En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

03.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

04.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

05.

Les secrets du modèle coréen : des masques et des tests pour tout le monde, mais pas de confinement ni de vie privée

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Fermeture des écoles : enseignants et élèves déjà au bord de la crise de nerfs

01.

Le designer d'Apple sur le départ

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

Brigitte Macron fait passer des tests à tout le monde (et à Emmanuel); Laeticia Hallyday privée de Pascal pour son anniversaire; Vanessa Paradis défend Johnny contre Amber; Angelina Jolie en furie contre Jennifer Aniston; Un bébé pour Benjamin Castaldi

04.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

ça vient d'être publié
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 11 heures 43 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 14 heures 54 min
light > France
Changement d’heure
Malgré le confinement, n’oubliez pas le passage à l’heure d’été ce week-end
il y a 16 heures 38 min
pépites > Politique
Face à la vague
Covid-19 : Edouard Philippe alerte contre "la vague extrêmement élevée" qui "déferle"
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Politique
Ami entends-tu...

Et Didier Guillaume lança un appel à l'armée des ombres !

il y a 19 heures 2 min
pépites > Europe
Nouvelle personnalité
Royaume-Uni : le Premier ministre Boris Johnson a été testé positif au coronavirus
il y a 19 heures 42 min
décryptage > Politique
Conséquences politiques

Philippe Gosselin : "Nous avons refusé que l’équivalent des pleins pouvoirs soient votés pour le Premier ministre. Mais nous devons rester vigilants"

il y a 21 heures 46 min
décryptage > Justice
Responsabilités

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

il y a 22 heures 13 min
décryptage > High-tech
Utilisation optimale

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

il y a 23 heures 6 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 11 heures 9 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 13 heures 51 min
pépites > Politique
Deux semaines de plus
Coronavirus : Edouard Philippe officialise le prolongement du confinement jusqu’au 15 avril
il y a 15 heures 20 min
pépites > Religion
"Urbi et Orbi"
Vatican : le pape François va présider une prière planétaire et bénir le monde entier face au Covid-19
il y a 17 heures 4 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le bulldog baille et quand les clous d’or piquent le ciel : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 18 heures 15 min
pépite vidéo > Santé
Immense tristesse
Julie, 16 ans, est la plus jeune victime du Covid-19 en France
il y a 19 heures 12 min
décryptage > Europe
Commission européenne

Union européenne : l’intérêt général otage des bien-pensants ?

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Social
Impact de la crise sanitaire

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Politique
Effet boule de neige

Le gouvernement est-il allergique au principe de responsabilité ?

il y a 22 heures 35 min
décryptage > International
Atlantico Business

Les secrets du modèle coréen : des masques et des tests pour tout le monde, mais pas de confinement ni de vie privée

il y a 23 heures 28 min
Eye of the tiger

Pourquoi un vrai champion assume ses échecs (et comment il les transforme en victoires futures)

Publié le 27 juillet 2012
Ce qui caractérise tous les "numéros 1", c'est la prise de responsabilité face à l’échec. Hubert Ripoll explique comment les grands sportifs parviennent à transformer positivement une défaite pour devenir les meilleurs de leur catégorie. Extraits de "Le mental des champions" (1/2).
Hubert Ripoll est psychologue du sport et essayiste. Il a travaillé auprès de plusieurs équipes de France et avec de nombreux champions olympiques et champions du monde. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages sur la psychologie des champions et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hubert Ripoll
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hubert Ripoll est psychologue du sport et essayiste. Il a travaillé auprès de plusieurs équipes de France et avec de nombreux champions olympiques et champions du monde. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages sur la psychologie des champions et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce qui caractérise tous les "numéros 1", c'est la prise de responsabilité face à l’échec. Hubert Ripoll explique comment les grands sportifs parviennent à transformer positivement une défaite pour devenir les meilleurs de leur catégorie. Extraits de "Le mental des champions" (1/2).

D’une manière générale, et quel que soit leur profil motivationnel, ce qui m’a le plus frappé, à l’écoute de ces champions, est de constater que ceux-ci ne développent jamais de stratégies d’évitement comme le font les autres sportifs, et qui les poussent, soit à éviter de se confronter à ceux qui risquent de leur être supérieurs, soit à s’attribuer des handicaps, soit enfin à expliquer l’échec dans la perspective la moins pénalisante pour leur propre responsabilité. Ce qui les caractérise en effet est, au contraire, une prise de responsabilité face à l’échec, et ils assument celui-ci en le  transformant positivement, pour mieux se préparer aux victoires futures :

« Ce n’est pas dans les situations confortables mais dans les situations difficiles que je bâtis mes grandes victoires. Regarde les Jeux, j’aurais pu être défoncé par tant d’injustice, j’aurais pu m’en prendre à l’arbitrage. Non, j’ai d’abord dit : “J’aurais dû le mettre KO.” » (Pascal GENTIL)

Il s’agit ici d’une véritable stratégie de « faire face » que les Anglo-Saxons appellent le « coping ». Certains, comme Laura Flessel, ont appris très tôt à utiliser cette stratégie. Ainsi, lorsque je lui ai demandé quelle était sa plus belle victoire, je fus surpris de l’entendre évoquer... sa première défaite :

« Le maître d’armes de Petit-Bourg nous inculquait la gestion de la défaite avant celle de la victoire. J’ai rapidement fait une première compétition où j’ai terminé quatrième. Voir récompensées les trois premières et rester au bas du podium a été pour moi une réelle frustration. Mon entraîneur m’a alors dit : “Si tu veux gagner, tu dois m’écouter et travailler dur.” Et ça a marché. Aussi, c’est bien cette défaite qui a été constructive pour ma carrière d’escrimeuse. »

Comme je l’ai précisé avant, cette façon de procéder de l’entraîneur, au demeurant peu banale, entrait en consonance avec les aspirations de l’escrimeuse, sans quoi celle-ci aurait vraisemblablement été découragée ; ce qu’elle me confirma par la suite :

« Il faut ajouter à cela que je me construis plutôt dans l’adversité que dans la facilité. [...] Je puise mon énergie dans l’adversité, parce que j’aime réussir ce que j’entreprends plutôt lorsque ce n’est pas acquis d’avance. Je n’aime donc pas la facilité. »

Dans la suite de son propos, Laura me révéla à quel point sa capacité à gérer l’adversité lui avait permis de faire face aux difficultés rencontrées tout
au long de sa carrière. Il s’agit bien sûr là d’un trait fort de la personnalité de cette championne d’exception :

« Comme je suis une éternelle insatisfaite, je tire ma satisfaction de la réussite de mes projets, souvent dans l’adversité, il est vrai. J’ai dû souvent faire face. Lorsqu’il m’a fallu, moi qui arrivais de la Guadeloupe, une île où tout n’était que bonheur, m’adapter aux briques rouges de l’INSEP, lorsqu’il a fallu changer d’entraîneur, contre le racisme aussi. Lorsque je suis arrivée en métropole, je me suis retrouvée toute petite dans quelque chose qui n’était pas fait pour moi, mais j’étais une petite teigne, un garçon manqué, et je me suis accrochée. En fait, tous ceux qui ont essayé de m’évincer, parce que j’étais jeune ou parce que j’étais noire, m’ont, au contraire, renforcée dans ma détermination. »

Ces champions ont éprouvé très tôt une exceptionnelle motivation qui les a poussés à s’investir sans compter dans le sport et à réussir. Le moteur
de leur action n’a pas changé de « carburant » et la nature de leur implication, de même que les buts qu’ils poursuivent, est restée exceptionnellement
stable. Enfin, une motivation, toujours la même depuis l’enfance, les a tenaillés au ventre et au cœur ; celle-ci a toujours été sans faille.

Toujours ? Pas exactement. Je me rappelle Mahyar Monshipour, lorsqu’il m’a avoué comment sa motivation l’avait pris en défaut. Je lui avais alors posé une question qui n’avait rien à voir avec la motivation, car il s’agissait de concentration. « Avez-vous disputé un match où votre concentration ne fût pas au rendez-vous ? » lui demandai-je alors. Écoutons-le commenter cet épisode douloureux qui a clôturé son exceptionnelle carrière :

« Oui, c’était contre Somsak Sithchatchawal, lors de mon dernier match pour le championnat du monde. Je suis sorti des vestiaires sans ce supplément de stress habituel. Normalement, quand je sortais du vestiaire, je devenais un guerrier, je devenais un tueur, et cette fois je n’étais pas un tueur, j’étais dans le sport, dans la technique, comme dans un match de foot ou de tennis, je n’étais pas un gladiateur, pas un guerrier, c’est pour ça que j’ai perdu. »

Un lourd silence emplit l’espace. Mahyar eut du mal à poursuivre. Il chercha longuement les mots les moins douloureux pour finalement s’avouer que
ce n’était pas un problème de concentration mais de motivation. Il n’osa cependant pas employer ce mot.

« Même aujourd’hui, je ne veux pas l’avouer, je ne peux pas me l’avouer. Je ne peux pas accepter ce mot. Inconsciemment, je ne voulais pas arrêter la boxe, mais j’en avais peut-être un peu marre, je ne voulais plus continuer, je n’étais plus autant impliqué qu’auparavant. Alors, forcément, je n’ai pas
tout mis en œuvre pour gagner. »

Mahyar, indépendamment de ses qualités techniques et morales, n’était donc déjà plus le Numéro Un en entrant sur le ring. Pourtant, il fut comme à
son habitude courageux au-delà du raisonnable, on crut même qu’il l’emporterait, et puis, soudain, il lui manqua cette étincelle qui fait les champions.
Ce champion exemplaire savait probablement, sans se l’avouer, qu’il perdrait sa couronne à l’issue de ce combat, et qu’il mettrait fin à sa carrière, comme il l’avait annoncé à la presse. Plus tard, hors interview, Mahyar me confirma qu’un nouveau choix de vie l’avait détourné de sa motivation initiale et lui avait fait perdre son âme de guerrier.

Oui, sans aucun doute, la motivation est l’indispensable carburant qui fait vibrer le cœur des champions et qui alimente le moteur des Numéros Un.

_________________________________________________________

Extrait de "Le mental des champions, comprendre la réussite sportive" aux éditions Petite Bibliothèque Payot

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

02.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

03.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

04.

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

05.

Les secrets du modèle coréen : des masques et des tests pour tout le monde, mais pas de confinement ni de vie privée

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Fermeture des écoles : enseignants et élèves déjà au bord de la crise de nerfs

01.

Le designer d'Apple sur le départ

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

Covid-19 : l'Aide sociale à l’enfance au bord de l'explosion

03.

Brigitte Macron fait passer des tests à tout le monde (et à Emmanuel); Laeticia Hallyday privée de Pascal pour son anniversaire; Vanessa Paradis défend Johnny contre Amber; Angelina Jolie en furie contre Jennifer Aniston; Un bébé pour Benjamin Castaldi

04.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires