En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
Marine Le Pen apparaît comme l’incarnation parfaite de la fascination du pire.
Dans la tête des classes moyennes
La fascination du pire
Publié le 07 mars 2011
Plus de 120 Français des classes moyennes scrutés pendant un mois : c'est l'étude qui vient d'être menée début 2011, sur la plateforme fermée FreeThinking. La France du milieu vue par elle-même : un feuilleton en cinq épisodes. Saison 1, épisode 2...
Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Langlois et Xavier Charpentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus de 120 Français des classes moyennes scrutés pendant un mois : c'est l'étude qui vient d'être menée début 2011, sur la plateforme fermée FreeThinking. La France du milieu vue par elle-même : un feuilleton en cinq épisodes. Saison 1, épisode 2...

Notre pays a peur. Peur de l’irréversible pour une minorité non négligeable, qui avoue avoir "lâché l’affaire". Dans notre étude, les membres de notre panel se lâchent : "ce qui va bien en France, je n’en sais rien !!!! Et je suis sur que ça ne va pas aller en s’améliorant en 2011!!! Parole d’une personne bientôt licenciée". Ceux-là  - 20% des contributions lors de la partie du débat qui y était dédiée - assument un pessimisme radical. Que faudrait-il faire pour aller mieux, ensemble ? Rien, c’est trop tard. Pour eux, la partie est perdue.

Le monde parallèle des élites

Peur pour la plupart d’être lâchés en rase campagne par des dirigeants qui les ont conduits dans l’impasse : "Je dirais juste que le système dans lequel nous vivons et que nous avons construit va droit dans le mur, et que ce mur est très épais". Lâchés par des élites – politiques, économiques  - qui sont en train de devenir à leurs yeux "les Autres", vivant non plus "au-dessus" mais littéralement dans un monde parallèle. Sans projet ni idée. Sans vraie envie de diriger non plus, vivant "le plus souvent pour ne pas dire quasiment toujours en totale déconnexion avec la réalité et les besoins réels du peuple".  Dans un "monde d’à côté".

Marine Le Pen : une "Ségolène Royal de droite"

Peur de la catastrophe d’un 21 avril bis aussi. Car la conséquence ultime de tout ceci, c’est le phénomène Marine Le Pen, qui apparaît comme l’incarnation parfaite de cette fascination du pire. 32% pronostiquent, sans le souhaiter, un duel entre Marine Le Pen et DSK ou Nicolas Sarkozy au deuxième tour de l’élection présidentielle. Convaincus que la perspective d’un 21 avril de droite ou de gauche est non pas plausible, mais probable, ils se sentent capables d’expliquer pourquoi : "Pour moi l’hypothèse du 2nd tour, sera Sarkozy-Le Pen avec un taux d’abstention record aux urnes".

Pour eux, non seulement Marine Le Pen est toujours un choix de rupture mais qu’au-delà de la provocation, elle devient une candidate de deuxième tour "réaliste", moderne, nouvelle, une "Ségolène Royal de droite".  Et surtout la représentante d’un parti qui est le seul à voir la société française telle qu’elle est et non telle qu’elle devrait être : "Il n’empêche que le FN pose les questions qui dérangent, dit les choses que certains d’entre nous pensent tout bas. En cela, cela prouve au moins que ce parti a le devoir d’exister".

Un Front National qui a "le devoir d’exister", un deuxième tour fantasmé impliquant Marine Le Pen : "ça va mal finir", une phrase qui a de l’avenir...

(2ème épisode sur 5)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
trapanel
- 03/03/2011 - 07:25
et le troisième tour....!
La France est parfaitement consciente que Marine Le Pen ne gagnera pas les élections présidentielles.Par contre au troisième tour c'est à dire aux législatives , il risque d'y avoir du dégât, car tous le français savent qu'un président sans majorité... Et je sens que beaucoup de politiques, de droite comme de gauche, ne vont pas être droits dans leurs bottes en criant "MLP ne passera pas par moi"
405
- 03/03/2011 - 00:19
Sa petite entreprise
Jean-Marine à repris l'entreprise familiale de papa. Tant qu'il y aura des gogos pour voter pour eux.
http://www.liberation.fr/grand-angle/010136780-on-aura-tout-vu-a-montretout
Il parait que maintenant elle fait dans le social. La fille du châtelain à ses pauvres. Avec sa bande de jet-setters imbibés de champagne, Jean-Marine doit bien se moquer de la gueule des pigeons qui votent FN.
PovCon
- 03/03/2011 - 00:03
Le pire ? Notre prez, l'Europe et l'Euro
Il suffit de voir qui était a la nuit du Fouquet's--Barierre pour jauger le problème. Quand au PS, tant qu'il défendra l'Europe telle qu'elle est construite et l'Euro qui aide a appauvrir les peuples d'Europe, je vois mal comment il remontera la pente, même si la détestation d'une certaine droite incarnée par l'autre devrait donner un coup de barre a gauche.