En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

04.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 31 min 58 sec
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 2 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 4 heures 26 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 5 heures 50 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 7 heures 13 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 8 heures 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 8 heures 14 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 3 heures 36 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 3 heures 45 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 4 heures 59 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 8 heures 56 sec
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 8 heures 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 16 heures 42 min
Toboggan européen

Mario Draghi et consorts piétinent-ils les traités européens dans l'opacité absolue ?

Publié le 14 août 2012
Le président de la BCE ou Mario Monti ont semblé prendre ces dernières semaines quelques largesses avec l'esprit des traités...
Bruno Bertez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Bertez est un des anciens propriétaires de l'Agefi France (l'Agence économique et financière), repris en 1987 par le groupe Expansion sous la houlette de Jean-Louis Servan-Schreiber.Il est un participant actif du Blog a Lupus, pour lequel il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la BCE ou Mario Monti ont semblé prendre ces dernières semaines quelques largesses avec l'esprit des traités...

Au  niveau Européen, tout est fait, sous prétexte de discrétion et d’efficacité, dans l’opacité. Il s’agit d’une véritable stratégie, scandaleuse, cynique , mise en place sous plusieurs justifications :

  • Ne pas affoler le public,

  • Ne pas donner d’armes aux marchés dans leurs activités spéculatives,

  • Eviter le contrôle des Parlements, représentants des peuples,

  • Eviter de révéler et mettre au grand jour les conflits et enjeux.

  • Faciliter les négociations des gouvernements sur le dos des contribuables

  • Tourner les traités, les chartes fondatrices de l’Union monétaire.

    Il y a encore beaucoup d’autres raisons, comme celle-ci, qui est la plus importante de toutes : éviter de montrer l’incurie des Pères de l’Europe.

Entretenir des images fausses dans les mémoires collectives, ce qui en gros équivaut à maintenir le mythe de gouvernants compétents pour perpétuer la possibilité d’exploitation et tromperie des citoyens. Ceci, tant il est vrai que ceux qui exercent le pouvoir présentement sont les héritiers de ces mauvais Pères fondateurs et que révéler la vérité serait nuisible à leur crédibilité et légitimité présente.

Je développe régulièrement dans notre cadre analytique l’idée selon laquelle nous sommes sous la domination de classes alliées, kleptocrates, qui tentent à la fois de maintenir un ordre/désordre social, de sauver un  système bancaire usurier et insolvable et de perpétuer un Etat Providence à crédit et menacé de faillite, le tout réuni dans un système de type social démocrate dont la finalité est non pas le progrès mais la reproduction, la perpétuation du désordre social existant au prix d’une socialisation sans cesse accrue.

Si je soutiens les positions allemandes dans l’actuelle situation de crise, ce n’est pas par attirance particulière pour le pays et le peuple, c’est par ce qu’une partie de l’Allemagne est saine, a de bons principes, reste fidèle à mes valeurs de monnaie solide, d’économie productive, d’effort, d’épargne et de responsabilité. L’Allemagne reste le refuge des valeurs économiques et individuelles fondées sur l’incitation et la liberté. L’Allemagne refuse encore l’inflationnisme, le mensonge qui mélange le monétaire et le fiscal, la tromperie du détournement de la monnaie au profit d’agendas politiques non explicités.

Cette partie de l’Allemagne est notre seule alliée contre l’Internationale noire de la Banque, de la finance spéculative, et l’Internationale politique qui sert ses intérêts, étant entendu que cette Internationale politique dont je parle ne se confond pas avec les découpages idiots Droite/Gauche mais plutôt avec le magma, le marécage indistinct et mystifiant de la gauche sociale démocrate et de la fausse droite.

Le symbole, je ne dit cela non par méchanceté mais pour me faire comprendre, le symbole de ce magma étant un homme politique de type Dominique Strauss-Kahn. Ne prenez pas cela pour une attaque sur la personne, ce n’est vraiment pas mon intention de stigmatiser DSK en tant qu’individu. Mario Draghi, s’il était homme politique, ferait aussi bien l’affaire pour la comparaison, mais il joue un autre rôle dans le système, il représente autre chose. Ce que vient d’accomplir Draghi, que je qualifie de coup de force, de coup d’Etat, est d’une vilenie sans nom. Le pire est que le coup est tellement tordu, feinté, dissimulé que les parades sont extrêmement difficiles. Il a focalisé l’attention des victimes sur un ensemble de déclarations tonitruantes, spectaculaires, mais en réalité d’illusions et de fausses pistes , et pendant de temps il posait les jalons d’un véritable putsch antidémocratique, antinational.

Pour bien comprendre Draghi, il faut rapprocher ses propos des propos de l’autre représentant de l’Internationale noire des Banques, Mario Monti .Monti nous a dit que  les gouvernements ne devaient pas se sentir liés par les mandats, les volontés populaires. Cela signifie : pas plus par les sondages et les votes actuels que les votes passés. Bien évidemment cela englobe les traités.

La base de l’Union monétaire, c’est l’interdiction du financement monétaire des souverains, l’interdiction du détournement de la monnaie bien commun pour le  financement des gouvernements et de leurs promesses clientélistes. C’est une clause solennelle du traité. Sans cette clause les Allemands n’auraient jamais signé.

Le dispositif de Draghi consiste, comme les illusionnistes, à faire jaillir de sa manche publique bien visible tout un ensemble d’illusions et de poudre aux yeux, pour dans l’obscurité accomplir son forfait. C’est ce forfait qui constitue à la fois son fait accompli et sa trahison de l’esprit de l’union monétaire européenne.

L’utilisation de l’ELA, Emergency Liquidity Assistance (un programme de soutien exceptionnel à la liquidité bancaire) dans le cas grec récent est un détournement de l’esprit de l’ELA. Cette utilisation en fait un mécanisme de bail out des souverains qui détourne les traités. L’ELA devient un véritable bail out fund dès lors qu’il est utilisé dans ces conditions et dès lors que l’on y rajoute les récentes déclarations de Draghi. Car si l’ELA prévoit bien que les risques et coûts liés à son utilisation sont à la charge de la Banque Nationale et du souverain qui les utilisent et non à la charge de l’eurosystème, dès lors que cette Banque Nationale et son souverain sont insolvables, cette précaution, cette distinction ne veulent plus rien dire puisque personne ne peut payer !

Si par ailleurs, comme le dit Draghi dans son discours coup de force, la BCE s’engage à ce que toutes monnaies restent dans l’Union et utilise pour intervenir le prétexte de risque convertibilité, alors l’ELA devient un véritable bail out fund, sans limite, sans contrôle au nez et à la barbe des peuples, et au nez et à la barbe des Allemands !

C’est du travail d’illusionniste : on attire l’attention d’un coté et dans l’obscurité on monte un dispositif qui détourne l’esprit des traités, utilise les failles, les ignorances pour monter autre chose de plus scandaleux et spoliateur pour les peuples.

L’ELA revue et modifiée et complétée  par Draghi crée les conditions, les possibilités de débasement de la monnaie que jamais on n’aurait obtenu par les systèmes discutés au grand jour.  Le coup de force hypocrite de Draghi finalise en quelque sorte le scandaleux travail de Sarkozy et Merkel, lesquels avaient permis le "Sarkozy trade", c’est à dire l’achat de bons souverains par la BCE  via le tourniquet des banques.

Draghi a ajouté les trois éléments qui manquaient pour transformer l’ELA , en la détournant,  en un véritable bail out fund illimité.

Les éléments, je rappelle, sont :

  • Engagement que l’euro est irréversible et qu’aucune monnaie ne sortira

  • Mise en avant du risque de convertibilité.

  • Acceptation que l’ELA soit utilisé alors que les NCB et les Souverains sont insolvables.

Il est évident que dans ces prochaines semaines ce sera le tour de l’Espagne, il suffira d’élargir le dispositif, de s’appuyer sur le fait accompli pour réaliser ce qui est interdit. En attendant l’Italie de Monti.

Avec Draghi et ses complices l’ELA devient la petite lumière qui luit au bout du tunnel qui conduit à l’impasse, à la spoliation et au chaos. Au chaos car l’ELA est une véritable déclaration de guerre et une machine… à disloquer l’Europe à la désunifier.

On comprend la volonté d’entretenir l’opacité , d’éviter le contrôle des parlements et des corps intermédiaires; à la faveur d’une matière complexe, ces gens font ce qu’ils veulent sur le dos des peuples.

Publié préalablement sur le Blog a Lupus

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Atlante13
- 15/08/2012 - 12:40
Mis non, vous divaguez...
Moi-je Président Normal 1er a dit textuellement " je serai vigilant".
Bon d'accord, il n'a pas dit quand (après les vacances, peut-être?), et n'a pas précisé exactement sur quoi.
vangog
- 15/08/2012 - 00:27
Si les traités Européens sont inutiles, autant les abroger de
suite, les commissions inutiles aussi et aussi les fonds structurels de soutien au développement des pays les plus pauvres, qui s’avèrent être, plus réellement, des fonds destinés à la désindustrialisation-délocalisation des pays encore riches, et puis licencions aussi les membres de ces assemblées pléthoriques avec leur cour d' interprètes et autres parasites lobbyistes, démontons cette usine à gaz Européenne avant qu'elle n'explose et reconstruisons la sur des bases saines, car peu de choses restent à sauver!
Teo1492
- 15/08/2012 - 00:22
@ Jirem
oui, c'est bien résumé !
La construction européenne est un désastre démocratique. Et tout cela se finira mal dans 1 an, 10 ou 50, mais c'est inévitable.