En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Dans la tête des classes moyennes
Bienvenue dans un monde de brutes
Publié le 07 mars 2011
Plus de 120 Français des classes moyennes scrutés pendant un mois : c'est l'étude qui vient d'être menée début 2011, sur la plateforme fermée FreeThinking. La France du milieu vue par elle-même : un feuilleton en cinq épisodes. Saison 1, épisode 1, c'est parti...
Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Langlois et Xavier Charpentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Langlois et Xavier Charpentier ont créé en mars 2007 FreeThinking, laboratoire de recherche consommateur 2.0 de Publicis Groupe.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus de 120 Français des classes moyennes scrutés pendant un mois : c'est l'étude qui vient d'être menée début 2011, sur la plateforme fermée FreeThinking. La France du milieu vue par elle-même : un feuilleton en cinq épisodes. Saison 1, épisode 1, c'est parti...

Les Français sont moroses, c’est entendu. Mais surtout choqués. Car, au-delà de la sombre actualité du chômage, ce sont le pouvoir d’achat en berne, la montée de la violence et les inégalités qui s’imposent comme leurs motifs d’inquiétude majeurs. Autant d'avatars qui forment, à leurs yeux, la métamorphose d’une société imparfaite (mais relativement douce à vivre) en une société de brutalité.

Une société brutale...

Pour eux « tout est lié » : une société qui a du mal à générer du travail pour tous, un revenu décent pour ses classes moyennes et une équité de traitement minimale entre ses membres devient forcément violente : « Les thèmes les plus importants sont le pouvoir d’achat, le chômage élevé et la violence. Ces trois thèmes sont liés entre eux et je pense que les choses ne vont pas s’améliorer dans l’avenir. »

Mais une société brutale, c’est quoi ? D’abord, évidemment, une société plus violente. Et plus tolérante à l’égard de cette violence, enjoignant de baisser les yeux devant les fauteurs de troubles au citoyen moyen, à celui ou à celle que personne ne va aider : "hier une voisine s’est rendue au commissariat pour qu’on lui rende sa voiture explosée : le voleur (…) sortait de prison. Multirécidiviste, il est convoqué au tribunal en ……… juin !!! Et ma voisine a qui on a refusé la CMU la semaine dernière, qui va l’aider ??????"

... qui se paupérise

Une société brutale, c’est ensuite une société paupérisée, dans laquelle on enjoint aussi aux « méritants » de travailler, lésiner et se taire : « Moi je ne pars pas en vacances, pas de coiffeur, pas de sorties, très peu de chauffage en hiver et je ne me soigne pas les dents faute de moyens (…) mais je suis contente de ma situation car j’habite une région où les loyers restent abordables…? »

C’est enfin une société moins humaine, moins française, parce que brutalisée par ses élites. Derrière le pouvoir d’achat, la paupérisation, la violence,  il y a l’idée d’un viol de la société française.  De l’imposition d’un modèle négatif entretenu par les élites, tenues de fait pour responsables de la montée des inégalités et de la violence qui en découle : « La violence dans la société : elle découle notamment des inégalités sociales et d’un pouvoir d’achat trop faible. Quand la confiance manque, la violence augmente ».

(1er épisode sur 5)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jjw1
- 02/03/2011 - 00:21
Majorité de moins en moins silencieuse
Si internet inquiète certaines personnes, c'est bien parce que les classes moyennes trouvent l'info qu'il leur faut. Les médias traditionnels ont encore de l'influence sur elles. Mais leur audimat est en perte de vitesse. Atlantico peut être un bon accélérateur.
Corto
- 01/03/2011 - 22:14
5 épisodes ?
c'est un peu court pour découper en 5 parties ...
cataphractaire
- 01/03/2011 - 11:46
2007
Est ce une réplique pour la candidature Sarkozy pour 2012. L'argumentaire est d'un ennui, d'une grossière analyse bâclée. On dirait constat idiot fait par le fn.