En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 40 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 5 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 15 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 14 sec
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 29 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 1 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 8 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 1 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 10 heures 51 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 11 heures 47 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 13 heures 48 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 18 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 30 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 3 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 19 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 39 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 6 min
Drôle de bête

Arnaud Montebourg, une erreur de casting dans le système hollandais?

Publié le 25 juillet 2012
En utilisant la restructuration de l'outil de production de PSA, Arnaud Montebourg, souhaite s'imposer face au symbole français que constitue la famille Peugeot. Mais sa marge de manoeuvre reste faible au sein du gouvernement Ayrault.
Bruno Bertez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Bertez est un des anciens propriétaires de l'Agefi France (l'Agence économique et financière), repris en 1987 par le groupe Expansion sous la houlette de Jean-Louis Servan-Schreiber.Il est un participant actif du Blog a Lupus, pour lequel il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En utilisant la restructuration de l'outil de production de PSA, Arnaud Montebourg, souhaite s'imposer face au symbole français que constitue la famille Peugeot. Mais sa marge de manoeuvre reste faible au sein du gouvernement Ayrault.

Nous avons écrit et réécrit que François Hollande allait se recentrer très rapidement et même se renier publiquement. Tout ce qui se passe depuis son élection va dans ce sens. Nous n’avons nul mérite dans notre prédiction, car depuis le premier jour, tout est joué, gravé.

D’abord parce que le projet d’Hollande ne tenait pas debout, n’avait aucune cohérence. Il reposait sur des présupposés contradictoires ou irréalistes. Comme tel, il n’était pas destiné à tracer la voie de l’action future mais à séduire, à plaire et à capter des voix. Le vrai projet était ailleurs, dans le non-dit. Dans l’escamoté.

Ensuite parce que pour l’essentiel il reposait sur des conditions qui ne dépendaient pas de la France mais de l’Allemagne. La France n’est pas maitre de son destin, déjà dans la continuité elle ne l’est pas, mais elle l’est encore moins si elle désire changer d’orientation. Elle n’en  a pas les moyens financiers.

Enfin parce que la coalition politique et sociale qui a porté Hollande au sommet est hétéroclite, sociale démocrate pour une part, bourgeoise pour une autre part, kleptocrate pour le solde. Hollande n’a pas mandat pour changer la société malgré son thème, ” Le changement c’est maintenant”. Son seul vrai thème d’action quand l’on y regarde de plus près, c’est le thème de l’aggravation de la fiscalité, symbole de gauche , mais en réalité demande de droite. Demande de droite car il faut réduire les déficits, rembourser les banques, donner des gages de bonne et sérieuse gestion. La vraie grande droite est d’autant plus pour la hausse des impôts qu’elle en paie peu, étant.délocalisée ou structurée de façon complexe, intouchable.

Les nominations de Pierre Moscovici et Michel Sapin sont à considérer comme révélatrices sous l’aspect qui nous intéresse. L’ironie est que Hollande et Moscovici ont écrit un ouvrage, intitulé si nos souvenirs sont bons,”L’heure Des Choix”, ouvrage qui prend le contrepied de la politique rigoureuse de Pierre Bérégovoy…. Sapin , on s’en souvient a été promu ministre de l’Economie et des Finances … par Pierre Bérégovoy. Tout ceci montre bien que l’on est loin de la cohérence idéologique ou programmatique, on est dans la Realpolitique. Et dans la cuisine partisane.

Nous laisserons Sapin pour l’instant , nous aurons suffisamment l’occasion d’y revenir. Ce qui nous intéresse c’est Pierre Moscovici. Il a été nommé Ministre de l’Economie et des Finances, malgré un passé lointain très “Rouge”.

Son passé proche, ses références le sont beaucoup moins.

Pierre Moscovici était jusqu’à ces derniers temps vice président du grand lobby patronal français, créé nous semble- t- il à l’initiative de DSK, lobby patronal dont le nom est “Cercle de l’industrie”. La mission de ce lobby est de faire valoir les intérêts des entreprises françaises auprès des instances européennes. Ce type d’activité est tout à fait dans les cordes de DSK qui, on s’en souvient faisait déjà ce genre de choses pour l’ancienne Compagnie Générale des Eaux, ce qui lui a valu quelques soupçons.

L’ironie de la situation est que Moscovici était donc vice président d’un cercle patronal d’influence alors que le président en est … Philippe Varin , le sinistre patron de Peugeot si on en croit Montebourg.

Le Cercle de l’Industrie travaille étroitement avec le MEDEF, l’ALEP, l’Institut de l’Entreprise . La plupart des grandes entreprises sont membres du Cercle et elles sont représentées par leur président directeur général , président , ou directeur général . En très bonne place parmi les membres figure… vous l’avez deviné Peugeot.

Ce n’est pas nous qui critiquerons le fait que grâce à sa vice présidence du lobby patronal , Pierre Moscovici connait bien les problèmes des entreprises. Nous nous plaignons régulièrement du fait que les politiciens parlent de choses dont ils ignorent tout, donc , ici, au contraire, nous saluons positivement.

L’ennui est que Montebourg n’est absolument pas du même sérail. Il a fait une campagne très à gauche lors des primaires socialistes contre Hollande et absolument rien ne le conduit à la compréhension des problèmes d’entreprise et encore moins à l’indulgence à l’égard des patrons. Dans ce milieu feutré et de bonne compagnie, il est l’éléphant dans le magasin de porcelaine, maladroit qui casse tout et marche sur les pieds de tout le monde.

Il est évident à la fois par relations personnelles, et par choix politique que c’est Moscovici qui incarne et représente le choix de Hollande et non pas Montebourg. Le poste de Ministre du Viagra Industriel lui a été donné par souci de clientèlisme et par besoin d’équilibre politicien. On a payé son ralliement. Ce choix a été fait par erreur, car on n’a pas vu l’importance que ce ministère pouvait prendre en cas de grande vague nationale de licenciements.

On a cru qu’il s’agissait d’un strapontin, alors que ce ministère constitue la pierre angulaire test du changement.

L’idéologie de Montebourg est rigoureusement incompatible avec les choix de Hollande et de Moscovici fondés sur la collaboration avec le grand patronat. La logique voudrait, soit qu’il soit muté, comme Nicole Bricq qui a déplu aux pétroliers, soit qu’il mette son idéologie et même sa personnalité dans sa poche. A notre avis il va tenter de sauver son maroquin en mettant de l’eau dans son vin et en faisant ce qu’il a fait en matière de télécoms losrqu’il a opéré son virage à 180 degrés dans l’affaire Free; dans ce dossier il a fait volte face en faveur des concurrents de Free et contre les intérêts des utilisateurs. Mais nous pensons que les couleuvres à avaler seront trop grosses et trop nombreuses et que le grand patronat lui tiendra rigueur de ses écarts. Dans ces conditions le plus probable est que l’erreur de casting initiale sera assez rapidement réparée. Ce sera une pierre blanche sur le chemin du reniement

Du Mardi 24  Juillet 2012 : Ayrault recadre Montebourg, Montebourg plie mais ne rompt pas. /L’auto une industrie mure, socialisante et socialisée.  par Bruno Bertez

C’est jean Marc Ayrault, Premier Ministre qui a reçu Thierry Peugeot en début de semaine.

Le fait majeur c’est la reprise en mains du dossier par le chef du gouvernement, ce qui indirectement mais surement constitue un avertissement à Montebourg.

Pour sauver la face politique, le gouvernement a présenté comme un succès ce qui était en réalité une évidence : le dialogue qui va s’instaurer sera exemplaire. 

On s’en doutait et nous l’avons nous même écrit dès le premier jour. 

Personne n’imaginait que sur pareil dossier le travail de concertation pouvait être autre chose qu’exemplaire; c’est-à-dire qu’il servirait d’exemple. Et d’exemples on en aura besoin car la liste des restructurations à venir est longue et lourde. 

Montebourg n’a rien trouvé d’autre à dire après sa remise en  place : “J’ai bien pesé mes mots.”

Ce qui veut tout dire, surtout quand dans la phrase suivante on s’efforce de s’excuser d’avoir tenu des propos offusquants pour la famille, l’entreprise et les collaborateurs. Nous l’avons fait remarquer Fillon quand il est intervenu, au bon moment, sur le bon point, a fait une bonne opération. 

On n’imagine pas que le dialogue et la concertation puissent être autre chose qu’exemplaires pour de nombreuses raisons : 

- L’automobile est une industrie phare, avec des syndicats relativement puissants

- Le secteur auto est un secteur en voie de socialisation, soutenu par des aides pour écouler la production

- C’est un secteur clef du développement “Vert”, écologique

- C’est une vache à lait fiscale sous tous les aspects

- C’est l’emblème d’un certain type de développement économique dépassé mais qui refuse le déclin

- C’est un capitalisme type, de capitaines d’industrie, ou les familles sont encore puissantes 

Nous dirions que par son insertion sociale, règlementaire, écologique, par l’importance considérable de ses externalités, le secteur automobile est déjà en partie du ressort de l’économie mixte. Longtemps le secteur auto, comme d’ailleurs les maitres de forges ont joué un rôle politique en sous- main considérable, sorte de noyau dur au sein de l’ancien CNPF devenu MEDEF, syndicat patronal lui même déjà très socialisé si ce n’est socialisant. La grande mutation syndicale, tardive de l’industrie automobile longtemps adepte des syndicats maisons, la mise au pas de l’UIMM et de l’ancien Service des Etudes Législatives, la mise sous le boisseau des ardeurs de l’Institut de L’Entreprise, des Nouveaux Economistes etc… Tout cela témoigne de l’évolution vers une industrie mure, au pouvoir déclinant rallIée progressivement 0 la socialisation en attendant peut être comme aux Etats -Unis s’agissant de General Motors, la nationalisation. 

Ce n’est pas encore les chemins de fer, mais presque….

Billet publié initialement sur le blog a lupus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marie
- 25/07/2012 - 20:19
bravo pour vos explixcation
c est le billiard a 10 bandes de hollande!!!!!
esteld
- 25/07/2012 - 17:44
Michel Sapin
C'est bien l'arbre nommé pour cacher la foret (de chomeurs)? Avec Montebourg il aura du travail,c'est sur .
Au de là de la plaisanterie cet article est excellent.
CN13
- 25/07/2012 - 16:24
Cher Bruno Bertez,
J'insiste : il faut absolument que vous soyez invité aux émissions de Yves Calvi sur France5 et Mots croisés sur France2.
D'après votre article très compréhensif pour ces petits cerveaux d'individus lamda, vous êtes à même de mieux les éclairer avec des mots très simples à comprendre.
Merci à vous.