En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 6 min 17 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 23 min 25 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 25 min 49 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 26 min 57 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 31 min 9 sec
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 16 heures 8 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 16 heures 46 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 min 54 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 24 min 47 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 26 min 50 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 27 min 3 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 31 min 25 sec
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 16 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 18 heures 31 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 21 heures 25 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 1 jour 8 min
Reflets de France

DSK : Jacob a visé juste

Publié le 28 février 2011
Contrairement aux précédents présidents de la Ve République, DSK n'est pas associé à un fief rural.
Paul-Marie Couteaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-Marie Coûteaux est l'auteur de nombreux essais et biographies politiques.Il a été député européen souverainiste de 1999 à 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement aux précédents présidents de la Ve République, DSK n'est pas associé à un fief rural.

Il est assez curieux que Dominique Strauss-Kahn, dont toute la presse nous rebat les oreilles depuis dimanche 20 février (jour où il vint à Paris pour le G 20, après quoi son portrait fut à la une de tous les journaux), n'ait derrière lui aucun paysage, ni même aucun lieu, en sorte que Christian Jacob a visé juste en remarquant que le patron du FMI ne correspondrait guère à « l'image de la France rurale, de la France des terroirs et des territoires qu'on aime bien"

A chacun sa grotte de Solutré

Le plus souvent, on a cité la phrase de Jacob pour s'en moquer -voir le commentaire de Rue 89, estimant que la France rurale n'existait plus depuis longtemps. Or, elle existe assez dans les représentations que les Français se font de la France (puisque c'est bien de cela qu'il s'agit) pour que les politiques aient toujours pris soin de s'identifier à l'une de ses images, à l'un de ses lieux : sa concurrente socialiste Royal colle scrupuleusement à ses terres d'élection, les Deux-Sèvres et le Poitou, comme François Mitterrand l'avait fait en un temps où la réalité de la campagne française avait déjà beaucoup muté : il y avait Latche, dans les profondes Landes, et la célèbre “roche de Solutré” présentée comme le tabernacle des plus anciens mystères français, dont l'ascension à la Pentecôte faisait une manière de pèlerinage; il y avait les Charentes dont il était pétri jusqu'à goûter Chardonne, et le fameux village illustrant "la force tranquille" lors de la présidentielle victorieuse de 1981 -village devant lequel on imagine mal, en effet, que pose jamais un DSK tout sourire…

Ne parlons pas du Général de Gaulle qui s'identifia tant à Colombey, aux terres de Haute-Marne, à la forêt des Dhuy, symbole des vieilles terres gauloises -et pour combien compta dans son image aujourd'hui encore tutellaire le simple fait de porter un nom qui était à lui tout seul une histoire et une géographie ancestrales... De même, derrière Pompidou, il y avait le Cantal et Montboudif -et les vacances à Cajarc, aux confins du Quercy et du Rouergue, et encore Orvilliers, maison modeste mais rituelle qui abritait ses fins de semaine. Derrière Giscard, on aperçoit l'Auvergne et ses cratères, ce qui fait tout un tableau -on apprécia même qu'en 1974 il annonçât sa candidature présidentielle depuis Chamalières, "petite commune d'Auvergne". Comme, derrière Chirac il y a la Corrèze, Saran, le château de Bity et un peu au loin le plateau de Millevaches -et les vaches elles-mêmes, fûssent celles du salon de l'Agriculture.

Un candidat hors sol

Pour M. Strauss-Kahn, rien, absolument rien, au point qu'il donne l'air de vivre aux Etats-Unis comme s'il était chez lui -bien devant qu'à Sarcelles, dont il fut certes l'élu, mais où nul n'imagina jamais qu'il pût habiter un seul jour (alors que si Nicolas Sarkozy n'est pas représentatif de la France rurale, son rapprochement avec la ville de Neuilly - dont il fut maire - semble faire sens). Faille d'autant plus grave que l'on se demande de plus en plus pourquoi la presse nationale et internationale relate ses moindres gestes ou paroles, alors que sa carrière ministérielle fut assez courte - il fut ministre de Lionel Jospin, mais, des anciens ministres de gauche, il y a aujourd'hui pléthore - et qu'il n'est plus élu en France depuis longtemps…

Oui, décidément, M. Jacob a bien visé, et je gage que DSK se souciera bientôt de se fabriquer un lieu pour "atterrir" comme on dit à si juste titre dans la politique française -mais "fabriquer" est bien le mot, et l'on peut douter que l'on imagine jamais derrière lui autre chose que des aéroports ou des avions, cet univers hors sol qui passait jadis pour moderne, mais qui est passé de mode, pour ne pas dire odieux aux yeux de nombre de Français, en sorte que l'image des terroirs est plus valorisante aujourd'hui qu'elle ne l'a été pendant  longtemps… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :