En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

06.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

07.

Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis

01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 25 min 17 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 heure 6 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 16 heures 37 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 18 heures 9 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 20 heures 3 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 21 heures 46 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 1 jour 5 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 1 jour 55 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont plus les pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 55 min 25 sec
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 heure 21 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 17 heures 39 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 19 heures 37 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 20 heures 27 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage au personnel soignant
il y a 22 heures 22 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 1 jour 36 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 18 heures
© Reuters
Vladimir Poutine s'oppose toujours à Barack Obama sur la question syrienne. Un retour de la Guerre froide ?
© Reuters
Vladimir Poutine s'oppose toujours à Barack Obama sur la question syrienne. Un retour de la Guerre froide ?
Rideau de fer

Un sous-marin russe nucléaire d'attaque derrière les lignes de défense américaines : la Guerre froide n'a-t-elle en fait jamais cessé ?

Publié le 21 août 2012
Un sous-marin russe, le "Chtchiouka B", a vogué dans les eaux territoriales américaines du golfe du Mexique. Alors que les États-Unis ont démantelé un réseau d'espions russes opérant sur le territoire américain, Vladimir Poutine s'oppose toujours à Obama sur la question syrienne. De quoi raviver le spectre de la Guerre froide ?
Gérard de Villiers
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard de Villiers, est un journaliste, écrivain et éditeur français. Il est diplômé de l'IEP Paris et de l'ESJ Paris. Il a été reporter à Rivarol, Paris-Presse, France-Dimanche. Il est célèbre dans le monde entier pour ses romans d'espionnage S.A.S,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sous-marin russe, le "Chtchiouka B", a vogué dans les eaux territoriales américaines du golfe du Mexique. Alors que les États-Unis ont démantelé un réseau d'espions russes opérant sur le territoire américain, Vladimir Poutine s'oppose toujours à Obama sur la question syrienne. De quoi raviver le spectre de la Guerre froide ?

L’incident du sous-marin russe « Chtchiouka B » (« Akoula » selon la classification de l’OTAN) qui s’est promené dans les eaux territoriales américaines du golfe du Mexique en juillet, même s’il a été grossi par certains milieux US de la défense afin d’empêcher la réduction du budget militaire américain, n’est que le dernier incident révélant la tension permanente et sournoise entre la Russie et les États-Unis.

En effet, l’Akoula est un sous-marin de dernière génération russe extrêmement silencieux qui a certainement voulu tester les défenses américaines.

Officiellement, la Guerre froide est terminée depuis 1991 fin de l’URSS. Dans la réalité, les Russes détestent les Américains, s’en méfient et les contrent chaque fois qu’ils le peuvent. Plus Vladimir Poutine assure son pouvoir plus on revient à une Guerre froide qui n’ose pas dire son nom.

Chaque fois que je vais à Moscou, je ressens profondément ce sentiment anti-américain. Explicable : l’homme du Kremlin, Vladimir Poutine a été totalement formé par le KGB et demeure imprégné de la mentalité de la Guerre froide. De plus, les États-Unis se sont donnés des verges pour se battre avec leur projet d’implantation d’un barrage antimissile en Europe, en particulier en Pologne. Ils ont beau jurer qu’il s’agirait d’arrêter des missiles nucléaires tirés par l’Iran et menaçant  l’Europe qui n’existent pas encore, les Russes considèrent qu’il s’agit d’un barrage antimissile russe.

Il y a trois ans, les Américains ont fait une autre « mauvaise manière » aux Russes en montant une manip’ à Bangkok pour arrêter Viktor Bout, un marchand transporteur d’armes russe qui a longtemps appartenu aux services soviétiques et russes. Le Kremlin a tout fait auprès du gouvernement thaïlandais pour empêcher son extradition de Thaïlande sans y parvenir. Aujourd’hui, Viktor Bout se trouve dans un pénitencier américain et les Russes continuent à réclamer sa libération.

Officiellement, c’est un aventurier. Dans la réalité, les Russes ne laissent jamais tomber les anciens de leurs services qui en plus savent beaucoup de choses. Bien entendu les Russes ne sont pas innocents non plus. Il y a deux ans, le FBI a démantelé un réseau d’espions russes aux États-Unis et arrêté une douzaine de supposés coupables. Habileté suprême les gens arrêtés hommes et femmes ne faisaient pas partis du SVR (la direction du renseignement extérieur russe). Ils étaient gérés parallèlement.

Le Kremlin n’a évidemment jamais reconnu leur culpabilité mais, pour le récupérer, il a dû accepter un échange où les Américains ont réclamé quatre de leurs « taupes » arrêtées et emprisonnées en Russie. Je connaissais l’un deux, Guennadi Vassilenko, qui avait déjà été arrêté puis relâché dans les années 80, faute d’aveu et que j’avais rencontré à Moscou en 2002.

Il lui restait encore 7 ans à purger dans la sinistre prison de Lefortovo.

Ce ne sont qu’escarmouches à côté de la Syrie. Lors de l’opération de déstabilisation du colonel Kadhafi présentée par les médias occidentaux comme concernant uniquement la protection des populations civiles libyennes, les Américains, les Britanniques et les Français ont en réalité donné un sérieux coup de pouce aux rebelles libyens qui n’auraient jamais réussi sans l’aide de l’Otan. Faute incompréhensible des Russes, ils s’étaient abstenus au conseil de sécurité de l’ONU, autorisant ainsi cette opération qui a amené un changement de régime en Lybie.

On ne les y reprendra plus !

En effet, la Syrie est un point d’affrontement central désormais entre les Russes et les Américains. Dernier pays de la région lié à la Russie, lui offrant un port militaire en Méditerranée - Tartous - gros client pour l’armement russe. La Syrie de Bachar al-Assad est totalement protégée par le Kremlin. Celui-ci oppose son veto au conseil de sécurité de l’ONU empêchant toute opération internationale afin de ne pas rééditer l’affaire libyenne.

De leur coté, les Américains font tout pour abattre le régime de Bachar al-Assad allié inconditionnel de l’Iran, leur dernier ennemi héréditaire.

Ils n’ont jamais pardonné l’affaire des otages américains de l’ambassade Téhéran, retenus de 1979 à 1982 dans ce pays. La chute du régime de Damas leur permettrait d’affaiblir énormément l’Iran.

C’est le dernier « front » de cette sournoise Guerre froide et Dieu seul sait ce qu’il en résultera. De toute façon l’affaire syrienne réglée la lutte feutrée entre les États-Unis et la Russie n’est pas prête de s’arrêter.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 21/08/2012 - 16:22
Sacré Gérard, qu'elle subtilité!
"Dans la réalité, les Russes détestent les Américains, s’en méfient et les contrent chaque fois qu’ils le peuvent."

Faut pas s'étonner qu'il y a de l'anti-américanisme primaire.
etalors7
- 21/08/2012 - 13:10
Méfiez vous de la désinformation du complexe militaro industriel
suite: faisait état d'un sous marin chinois surprenant une flotte us en faisant surface au milieu des navires sans avoir été détecté.
Non seulement c'est peu crédible quand on connait la puissance technologique militaire us mais ça ressemble bcp à un signal pour affoler les politiques pour qu'ils augmentent les budgets militaires
etalors7
- 21/08/2012 - 13:04
Méfiez vous de la désinformation du complexe militaro industriel
américain. Bizarrement un site d'info stratégique faisait état il y