En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 min 23 sec
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 3 heures 25 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 4 heures 6 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 5 heures 52 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 7 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 11 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 51 min 46 sec
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 2 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 3 heures 40 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 5 heures 25 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 6 heures 56 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 7 heures 48 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 9 heures 35 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 11 heures 24 min
Sortez couverts

Armes anti-météo : comment protéger une entreprise de l’impact de la pluie ou du beau temps

Publié le 19 juillet 2012
Hôtellerie, énergie ou encore restauration : un grand nombre de secteurs peuvent être affectés par la météo. Cet été, si certains profitent du mauvais temps, la majorité risque d'en faire les frais. La solution, s'assurer contre les anomalies météo !
Professeur de finance à l'ESSCA EM, Jean-Louis Bertrand est co-fondateur de Météoprotect, société spécialisée dans la couverture du risque météo.Ancien trader et trésorier de grands groupes, il gère aujourd'hui l'analyse des besoins clients, la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur de finance à l'ESSCA EM, Jean-Louis Bertrand est co-fondateur de Météoprotect, société spécialisée dans la couverture du risque météo.Ancien trader et trésorier de grands groupes, il gère aujourd'hui l'analyse des besoins clients, la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hôtellerie, énergie ou encore restauration : un grand nombre de secteurs peuvent être affectés par la météo. Cet été, si certains profitent du mauvais temps, la majorité risque d'en faire les frais. La solution, s'assurer contre les anomalies météo !

Atlantico : Le mauvais temps qui sévit sur la moitié nord de la France depuis le début de l'été n'a pas seulement un impact sur le moral des Français, il touche aussi de plein fouet les entreprises. De quelle façon peuvent-elles être affectées ?

Jean-Louis Bertrand : En général, les entreprises savent gérer leur saisonnalité. Le fait que les températures montent et baissent, ce n’est pas un problème. Ce qui devient un problème, c’est quand elles sont anormalement élevées ou anormalement basses. C’est ce qui s’est passé durant ce printemps, qui a été mauvais. Certains secteurs ont été particulièrement touchés : les produits classés « été », les boissons sucrées, les produits frais, les glaces, les produits liés au sport d’extérieur et le textile.

En fait, il s'agit de tous les produits saisonniers, qui sont ceux avec la plus forte marge. C'est pour ces produits là que les entreprises vont le plus souffrir : certaines ont subi au moins 20% de baisse de leur chiffre d'affaire. Concrètement, pour la restauration et l’hôtellerie, cela passe par une baisse de la fréquentation, qui entraîne une baisse du chiffre d’affaire.

En dehors d’une assurance météo, il n’y a pas vraiment de solutions pour ces entreprises. C’est de la perte de volume d’activité et donc de la perte d’activité. Cela peut même menacer les jobs de saisonniers !

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les prévisions météo fiables qui permettent aux entreprises de prendre des décisions dépassent rarement la semaine. Au-delà de ce délai, elles ne sont plus assez fiables. Si leur cycle d’activité ne leur permet pas de réagir en moins de deux semaines, elles ne sont pas capables d’ajuster leur activité et sont donc potentiellement financièrement touchées.

Les directeurs de plusieurs parcs d'attraction en Belgique se sont plaint des médias et des instituts météorologiques, qui diffusent des prévisions pessimistes. Qu’est-ce que cela révèle ?

Peut-être un manque de connaissance sur les solutions financières qui existent. S’en prendre aux messagers, pour changer le mot "éclaircies" en "soleil" afin de ne pas dissuader les téléspectateurs de se déplacer, cela me parait être une solution un peu étonnante pour gérer un problème réel : il ne fait pas beau, les gens consomment moins. Et cela n’est pas la faute des présentateurs de la météo.

Le côté positif, c'est qu'on observe enfin une prise de conscience des chefs d’entreprise que les anomalies météo ont un impact économique et financier réel sur l’entreprise ! 

Comment les entreprises peuvent-elles se prémunir contre ces risques ?

Concrètement, la solution est de s’assurer contre les anomalies météo de la même façon que l’on s’assure contre les variations des taux de change ou des prix des matières premières. L’assurance fournit une indemnité proportionnelle à l’intensité et la durée de l’aléa météo subi. 

Comment être sûr que la météo soit directement en cause ?

Pour calculer l’impact météo, on réalise une étude de météo-vulnérabilité, c’est-à-dire une étude de corrélation entre les chiffres de l’entreprise et les anomalies météo. On calcule si on est capable d’expliquer les anomalies de chiffre d’affaire en fonction de la météo. C’est assez simple à réaliser.

Mais cela ne concerne pas toutes les entreprises. Par exemple, celles du secteur du luxe sont assez peu météo-sensibles.

Quelles sont les entreprises qui tirent profit du mauvais temps ?

Les marchands de parapluie s’en sortent assez bien ! De plus, les centres de loisirs qui proposent des activités intérieurs, je pense par exemple au Futuroscope.

Cependant, l’impact global sur l’économie risque d’être assez négatif. On n’a pas encore les chiffres mais on peut s’attendre à ce que la météo retire quelques dixièmes de point de croissance.

Il y a des choses qui ne se rattrapent pas. Par exemple, les bouchers ont vu leurs ventes considérablement diminuer pour tout ce qui est saucisses, brochettes… Même s’il fait très chaud en août, les gens ne vont pas faire deux fois plus de barbecue ! Ce sont des ventes définitivement perdues.

Quelles sont de manière générale les entreprises qui font le plus appel aux assurances ?

Le secteur de l’énergie et la grande consommation. Le tourisme et le textile commencent à s’y intéresser de façon importante à ce type d’assurance. L’intensité des anomalies était importante depuis quelques saisons, et l’impact se voit beaucoup plus.

C’est un risque auquel les entreprises étaient habituées et qui jusqu’à présent n’avait pas nécessairement attiré l’œil. Maintenant, elles sont plus sophistiquées en terme de gestion de leurs résultats. Elles se sont habituées à gérer tous les paramètres extérieurs. On voit davantage la prise en compte de l’impact météo. Ce qui est de plus criant, c’est l’impact d’une année à l’autre. Il faut donc gérer le problème de la volatilité des résultats d’une année à l’autre.

Comment faire face au problème du chômage technique et partiel ?

Le principe de l’assurance est de couvrir a minima les frais fixes et donc de payer les salaires sans mettre en péril l’entreprise. Si on prend l’exemple de ce qui se passe en hiver quand une entreprise du BTP subit un nombre anormal de jour de gel, elle peut bénéficier d’une assurance qui lui permet de payer le matériel loué ou immobilisé plus la partie qui n’est pas prise en charge par l’assurance classique pour les salaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires