En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 6 heures 41 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 7 heures 38 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 8 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 12 heures 9 sec
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 12 heures 36 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 13 heures 6 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 13 heures 55 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 7 heures 11 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 8 heures 43 sec
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 11 heures 50 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 12 heures 51 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 13 heures 45 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 13 heures 56 min
Miguel Indurain sur son vélo était comme un chevalier chevauchant sa monture.
Miguel Indurain sur son vélo était comme un chevalier chevauchant sa monture.
Histoire du tour

Banesto, l'équipe de cyclisme devenue mythique grâce au champion Miguel Indurain

Publié le 21 juillet 2012
Miguel Indurain, cinq fois d'affilée vainqueur du Tour de France, aura définitivement marqué l'histoire du cyclisme. Michel Guérin revient sur les débuts de ce champion exceptionnel et son ascension fulgurante dans l'équipe Banesto. Extraits de "Les équipes mythiques du vélo" (2/2).
Michel Guérin est l'auteur de nombreux ouvrages sur le cyclisme. Il a publié récemment, Les grands mots de la Petite Reine (Mareuil Éditions), dans lequel il raconte à partir de citations célèbres de coureurs ou de journalistes sportifs, la grande...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Guérin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Guérin est l'auteur de nombreux ouvrages sur le cyclisme. Il a publié récemment, Les grands mots de la Petite Reine (Mareuil Éditions), dans lequel il raconte à partir de citations célèbres de coureurs ou de journalistes sportifs, la grande...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Miguel Indurain, cinq fois d'affilée vainqueur du Tour de France, aura définitivement marqué l'histoire du cyclisme. Michel Guérin revient sur les débuts de ce champion exceptionnel et son ascension fulgurante dans l'équipe Banesto. Extraits de "Les équipes mythiques du vélo" (2/2).

C’est une image forte. Celle d’une sorte d’alien coiffé d’un drôle de casque profilé, lunettes noires enveloppantes sur le nez, vêtu d’un maillot blanc et bleu à motifs rouge jaune-bleu, ramassé sur sa machine au guidon de triathlète, bien en ligne et dodelinant lentement de la tête. Il semblait avaler les kilomètres à une vitesse incroyable. Ce jour-là, à Luxembourg, Miguel Indurain, sur 65 kilomètres, reléguait son second, Armand De las Cuevas, à trois minutes. Il assommait le Tour 1992 en gagnant le premier contre-la-montre, comme l’année précédente, entre Argentan et Alençon, comme l’année suivante, autour du Lac de Madine, comme, plus tard en 1994, entre Périgueux et Bergerac, ou en 1995, entre Huy et Seraing. Au second contre-la-montre de ce Tour 1992, entre Tours et Blois, il fit encore mieux en parcourant les 64 kilomètres à 52,349 km/h de moyenne.

Indurain reproduisait la tactique de Jacques Anquetil : il contrôlait dans la montagne et donnait le coup de grâce dans les étapes contre le chronomètre. Elle lui avait été expliquée par l’homme qui façonna sa carrière, José Miguel Echavarri, Navarrais comme lui, admirateur et ancien coéquipier du Normand dans l’équipe BiC. Comme le maître, l’élève gagna cinq Tours de France mais, lui, d’affilée.

Miguel Indurain sur son vélo était comme un chevalier chevauchant sa monture. Pourtant l’homme, descendu de son vélo, était tout l’inverse de ces êtres impitoyables : jamais un mot déplacé, respectant chacun de ses adversaires et ne traitant jamais ses équipiers de haut.

Il gagna le Tour à sa sixième participation, se contentant de grandir et d’être un équipier précieux pour Pedro Delgado, son leader dans l’équipe Reynolds.

C’était cette équipe Reynolds-Reynolon-Pinarello, qui venait de gagner le Tour l’année précédente, que la banque espagnole Banesto rejoignit en 1989 pour constituer l’équipe Reynolds-Banesto.

Banesto, Banco Español de Credito, était l’une des plus grandes banques espagnoles avec plus de trois millions de clients et appartenait au Grupo Santander. En 1989, elle arrivait en tant que sponsor secondaire dans une équipe née en 1980, sous les couleurs d’une entreprise navarraise d’aluminium Reynolds Aluminio. Cette équipe était déjà dirigée à l’époque par José Miguel Echavarri, qui en était l’âme et le maître à penser. Banesto arrivait avec sa puissance financière pour prolonger l’aventure.

Tout était en place : un leader, vainqueur sortant et favori du Tour suivant, Pedro Delgado, qui pouvait s’appuyer sur des équipiers, espagnols pour la plupart, efficaces, comme le jeune Miguel Angel Indurain Larraya, un directeur sportif expérimenté et avisé, José Miguel Echavarri, des vélos performants fournis par Pinarello, la firme italienne de Trévise, qui avait acquis la notoriété après la victoire de Fausto Bertoglio dans le Giro 1975, puis celles de Giovanni Battaglin dans le Giro et la Vuelta de 1981, avant de connaître l’apothéose dans le Tour avec la victoire de Delgado.

Certes, ce dernier fit une contre-performance le premier jour de la Grande Boucle de 1989, en prenant le départ du prologue avec plus de deux minutes de retard... il assista ainsi de loin au duel Fignon-LeMond. Mais, quelque temps auparavant, il avait gagné la Vuelta, ce qui, pour l’équipe, était au moins aussi important !

Il était donc temps pour Banesto de devenir le sponsor principal de cette belle équipe et de porter haut ses couleurs, blanche, rouge, jaune et bleue dans le monde cycliste. L’année suivante, la banque espagnole devint le sponsor unique. Au Tour de France, le leader, Delgado, finit quatrième mais Miguel Indurain montra l’étendue de ses capacités en remportant l’étape de Luz Ardinen et en terminant à la dixième place.

[…]

La Banesto remportait, en plus de la victoire avec Indurain, le classement par équipes du Tour 1991. Preuve que derrière le champion qu’elle soutenait, cette équipe, dans laquelle figuraient les Français Jean-François Bernard et Dominique Arnaud et le Colombien Rondon, avait de la valeur.

La formation Banesto eut, grosso modo, le palmarès de son leader car, bien que constituée de coureurs de talent, ceux-ci étaient soigneusement choisis par Echavarri pour, avant tout, aider son champion dans sa quête de victoires. De ce côté-là, ils ne déçurent jamais et le Navarrais, en montagne ou dans les moments difficiles, put toujours compter sur eux. Seul Jean-François Bernard, avec ses victoires dans Paris-Nice et le Critérium international, « dérogea » quelque peu à la règle.

_________________________________________________

Extrait de "Les équipes mythiques du vélo" Editions Jacob-Duvernet (7 juin 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires