En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

07.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 41 min 6 sec
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 4 heures 58 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 17 heures 33 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 20 heures 2 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 21 heures 29 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 3 heures 45 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 4 heures 44 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 17 heures 1 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 19 heures 20 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 22 heures 41 min
Sortez couverts

Armes anti-météo : comment protéger une entreprise de l’impact de la pluie ou du beau temps

Publié le 19 juillet 2012
Hôtellerie, énergie ou encore restauration : un grand nombre de secteurs peuvent être affectés par la météo. Cet été, si certains profitent du mauvais temps, la majorité risque d'en faire les frais. La solution, s'assurer contre les anomalies météo !
Professeur de finance à l'ESSCA EM, Jean-Louis Bertrand est co-fondateur de Météoprotect, société spécialisée dans la couverture du risque météo.Ancien trader et trésorier de grands groupes, il gère aujourd'hui l'analyse des besoins clients, la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur de finance à l'ESSCA EM, Jean-Louis Bertrand est co-fondateur de Météoprotect, société spécialisée dans la couverture du risque météo.Ancien trader et trésorier de grands groupes, il gère aujourd'hui l'analyse des besoins clients, la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hôtellerie, énergie ou encore restauration : un grand nombre de secteurs peuvent être affectés par la météo. Cet été, si certains profitent du mauvais temps, la majorité risque d'en faire les frais. La solution, s'assurer contre les anomalies météo !

Atlantico : Le mauvais temps qui sévit sur la moitié nord de la France depuis le début de l'été n'a pas seulement un impact sur le moral des Français, il touche aussi de plein fouet les entreprises. De quelle façon peuvent-elles être affectées ?

Jean-Louis Bertrand : En général, les entreprises savent gérer leur saisonnalité. Le fait que les températures montent et baissent, ce n’est pas un problème. Ce qui devient un problème, c’est quand elles sont anormalement élevées ou anormalement basses. C’est ce qui s’est passé durant ce printemps, qui a été mauvais. Certains secteurs ont été particulièrement touchés : les produits classés « été », les boissons sucrées, les produits frais, les glaces, les produits liés au sport d’extérieur et le textile.

En fait, il s'agit de tous les produits saisonniers, qui sont ceux avec la plus forte marge. C'est pour ces produits là que les entreprises vont le plus souffrir : certaines ont subi au moins 20% de baisse de leur chiffre d'affaire. Concrètement, pour la restauration et l’hôtellerie, cela passe par une baisse de la fréquentation, qui entraîne une baisse du chiffre d’affaire.

En dehors d’une assurance météo, il n’y a pas vraiment de solutions pour ces entreprises. C’est de la perte de volume d’activité et donc de la perte d’activité. Cela peut même menacer les jobs de saisonniers !

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les prévisions météo fiables qui permettent aux entreprises de prendre des décisions dépassent rarement la semaine. Au-delà de ce délai, elles ne sont plus assez fiables. Si leur cycle d’activité ne leur permet pas de réagir en moins de deux semaines, elles ne sont pas capables d’ajuster leur activité et sont donc potentiellement financièrement touchées.

Les directeurs de plusieurs parcs d'attraction en Belgique se sont plaint des médias et des instituts météorologiques, qui diffusent des prévisions pessimistes. Qu’est-ce que cela révèle ?

Peut-être un manque de connaissance sur les solutions financières qui existent. S’en prendre aux messagers, pour changer le mot "éclaircies" en "soleil" afin de ne pas dissuader les téléspectateurs de se déplacer, cela me parait être une solution un peu étonnante pour gérer un problème réel : il ne fait pas beau, les gens consomment moins. Et cela n’est pas la faute des présentateurs de la météo.

Le côté positif, c'est qu'on observe enfin une prise de conscience des chefs d’entreprise que les anomalies météo ont un impact économique et financier réel sur l’entreprise ! 

Comment les entreprises peuvent-elles se prémunir contre ces risques ?

Concrètement, la solution est de s’assurer contre les anomalies météo de la même façon que l’on s’assure contre les variations des taux de change ou des prix des matières premières. L’assurance fournit une indemnité proportionnelle à l’intensité et la durée de l’aléa météo subi. 

Comment être sûr que la météo soit directement en cause ?

Pour calculer l’impact météo, on réalise une étude de météo-vulnérabilité, c’est-à-dire une étude de corrélation entre les chiffres de l’entreprise et les anomalies météo. On calcule si on est capable d’expliquer les anomalies de chiffre d’affaire en fonction de la météo. C’est assez simple à réaliser.

Mais cela ne concerne pas toutes les entreprises. Par exemple, celles du secteur du luxe sont assez peu météo-sensibles.

Quelles sont les entreprises qui tirent profit du mauvais temps ?

Les marchands de parapluie s’en sortent assez bien ! De plus, les centres de loisirs qui proposent des activités intérieurs, je pense par exemple au Futuroscope.

Cependant, l’impact global sur l’économie risque d’être assez négatif. On n’a pas encore les chiffres mais on peut s’attendre à ce que la météo retire quelques dixièmes de point de croissance.

Il y a des choses qui ne se rattrapent pas. Par exemple, les bouchers ont vu leurs ventes considérablement diminuer pour tout ce qui est saucisses, brochettes… Même s’il fait très chaud en août, les gens ne vont pas faire deux fois plus de barbecue ! Ce sont des ventes définitivement perdues.

Quelles sont de manière générale les entreprises qui font le plus appel aux assurances ?

Le secteur de l’énergie et la grande consommation. Le tourisme et le textile commencent à s’y intéresser de façon importante à ce type d’assurance. L’intensité des anomalies était importante depuis quelques saisons, et l’impact se voit beaucoup plus.

C’est un risque auquel les entreprises étaient habituées et qui jusqu’à présent n’avait pas nécessairement attiré l’œil. Maintenant, elles sont plus sophistiquées en terme de gestion de leurs résultats. Elles se sont habituées à gérer tous les paramètres extérieurs. On voit davantage la prise en compte de l’impact météo. Ce qui est de plus criant, c’est l’impact d’une année à l’autre. Il faut donc gérer le problème de la volatilité des résultats d’une année à l’autre.

Comment faire face au problème du chômage technique et partiel ?

Le principe de l’assurance est de couvrir a minima les frais fixes et donc de payer les salaires sans mettre en péril l’entreprise. Si on prend l’exemple de ce qui se passe en hiver quand une entreprise du BTP subit un nombre anormal de jour de gel, elle peut bénéficier d’une assurance qui lui permet de payer le matériel loué ou immobilisé plus la partie qui n’est pas prise en charge par l’assurance classique pour les salaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

07.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires