En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

07.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 20 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 46 min 51 sec
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 18 heures 49 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 20 heures 56 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 22 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 33 min 19 sec
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 15 heures 22 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 18 heures 40 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 20 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 23 heures 40 min
Fraudisme

Ces 5 mesures qui permettraient de réduire enfin le travail au noir

Publié le 02 août 2012
Un rapport de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale montre que plus de 7% des entreprises emploient illégalement leurs salariés, principalement dans l’hôtellerie-restauration, le commerce de détail alimentaire et les salons de coiffure et d’esthétique, particulièrement chez les jeunes et les seniors. Comment lutter contre le travail au noir ?
Dominique Tian est député (UMP) de la 2ème circonscription des Bouches-du-Rhône.Il est l'auteur d'un rapport sur les fraudes sociales, rendu public en juin 2011. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Tian
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Tian est député (UMP) de la 2ème circonscription des Bouches-du-Rhône.Il est l'auteur d'un rapport sur les fraudes sociales, rendu public en juin 2011. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale montre que plus de 7% des entreprises emploient illégalement leurs salariés, principalement dans l’hôtellerie-restauration, le commerce de détail alimentaire et les salons de coiffure et d’esthétique, particulièrement chez les jeunes et les seniors. Comment lutter contre le travail au noir ?

Atlantico : Une enquête de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale révèle que 7,3% des entreprises françaises s’adonnent à la fraude aux prélèvements sociaux, ne déclarant pas l’activité de leurs salariés.
Comment lutter contre cette fraude ?

Dominique Tian : C’était l’objet de la mission d’information dont j’ai eu l’honneur d’être le rapporteur, la Mission parlementaire sur la fraude sociale, qui a conclu l’année dernière à 20 milliards de fraudes sociale en France, dont au moins 12 à 14, voire 15 milliards pour la fraude aux URSSAF, soit la fraude aux cotisations sociales, qui concerne donc le travail au noir.
Comme le montre notre rapport paru il y a 6 mois, la France n’a pas su adopter les mesures permettant de lutter contre le travail au noir. Le rapport donnait déjà un certain nombre de pistes pour y remédier.

Par exemple la création, sans cesse repoussée, d’un répertoire national des interdits de gérer. Car aujourd’hui, celui qui est interdit de gérer à Aix-en-Provence s’en va à Marseille. Interdit à Marseille, il ira à Lille. Bref, on se rend compte que ce sont toujours les mêmes individus qui récidivent. Certains fabriquent des sociétés uniquement pour voler le système social, et notamment faire jouer la garantie des salaires.

Deuxièmement, dans les secteurs les plus concernés, qui sont à l’évidence le secteur du bâtiment en premier lieu, ensuite l’hôtellerie-restauration, puis le textile, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de carte professionnelle biométrique permettant de savoir qui travaille sur un chantier, qui prouve son identité, etc. C’est un travail que doivent faire les organisations professionnelles.

Troisièmement, il nous faut mettre en œuvre la « flagrance sociale », une procédure qui permet aux organismes de recouvrement de mettre immédiatement en oeuvre des mesures conservatoires (saisies, inscriptions de garanties). En clair, l’individu qui emploie son personnel au noir est immédiatement sanctionné, par exemple par la confiscation de ses biens.

De plus, il y a un vrai problème dans l’immatriculation des sociétés en France. Aujourd’hui, on immatricule n’importe quelle société sans vérifier les identités des personnes concernées. Un grand nombre de sociétés étant créées par des personnes qui ne sont pas de nationalité française, on ne finit par ne plus rien y comprendre. Or on leur donne ainsi des droits : droit d’embaucher, d’avoir la garantie des salaires, …

Enfin, il faut que l’inspection du travail travaille aussi le week-end et la nuit. Nous avons recommandé que les inspecteurs du travail fassent des contrôles le week-end. Les chantiers du week-end existent au vu et au su de tous. Il y a quelque chose qui ne va pas ! Il suffit d’accorder le droit au service d’inspection du travail d’œuvrer la nuit et le week-end.

Au-delà, il faut également traiter le très gros problème des intermittents du spectacle.

Toutes les mesures préconisées figurent dans notre rapport : améliorer le pilotage de l’Etat, simplifier et unifier le cadre juridique de la lutte contre la fraude, développer l’interconnexion des fichiers, améliorer les contrôles sur la condition de résidence, développer l’usage de technologies modernes, etc.

La France est-elle en retard par rapport à ses homologues étrangers ?


Certes, le travail qui est fait par l’URSSAF va aujourd’hui dans le bon sens. Mais nous sommes très en retard. Il me semble que des pays comme le Danemark, la Hollande, l’Allemagne ne connaissent pas un phénomène d’une telle ampleur. Mais ce n’est pas seulement un problème de travail au noir : à partir du moment où la Cour des Comptes refuse de certifier les comptes de la Sécurité sociale, dans la branche accident du travail, notamment, et dans la branche famille, comme l’a fait savoir la Cour la semaine dernière, cela signifie que que l'on est incapable de savoir ce que gagnent les gens et quelles sont leurs ressources. On accorde des aides sociales très généreusement sans savoir quels sont les revenus des personnes. Cela encourage évidemment le travail au noir. Et deuxièmement, la Cour des Comptes a relevé le grand désordre dans la gestion des accidents du travail et des maladies professionnelles. En vérité, beaucoup de gens qui sont soi-disant en accident du travail travaillent par ailleurs. Cela arrange certains chefs d’entreprise de mettre les gens en arrêt de travail. Sans que cela ne donne lieu à des sanctions. Il y a des centaines de millions d’erreur, les informations ne sont pas recoupées.

Cela étant, il y a bien des pays où cela fonctionne moins bien qu’en France. Mais de manière générale, notre système n’est quasiment pas géré.

2,4% des salariés seraient concernés par ces fraudes, chiffre sous-évalué, selon le rapport. Mesure-t-on réellement l’ampleur du problème ?


Il y en a évidemment beaucoup plus, puisque le Conseil des prélèvements obligatoires évalué la fraude aux prélèvements sociaux à 12 à 15 milliards d’euros. Evidemment, nous ne sommes pas dans un monde idéal, il ne s’agit pas de s’intéresser à l’individu qui travaille et qui paie sa femme de ménage au noir. Il y a toujours un minimum de souplesse à accorder. Mais cela est sans commune mesure avec le montage de systèmes qui ne servent qu’à frauder, comme ces sociétés de gardiennage qui emploient des gens sans les déclarer. C’est la porte ouverte à l’esclavagisme moderne.
Ce n’est pas qu’un problème financier : c’est un problème moral. On ne peut pas tricher, pas vis-à-vis des autres membres de la société.

Propos recueillis par Ania Nussbaum

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

05.

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

06.

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

07.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Rosine
- 04/08/2012 - 15:40
du boudin!
Tian, tian, voilà du boudin!...et il est député. Pensez aux c***s qui l'ont élu: encore plus c¨¨¨que lui (car lui il aura une retraite à vie)
catbul
- 03/08/2012 - 14:07
La nouvelle Zélande envisage
La nouvelle Zélande envisage de supprimer la monnaie et de ne se servir que des cartes bancaires pour tous les paiements .Méthode infaillible pour supprimer le travail au noir et autres arnaques ,tout doit transiter par un compte banquaires qui peut être plus facilement surveille
zen aztec
- 03/08/2012 - 09:16
curieux...
On aborde pas une seule fois la lourdeur des charges,du code du travail...il n'y a que des gros en...és de patron