qu'il a dépensé. L’Amérique sous Obama s'est endettée chaque année d'un montant égal ou supérieur... à la totalité de la dette publique de la France.

Et pourtant, voici ce que déclarait Barack Obama le plus sérieusement du monde le 23 février 2009, un mois après son investiture : "Aujourd'hui, je m'engage à réduire le déficit dont nous avons hérité de moitié à la fin de mon premier mandat. Ça ne sera pas facile. Nous allons devoir faire des choix difficiles et prendre enfin les décisions qui s'imposent. Car je refuse de laisser à nos enfants une dette qu'ils ne pourront pas rembourser - et cela exige que nous, que cette administration, prenions nos responsabilités maintenant et diminuions nos dépenses publiques."

En quatre ans, Obama a creusé la dette publique américaine de plus de 5 000 000 000 000 dollars - cinq mille milliards de dollars ! Depuis son investiture le 20 janvier 2009, la dette a crû de près de 4,8 milliards de dollars... par jour, soit 3 millions de dollars par minute... Sous Obama, le ratio dette/PIB va augmenter de 25% : c'est plus que sous aucun autre président dans l'histoire. La dette publique est aujourd'hui supérieure au PIB annuel de pays. Du jamais-vu.

L'impact de ces dépenses va continuer bien après la fin du premier mandat d'Obama, car le président démocrate a grevé les budgets à venir. Cette voracité budgétaire va plonger l'Amérique un peu plus dans le rouge. Selon le Congressional Budget Office, la Cour des comptes américaine, l'endettement du pays devrait augmenter de plus de 250% en dix ans. Au cours de ses quatre années à la Maison-Blanche, selon les mêmes prévisions, Obama a laissé une ardoise de près de dix mille milliards de dollars de déficit étalés sur dix ans. Une dette qu'il faudra bien payer un jour. Le premier mandat d'Obama a créé le plus important transfert intergénérationnel de richesse jamais opéré dans l’histoire des Etats-Unis.

____________________________________________

Extrait de "Obama face au pouvoir, Dans les coulisses de la Maison-Blanche", Fayard (5 septembre 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Kakou
- 10/09/2012 - 19:51
héhalors ...!
La planche a billets c'est pas pour les Pédés.....les couilles molle sont en Fronce ...là il y a des pédés
-gentoo-
- 10/09/2012 - 16:20
@Satan
désolé par avance pour ce mini troll.
On ne peut plus dire que les Etats unis soit un pays libéral si on considére les milliers de milliards de dollars offerts aux banques (et assurances) sans aucune contrepartie. Ou alors libéral quand ça les arrange.
@Lepongiste
J'ai des doutes que GS soit seul à l'origine de la crise financiere. Ils en sont certes responsables, mais avec plein d'autres (banques, agences de notations, politiques....) qui n'ont pas fait (ou mal fait) leur travail.
Lepongiste
- 10/09/2012 - 14:13
Les Républicains n'ont pas imposé OBAMA pour rien !!!
C'était le seul démocrate à pouvoir faire passer la boîte entière de pilules aux yeux du monde.....
"Au cours de ses quatre années à la Maison-Blanche, selon les mêmes prévisions, Obama a laissé une ardoise de près de dix mille milliards de dollars de déficit étalés sur dix ans "