En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 4 heures 7 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 5 heures 28 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 6 heures 6 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 7 heures 8 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 11 heures 47 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 12 heures 27 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 4 heures 39 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 5 heures 47 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 6 heures 25 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 10 heures 1 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 10 heures 35 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 10 heures 52 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 12 heures 4 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 12 heures 48 min
Cure d'abstinence médiatique

Alerte enlèvement : mais où est passée Marine Le Pen ?

Publié le 03 septembre 2012
La polémique sur les Roms et le débat autour du pacte budgétaire européen offrent un boulevard médiatique à Marine Le Pen. Pourtant, la présidente du FN ne s'exprime plus publiquement depuis l'élection présidentielle. Comment expliquer ce silence ?
Sylvain Crépon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Crépon, docteur en sociologie et chercheur au laboratoire Sophiapol de l'université Paris-Ouest-Nanterre, étudie le Front national depuis le milieu des années 1990.Auteur de plusieurs travaux de référence sur l'extrême droite, ses recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La polémique sur les Roms et le débat autour du pacte budgétaire européen offrent un boulevard médiatique à Marine Le Pen. Pourtant, la présidente du FN ne s'exprime plus publiquement depuis l'élection présidentielle. Comment expliquer ce silence ?

Atlantico : La polémique sur les Roms et le débat autour du pacte budgétaire européen semblent offrir un "boulevard médiatique" à Marine Le Pen. Comment expliquer son mutisme ces derniers temps ?

Sylvain Crépon : Lorsqu’il y a de grandes polémiques sur les thématiques proches du FN, on se rend compte souvent que le Front national reste un peu atone. Cela avait été le cas en 2002 en pleine polémique sur l’insécurité. Le FN était resté silencieux et cela avait étonné tout le monde.

Les responsables frontistes expliquent toujours la même chose. Premièrement, ces thématiques sont actives pour le Front national. Il n’y a quasiment même plus besoin de faire campagne car cela leur sert déjà. S’ils faisaient campagne sur ces thématiques, cela pourrait les desservir puisqu’aujourd’hui, que ce soit à l’UMP ou au PS, il existe une sorte d’unanimité sur cette question de la nécessité du démantèlement des camps de Roms et de l’expulsion de ces derniers quand ils n’ont pas de papiers.

Si le FN entrait dans la danse, il serait inaudible puisqu’il serait à l’unisson des discours des grands partis. Et c’est justement ce que le FN déteste par-dessus tout. Il cherche toujours à affirmer sa singularité. S’il veut se singulariser, il a tout intérêt à ne pas rentrer dans ce débat.

De plus, sur toutes ces questions (insécurité, immigration, Roms...), en arrière-plan, dans l’imaginaire, la figure du FN est toujours présente. La gauche disait que Sarkozy faisait du Le Pen, maintenant on dit que Manuel Valls fait du Sarkozy et même du "lepénisme de gauche".

Lors de la rentrée politique du FN, notamment à l’université d’été prévue à la fin du mois, Marine Le Pen devrait alors en mettre une petite couche. Mais je ne suis même pas sûr qu’elle insiste beaucoup là-dessus.

Dans les jours qui suivent, les attaques du Front national devraient donc plus se concentrer sur les questions de souverainisme et de protectionnisme …

Oui, je pense que c’est ici que le FN va pouvoir se singulariser. On peut déjà prévoir que l’UMP et le PS vont abonder dans le sens du traité européen. Le Front national laisse s’accentuer les dissensions dans chaque camp et ensuite, il va essayer d’apparaitre comme étant le parti qui s’oppose explicitement au traité. Il va alors rejouer sa mélodie qu’on connaît par cœur, celle du défenseur des "petites gens" qui s’oppose à la financiarisation et à l’Europe de Bruxelles.

D’autres partis, comme le Front de gauche, vont faire de même, mais ils n’ont pas le même poids électoral que le FN.

Marine Le Pen ne devrait donc pas rejouer "la bataille des fronts" en axant ses critiques sur le parti et la personnalité de Jean-Luc Mélenchon ?

Elle devrait effectivement ignorer le Front de gauche. Se confronter à Jean-Luc Mélenchon reviendrait à se mettre à sa hauteur.

Marine Le Pen prétend prendre le pouvoir. Elle devrait alors se concentrer sur les grands partis que sont l’UMP et le PS. Elle va chercher à être le premier opposant du gouvernement. Une stratégie double : attaquer le gouvernement et son premier opposant.

Concernant l’UMP, elle devrait tout de même attendre qu’un candidat à la présidence du parti se démarque.

Marine Le Pen changera-t-elle sa stratégie en fonction du résultat de l’élection à la présidence de l’UMP ?

Que ce soit l’un ou l’autre, elle appliquera la même stratégie. Dans tous les cas, je pense qu’il n’y aura pas d’alliance avec le FN. Au niveau national, cela serait complètement suicidaire pour l’UMP.

Le résultat de l'élection à la présidence de l'UMP jouera sur les thématiques. Jean-François Copé défendra une ligne "Sarkozy-Buisson" et chassera davantage sur les terres du Front national. François Fillon, sur la ligne du gaullisme social, devrait, au contraire, se rapprocher du centre.

Si l’affrontement Copé-Fillon dégénère, peut-on imaginer qu’une certaine frange de l’UMP se tourne vers le FN ?

Je ne crois pas. Aux législatives, la moitié de ceux qui appuyaient la ligne Buisson et qui faisaient partie de la droite populaire n’ont pas été élus au Parlement. La droite populaire existe au sein de l’UMP, mais le jour où ils se rapprocheront du FN, ils seront morts politiquement.

Jacques Bompard à Orange a réussi à survivre en naviguant entre FN et souverainisme de droite mais cela reste un cas isolé et marginal.

(Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (61)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
remy c
- 04/09/2012 - 23:01
Article comique
Quand elle parle, elle a tord, quand elle ne parle pas, ou moins aussi.
phidias
- 04/09/2012 - 22:00
Combien ça coûte ?
Monsieur Sylvain Crépon : docteur en sociologie et chercheur au laboratoire Sophiapol de l'université Paris-Ouest-Nanterre, étudie le Front national depuis le milieu des années 1990.
Dois-je comprendre que mes impôts financent depuis 22 ans une recherche (parmi tant d'autres j'admets) dont l'utilité (je ne dis pas l'intérêt) m'échappe un peu ?

Pensez à de grands aînés tels que:
"George Orwell était un visionnaire à plus d’un titre. En effet, lorsqu’[Georges Orwell] démissionne de ses fonctions de journaliste à la BBC en 1943.../..., il écrit dans sa lettre de démission : « Depuis quelque temps, j’ai pris conscience que je gaspillais mon temps et l’argent public en faisant un travail qui ne produit aucun résultat »."

Ben oui, hein ?
NRV95
- 04/09/2012 - 18:24
A @trois cent à l'heure
Vous avez écrit"Mais je pense que le refus de toute alliance au niveau national ou local entre l'UMP et le FN n'est pas une bonne stratégie" Je suis tout à fait d'accord et l'ai manifesté en "haut lieu" au FN, mais ça n'a pas plu. Peut être pour des raisons que la raison de connait pas!