En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 1 heure 55 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 5 heures 21 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 6 heures 16 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 7 heures 2 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 8 heures 10 sec
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 10 heures 15 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 11 heures 2 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 1 heure 43 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 2 heures 19 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 5 heures 43 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 6 heures 37 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 7 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 11 heures 28 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 13 heures 22 min
© Reuters
"Mais c’est bien cette crainte de l’islamophobie qui tétanise aujourd’hui tous ceux qui veulent lutter efficacement contre le racisme."
© Reuters
"Mais c’est bien cette crainte de l’islamophobie qui tétanise aujourd’hui tous ceux qui veulent lutter efficacement contre le racisme."
La semaine Goldnadel

La peur d'être taxés d'islamophobes tétanise tous ceux qui veulent lutter contre le racisme

Publié le 13 août 2012
Autres sujets de la semaine : les contradictions de la gauche sur les questions de délinquance et de justice et le double discours des humanistes sur la peine de mort.
Gilles-William Goldnadel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Autres sujets de la semaine : les contradictions de la gauche sur les questions de délinquance et de justice et le double discours des humanistes sur la peine de mort.

Justice et contradictions de la gauche

Et si ce qui caractérisait aujourd’hui la gauche française, dans son aspect le plus agaçant, ne serait pas cette contradiction permanente et sélective ?

Quelques exemples pour illustrer ce principe de contradiction :

- La prison. Ces deux dernières semaines, les déclarations de Madame Taubira et de quelques éminences socialistes dans son sillage auront déclenché l’éternelle et lassante polémique sur l’utilité de la prison.

Madame Taubira a en effet cru devoir considérer les centres d’éducation fermés pour mineurs comme un « fantasme ».

Première remarque : dès que la gauche de la gauche utilise à son profit un vocabulaire issu de la psychanalyse de bazar : je me méfie. L’insécurité était un fantasme, on connait la suite, l’immigration entraînant des modifications démographiques, un autre, et on connait la fin.

- La position de Madame Taubira est en parfaite contradiction avec le programme électoral du candidat socialiste élu et qui avait à cœur de montrer que sous le masque de son éternelle bonhomie ne se cachait certainement pas le visage du laxisme gauchisant.

Force est de constater, pourtant, que l’heure est à une faiblesse qui fera rougir de plaisir le syndicat de la magistrature.

Le journal le Monde ne s’y est pas trompé puisqu’il réclamait cette semaine dans son éditorial aux socialistes « un brin de clarté » mettant lui aussi en opposition le président et sa garde des sceaux. Malheureusement, le journal n’a pas poussé son désir de clarté jusqu'à nous dire s’il préférait la force ou la faiblesse.

Sur le fond, je renvoie le lecteur à l’excellente argumentation de mon ami Xavier Bébin, de l’Institut Pour la Justice, dans ces mêmes colonnes, qui indiquait qu’il y avait pire encore pour encourager la récidive que les courtes peines de prison : l’inexécution des décisions de justice et le sentiment d’impunité.

On croyait en avoir convaincu l’ensemble des socialistes, mais le tropisme du soleil noir de la gauche extrême est plus fort que ce qui n’était qu’une conversion de circonstance. Dans ce même article, Xavier Bébin rappelait que depuis 1990 la délinquance des mineurs entre 16 et 18 ans avait augmenté de 575 %. Mais sans doute ma ministre de tutelle considèrera ces chiffres comme autant de fantasmes se brisant sur le roc de sa réalité idéologique.

Son collègue socialiste, Monsieur Urvoas, que l’on présentait pourtant comme un possible ministre de l’intérieur, a donné raison à Madame Taubira en considérant les courtes peines de prison comme « vides de sens ».

Je n’ai pourtant jamais entendu qui que ce soit tenir ce genre de raisonnement concernant la délinquance financière ou, l’expression n’est peut-être pas innocente, les « cols blancs ». Je n’ai jamais, sous la plume de qui que ce soit, lu qu’un homme d’affaire coupable d’abus de biens sociaux, un policier dérapant, un politicien dévoyé condamné à deux ans de prison le serait inutilement et qu’il vaudrait mieux lui imposer des travaux d’intérêt général. On voit évidemment, la contradiction : l’impossibilité, que je rappelle désormais semaines après semaines, d’assumer la possibilité de contraindre ceux que l'on considère toujours comme les victimes de la société, en seraient-ils devenus ses bourreaux principaux.

L'humanisme et la peine de mort

Je remarque cette même contradiction dans le domaine de la peine de mort. Favorable à son abolition, je ne l’ai jamais considéré, comme d’aucuns abolitionnistes, comme une sorte de lumière succédant aux ténèbres, considérant depuis longtemps que ce n’est plus l’état le principal pourvoyeur de la mort mais l’individu ou des groupes dévoyés.

Force est de constater pourtant, qu’alors que le prétendu humaniste de gauche ne souffre pas la souffrance donnée par l’état, il l’accepte avec une philosophie très compréhensive lorsqu’il s’agit de l’individu en colère ou mieux encore de la foule. A titre de simple illustration, j’entendais il y a quelques semaines, sur France Inter, le gentil Bernard Guetta, sans doute ennemi farouche de la peine de mort, nous dire qu’il ne pleurerait pas si Monsieur Assad subissait le même sort que Monsieur Khadafi. Je pense que mes pires détracteurs s’accorderont à reconnaître que je n’avais et n’ai pour messieurs Khadafi et Assad, pas le moindre soupçon de sympathie. Je crois sans me vanter avoir été de ceux qui les ont le plus conspué jusqu’à en être suspect. Je ne crains pas cependant de dire combien la façon dont le raïs libyen a été lynché, torturé, sodomisé, m’a soulevé le cœur et que je souhaiterais plutôt pour le rejeton Assad un jugement de Cour fut-il suivi d’une exécution capitale.

Plus généralement, j’ai observé combien les exactions aveugles des foules syriennes, palestiniennes ou libyennes laissaient de marbre ceux qui n’avaient pas assez de larmes pour pleurer le sol d’un terroriste de Guantanamo. L’excès de compréhension n’a d’égal dans son excès que celui de la sollicitude. Il y a peut-être pire que la bonne conscience : la mauvaise.

La crainte de l'islamophobie empêche toute lutte efficace contre le racisme

On annonce cette semaine le décès de Mouloud Aounit, ancien président du Mrap. Je m’abstiendrai évidemment de toute remarque déplacée, celui-ci n’étant plus là pour se défendre. J’ai été suffisamment son adversaire de son vivant pour le laisser désormais en paix. Je me contenterai seulement de quelques remarques périphériques : certains journaux l'ont présenté comme « une grand figure de l’antiracisme », peut-être, d’autres plus thuriféraires : « comme un combattant contre le racisme ». Certainement pas. Je suis même convaincu désormais que les deux expressions sont parfaitement antinomiques. Son compagnon de route du PCF, Pierre Laurent a poussé son sens de l’humour hilarant à déclarer « qu’il avait eu le courage de lutter contre l’islamophobie »… Mais c’est bien cette crainte de l’islamophobie qui tétanise aujourd’hui tous ceux qui veulent lutter efficacement contre le racisme. Exemple : TV5 mardi dernier, 13h : « Nigéria : les affrontements entre chrétiens et musulmans se poursuivent » renseignement pris, on saura le mercredi que ce soit disant affrontement interreligieux a consisté pour des islamistes à assassiner 20 chrétiens dont un pasteur dans une église évangéliste. Je parierai que ce renvoi intercommunautaire dos à dos est la conséquence aussi inconsciente que permanente du chantage à l’islamophobie. Qui ne voit pourtant que ce ne sont désormais pas seulement les juifs ou les chrétiens qui en font les frais : le génocide des noirs non arabes au Darfour, la chasse aux noirs en Libye, la mise en esclavage des noirs mauritaniens (voir un précédent article), Al Qaida au Mali, quel est l’antiraciste professionnel qui aura le courage de dire la souffrance des populations noires sous le joug arabo-islamiste ?

Dans ce cadre d’indulgence apeurée, on remarquera que l’aveuglement devant le printemps arabe continue de se poursuivre : Arte lundi dernier présentait de manière extatique, dans le cadre du printemps arabe égyptien, un jeune auteur de ce pays mettant en scène une « nouvelle vision des croisades ». A en croire l’artiste intellectuel, l’Egypte d’hier aurait épousé le récitatif occidental sur les croisades et qu’il fallait donc désormais montrer au public le mal que l’occident avait causé. Je croyais personnellement que le récitatif arabe de la croisade était acquis depuis longtemps et donnait de manière compréhensible, tous les torts aux églises de la chrétienté. Quoi qu’il en soit, je conseillerais aux grands intellectuels de la chaine franco-allemande de relire Claude Lévi-Strauss et Jacques Ellul, ils pourraient ainsi apprendre que les croisades chrétiennes, pour injustes et terribles qu’elles aient été envers les populations musulmanes et juives n’étaient en vérité que l’imitation du Djihad.

Au-delà de cela, l’Egypte de Mohamed Morsi est devenue désormais entièrement aux mains des Frères depuis l’éviction du maréchal Tantaoui. Il est bien possible que ceci soit la résultante d’un scrutin électoral serré mais tranché. Il n’en demeure pas moins que le nouveau président de la République a décidé de fermer le journal d’opposition Al Destour coupable d’avoir accusé le nouveau pouvoir de vouloir rétablir le califat. En Tunisie, la colère gronde à Sidi bouzid, berceau de la révolution et l’heure est au rétablissement de la charia.

Je devrais regarder Arte plus souvent.    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (64)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 20/08/2012 - 00:01
As t'on le droit de dire que:
le monothéisme est une arnaque?
Franchement comment peut on aujourd'hui laisser des sectes diriger des pays?
Entre le vatican blanchisseur d'argent de la mafia et trafiquant d'enfant en Espagne, Les Royaumes de Barbus qui visiblement sont restés coincés au moyen-age, et Israël dont personne ne peut dire de mal sous peine de se retrouver avec le Mossad aux fesses...
Cela commence a bien faire, ne serait t'ils pas temps de passer à autres choses, histoire de changer? Non? Ah bon... Dans ce cas: Que la paix du saigneur soit avec vous.
veloman95
- 19/08/2012 - 17:58
merci
Merci pour votre combat qui consiste a essayer de faire admettre Israël comme une démocratie, pas parfaite mais n'oublions pas "en guerre", de faire reconnaître l'idéologie musulmane comme étant proche du Nazisme , Vous êtes bien seul, mais bon courage.
Profquitache
- 19/08/2012 - 12:59
Excellent article, merci
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, et de pire salop que celui qui se drape dans sa soi-disant vertu pour justifier le mal fait aux autres.

Quand aux crétins qui considèrent que défendre les Chrétiens du Nigéria, c'est du sionisme, la censure stalino-nazisto-islamiste doit leur faire figure de summum de l'intelligence.