En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 2 heures 46 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 6 heures 4 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 8 heures 39 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 13 heures 1 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 3 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 6 heures 14 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 13 heures 18 min
Drame

Infanticide : ce qu’il se passe dans la tête des femmes qui tuent leurs enfants

Publié le 04 août 2012
Dominique Cottrez, soupçonnée d'avoir tué huit de ses nouveaux nés, a été libérée jeudi. Son histoire fait suite à celle de Véronique Courjault, qui avait défrayé la chronique après la découverte de ses bébés morts puis congelés à son domicile. L'infanticide reste un tabou qui traverse le temps et que la société s'explique encore mal.
Elle est psychologue clinicienne dans la ville de Fréjus (Var). Elle a publié une étude sur les différents types d'infanticide.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Moins
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle est psychologue clinicienne dans la ville de Fréjus (Var). Elle a publié une étude sur les différents types d'infanticide.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Cottrez, soupçonnée d'avoir tué huit de ses nouveaux nés, a été libérée jeudi. Son histoire fait suite à celle de Véronique Courjault, qui avait défrayé la chronique après la découverte de ses bébés morts puis congelés à son domicile. L'infanticide reste un tabou qui traverse le temps et que la société s'explique encore mal.

Atlantico: Il y a eu Véronique Courjault par le passé... Voilà maintenant Dominique Cottrez, qui sort de prison, toujours soupçonnée du meurtre de huit de ses bébés. Pourquoi certaines femmes tuent-elles leurs enfants à la naissance ?

Alexandra Moins : Avant tout chose, il est important de parler du déni de grossesse, qui précède en général l’infanticide. C’est souvent la base. La femme n’a pas conscience d’être enceinte, elle l’apprend tard ou même au moment de l’accouchement. Du coup, elle n’est pas préparée, elle n’a pas eu le temps d’assimiler qu’un enfant arrivait. Donc il s’agit généralement d’un enfant non désiré.  Elle est alors victime d’un raptus anxieux, un état de panique intense, elle se retrouve perdue et c’est là qu’elle commet un acte d’infanticide.

L'infanticide peut-il prendre racine ailleurs ?

Outre le déni de grossesse, il y a aussi bien entendu des causes psychiques qui jouent un très grand rôle dans l’infanticide. Le profil de ces femmes est souvent le même. Elles sont fragiles, anxieuses, voire immatures. Elles cachent une grande pauvreté affective et elles ont peu d'estime d'elles-mêmes. Le contexte social joue aussi : précarité, chômage, difficultés économiques. Il ne faut pas non plus négliger la pression de l’entourage, de la famille. Elle a souvent un rôle très important. Des familles peuvent ne pas accepter que la femme soit enceinte et donc la pousser à tuer son enfant. Ça peut être le cas en Inde, par exemple quand on souhaite un garçon pour éviter de payer une dot, et que la femme accouche d’une fille.

On remarque que ces femmes sont souvent victimes d’agressions sexuelles ou d’inceste pendant leur adolescence. C’est le cas notamment de Dominique Cottrez, qui vient d’être libérée. Malgré ces antécédents tragiques, ces femmes ont-elle également des pulsions meurtrières ?

Oui, on peut parler de pulsions meurtrières, mais il faut faire attention : les infanticides ne sont pas des actes prémédités. Il y a une soudaineté d’apprendre qu’on est enceinte. Ces femmes ont le sentiment d’être au pied du mur, elles sont soumises à une très grosse angoisse et paniquent. C’est pour cela que l’acte va être soudain. Elles vont étouffer leur enfant ou l’abandonner dans une poubelle. C’est un acte passager, un moment de flottement sans conscience. L’après-infanticide permet de comprendre que ces femmes ne sont pas des criminelles au sens propre du terme. D’un coup, elles sont envahies par un fort sentiment de culpabilité par rapport à leur geste, elles éprouvent une réelle difficulté à mettre des mots sur ce qu’elles ont fait. Le retour à la réalité est brutal puisqu’elles se retrouvent face à  leur propre incompréhension face à leur acte et face aux interrogations de la société.

Outre l'atrocité des ces faits, qu'est ce qui choque la société dans l'infanticide?

C'est le lien de filiation, l'acte de mettre au monde un enfant, donc de donner la vie et de l’enlever rapidement avec brutalité. C’est ça qui crée une onde de choc chez les gens et notamment les parents, qui ne comprennent pas qu’on puisse aller si loin. A cela s’ajoute la place très spéciale que prend l’enfant. Il représente la fragilité, l’innocence et comme il dépend de l’adulte, on a du mal à accepter que ce même adulte - et qui plus est sa mère - lui retire la vie. Ceci étant dit, il faut noter que l’infanticide ne va pas avoir la même résonance et le même impact selon les sociétés. Les moins "éduquées" vont rationaliser l'infanticide, elles vont lui trouver des raisons concrètes et valables. On va comprendre que le contexte économique ou social n’est pas favorable à la naissance d’un enfant.

Quelle(s) solution(s) pour ces femmes ?

Bien sûr, il faut qu’il y ait une sanction mais elle doit s’accompagner d’un travail psychologique avec la femme. Elle doit comprendre pourquoi elle a tué son enfant. Elle doit impérativement mettre des mots dessus. La société et le corps médical doit lui aussi pouvoir en apprendre plus sur le mécanisme d’infanticide avant d’apporter les soins adéquates.

Propos recueillis par Valérie Meret

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

07.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 04/08/2012 - 13:01
Ganesha - 04/08/2012 - 10:11
En effet, c'est sans doute ce qui se passe dans la tête de celle qui commet un infanticide, une différence de quelques heures …
et beaucoup en sont responsables ‼
Ganesha
- 04/08/2012 - 10:11
Compréhension
Il faut probablement ajouter quelques heures au droit à l'avortement (prolongé)... la femme resterait pour quelques instants seule propriétaire de ce qu'elle vient de produire !