En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 6 heures 21 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 12 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 15 heures 8 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 15 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 16 heures 1 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 17 heures 6 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 7 heures 32 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 12 heures 20 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 14 heures 42 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 15 heures 16 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 15 heures 50 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 16 heures 34 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 16 heures 44 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 17 heures 13 min
Batman côté sombre

Mais pourquoi l'auteur de la tuerie d'Aurora fascine-t-il autant ?

Publié le 03 août 2012
La fusillade meurtrière lors de la diffusion du film Batman à Aurora, aux États-Unis a fait 12 morts et 58 blessés. Malgré l'atrocité du crime, des groupes Facebook prolifèrent sur le net pour rendre hommage au tueur.
Stéphane Bourgoin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Bourgoin est un écrivain spécialisé dans la criminologie et l'étude des tueurs en série. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fusillade meurtrière lors de la diffusion du film Batman à Aurora, aux États-Unis a fait 12 morts et 58 blessés. Malgré l'atrocité du crime, des groupes Facebook prolifèrent sur le net pour rendre hommage au tueur.

Atlantico : Des groupes de fans, auto-baptisés "les holmies", se sont formés sur les réseaux sociaux pour rendre hommage à James Holmes qui a abattu 12 personnes lors de la projection du film Batman à Aurora, aux Etats-Unis. Comment peut-on expliquer une telle fascination pour l'auteur d'un acte aussi abjecte ?

Stéphane Bourgoin : Ce phénomène n’est pas propre à James Holmes. Cela est déjà arrivé lors de l’arrestation de Luka Magnotta. On a vu naître de nombreuses pages Facebook, des blogs d’admiration. Il s'agit d'un processus essentiellement féminin. Lorsque l’on regarde par exemple, le blog des holmies, on s'aperçoit que ce sont les jeunes femmes qui écrivent le plus de messages de soutien. 

Les stars qu’elles admirent leur étant inaccessibles, elles vont essayer d’approcher ces autres types de "vedettes" qui leur semblent plus proches. Les femmes, en règle générale, sont plus attirées par ce qui touche à la criminalité. Canal Satellite avait d’ailleurs fait une étude qui montrait que 75 % des personnes qui regardent la chaîne « planète justice » sont des femmes. A titre personnel, je constate également que mon lectorat est essentiellement féminin.

Vous dites que ce phénomène est "essentiellement féminin", qu'est-ce qui vous permet de l'affirmer ?

Les femmes sont davantage victimes des criminels en règle générale. Elles s’intéressent plus à la psychologie que les hommes. 90% des élèves en psycho sont des femmes. Par ailleurs : 

  • les femmes pensent pouvoir comprendre l’humain qui se cache derrière « la figure du monstre »,
  • les tueurs en série disposent d’une image hyper-sexuelle. La fiction participe à développer cette figure notamment quand on regarde par exemple Hannibal Lecter présenté comme un homme de goût.

 

Mais comment expliquer la fascination qu'ils peuvent susciter chez certains ?

La fascination pour le mal ou la figure du mal est une constante. Alfred Hitchcock disait : «  Pour avoir un bon film policier il faut avant tout un très bon méchant ». Ce n'est pas une nouveauté, ni un phénomène purement américain : Landru, dans l’attente de son exécution, a reçu plus de 4000 demandes en mariage. 

Reste que la « starisation » des meurtriers est très anglo-saxonne. On trouve énormément de blogs en anglais, qu’on appelle le murderabilia, où vous pouvez acheter des ongles, des peintures ou des gribouillages de Charles Manson

Autrefois, lorsqu’il n’y avait pas encore de livres, vous pouviez voir sur les marchés, des marchands ambulants qui vendaient des représentations feuilles de tueurs ou de ses victimes, avec en dernière page la complainte du criminel (celle de Jean-Baptiste Troppmann qui avait tué 8 personnes à Pantin au XIX siècle, par exemple). Les gens s’arrachaient ces feuilles.

A la même époque, vous aviez aussi des journaux comme le « Petit journal » ancêtre de « Détective » ou « L’œil de la police ».  Ce phénomène n’est donc pas nouveau et a atteint parfois des dimensions inimaginables. Par exemple, en pleine affaire Landru, a eu lieu une élection présidentielle : Landru a reçu plusieurs dizaines de milliers de bulletins de votes !

Autre exemple, en France, on a arrêté les exécutions publiques en 1939. Lors de l’exécution d’Eugène Weidmann, il y a eu une grande bagarre, une hystérie générale de la part des femmes. Elles souhaitaient se précipiter vers la guillotine pour tremper leurs mouchoirs dans le sang du décapité car cela était censé apporter bonheur et fertilité.  

Internet et les nouveaux médias n’ont-ils pas accentué ce type de culte pour les criminels ?

Si, de manière évidente. James Holmes par exemple est un tueur d’imitation. Il appartient à la catégorie des tueurs de masse. Ces tueries ont toujours eu lieu mais, depuis la fusillade de Columbine en 1999, s’est instauré un code. Les tueurs se suicident ou se laissent abattre par les forces de l’ordre (NDLR : ce ne fut pas le cas de James Holmes). Ils sont presque toujours habillés de noir ou d’un uniforme qui leur donnent une forme d’autorité. Les blogs de soutiens et les pages Facebook à l’attention des tueurs se multiplient.

Enfin, il ne faut pas négliger que ces tueurs rêvent d’accéder à la notoriété. C’est ce que permettent les médias et Internet. Voilà pourquoi, selon moi, le seul moyen d’enrayer ce phénomène est d’arrêter de publier des images et de mettre en avant ces individus à la télé ou dans d’autres médias.

Enfin, le cinéma peut rendre sympathique le serial killer. Si on regarde la série Dexter ou encore Hannibal Lecter on voit bien le cinéma à tendance à rendre affectueux l’image du tueur qui devient le héros. 

Au final, pourquoi le mal fascine-t-il plus que le bien ?

Je compare cela à l’actualité télévisé. Les médias ne font pas leur une en s'intéressant aux trains qui arrivent à l’heure. A partir de là, forcément, on fait l’actualité autour de ce qui va mal.

Les faits divers passionnent car ils rassurent. En fait, ils nous donnent une lecture immédiate de l’état actuel d’une société à un moment donné.


Propos recueillis par Charles Rassaert

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rhytton
- 04/08/2012 - 09:12
Mais pourquoi l'auteur de la tuerie d'Aurora fascine-t-il autant
Mais pourquoi l'auteur de la tuerie d'Aurora fascine-t-il autant les journalistes, surtout anglo-saxons, qui vont rediger ensuite un article de facon a passionner leurs lecteurs pour qu'ils soient finalement au moins autant fascines que leurs auteurs? Oui pourquoi? Racolage journalistique ou provocation au desordre public? Il est clair que moins les medias en parlent, moins les gens y pensent et se fascinent alors pour d'autres choses plus saines comme l'incroyable equite de Cecile Duflot.
Teo1492
- 03/08/2012 - 18:11
Parce qu'il est un étidiant intelligent et plutôt beau gosse
Ce type aurait été un gros bras et moche, le traitement médiatique aurait été tout autre...
Là il s'agissait d'un parfait étudiant américain en doctorat, un peu solitaire. En clair, un étudiant américain comme il y en a beaucoup.
Whiskybar
- 03/08/2012 - 16:42
J'ai une explication pseudo-nietzschéenne
"Pourquoi le mal fascine-t-il plus que le bien ?"
Quelle mignonne petite question. D'une naïveté à peine surjouée.

Depuis plusieurs siècles, la cruauté, la méchanceté, la violence innée de l'homme comme de l'animal sont tellement refoulées, bannies de nos réalités, qu'il est naturel d'être fascinés par des manifestations de barbarie aussi aigües. Et je ne défend pas l'acte du meurtrier. Je condamne simplement cette mentalité générale lâche et mortifère qui contraint l'homme à ravaler sa force, sa vigueur, sa volonté, ses affects et pulsions de domination, au point qu'il arrive à certains "points limites" comme John Holmes, avec dans sa trace des gens qui se projettent sur lui.