En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 2 heures 49 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 3 heures 59 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 4 heures 47 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 17 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 19 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 22 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 12 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 4 heures 39 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 4 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 4 heures 46 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 4 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 30 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
JO de mains, JO de vilains

JO de Londres : en route vers des records de sexe et de débauche ?

Publié le 19 juillet 2012
A l'approche des Jeux Olympiques 2012 à Londres, de nombreux sportifs ont raconté leur vie de débauche dans les villages olympiques. Mais qu'est ce qui enflamme la libido des champions ?
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'approche des Jeux Olympiques 2012 à Londres, de nombreux sportifs ont raconté leur vie de débauche dans les villages olympiques. Mais qu'est ce qui enflamme la libido des champions ?

Les villages olympiques sont-ils des lieux de débauche ? C’est en tout cas ce qu’affirme le magazine ESPN dans son dernier numéro "Body Issue", après avoir interrogé de nombreux sportifs. Les athlètes ont rapporté leurs souvenirs hauts en couleurs de véritables orgies.

"Les vrais jeux du village olympique ne seront pas retransmis à la télévision", assure le magazine, qui livre un chiffre impressionnant : plus de 100 000 préservatifs seront fournis aux habitants du village, les athlètes et leur staff. Un chiffre impressionnant pour deux semaines de compétition et 10 000 sportifs, qui fait dire au magazine Forbes que le véritable gagnant des Sex Olympics sera la marque Durex.

Il a fallu se rendre à l’évidence, à Sydney en 2000 : les 70 000 préservatifs fournis à l’époque ne suffisaient plus face à l’appétit sexuel des champions. "Il y a beaucoup de sexe au village", confirme la gardienne de l'équipe de football américaine, Hope Solo. "Je dirais que ça concerne 70 à 75 % des athlètes présents", ajoute la médaillée d'or 2008. "Les olympiens sont jeunes, en excellente santé et se retrouvent soudain dans un cocon où ni les journalistes indiscrets ni les parents protecteurs ne sont autorisés. La testostérone est à son maximum, de même que l'énergie des athlètes affûtés pour la compétition", explique ESPN. "Le village devient alors une scène sauvage", note Eric Shanteau, un nageur américain.

L'atmosphère de la cantine ressemble à celle d'une cafétéria d'université, seule différence : "tout le monde est beau" explique Julie Foudy, une ancienne footballeuse. Les anecdotes ne manquent pas. Le lanceur de javelot Breaux Greer se vante d’avoir couché avec trois femmes par jour lors des JO 2000 : deux d’entre elles étaient des athlètes – une perchiste et une coureuse de haies, l’autre une vacancière."Les Italiens sont particulièrement accueillants", remarque le champion de BMX Jill Kintner, qui note que souvent "ils laissent leur porte ouverte". Pour la gymnaste américaine Alicia Sacramone, les nageurs remportent la palme du "best body" devant les sprinteurs.

Ce besoin de débauche pourrait bien être une façon de décompresser suite à l’énorme pression subie par les sportifs. "Les athlètes sont des extrémistes, explique Hope Solo. Quand ils s'entraînent, ils ne pensent qu'à ça. Quand ils sortent, c'est pour boire une vingtaine de verres. Dans une expérience qui n'arrive qu'une fois, vous voulez construire des souvenirs, qu'ils soient sexuels ou sportifs. J'ai vu des gens faire l'amour dehors, sur l'herbe, entre les immeubles." Elle avoue même avoir commis une infraction majeure aux règles du village en y introduisant une personne étrangère au staff : "A mon retour dans ma chambre, peut-être bien qu'une star s'est glissée avec moi sans que personne ne s'en aperçoive. Mais c'est mon secret olympique."  Car comme le dit le nageur Summer Sanders : "Ce qui se passe au village reste au village."

Le tireur américain Josh Lakatos vendu la mèche au sujet des fêtes endiablées dans les villages olympiques lors des jeux de l’an 2000. Le sportif raconte que ses coéquipiers et lui s’amusaient tellement qu’ils ont refusé de partir lorsque leur heure est venue. Quand leurs compétitions ont été terminées au milieu de la saison olympique de 2000, les organisateurs leur ont demandé de rendre les clés de leur maison prêtée pour l’occasion au village olympique et de rentrer chez eux aux États-Unis. Mais la fête ne faisait que commencer : « Il savait, de son expérience à Atlanta quatre ans plus tôt, où il avait remporté une médaille d’argent, que le village olympique s’apprêtait à lancer une fête inoubliable, et il n’était pas question qu’il rate ça. Alors il a demandé à la femme de ménage si elle pouvait regarder ailleurs pendant qu’il forçait la serrure de la propriété qu’il était censé quitter. « Je me fiche de ce que vous faites », a-t-elle répondu », explique le site d’ESPN.

En quelques heures, la nouvelle s’est répandue dans le village : une villa vide n’attendait plus que des visiteurs pour s’amuser. Tous les deux ans, la même histoire recommence au village olympique : les maisons, les cafés, les bars, les discothèques remplis à craquer de préservatifs, la seule chose qui manque étant l’intimité, car pratiquement chaque sportif est accompagné d’un colocataire de chambrée.

La maison quasi-vide était donc une aubaine. « Le lendemain matin, une équipe féminine de relai 4x100 au complet, venant manifestement d’un pays scandinave, avait envahi la maison » explique l’athlète. Les jours qui suivirent, le succès de l’endroit ne fit que s’accentuer, et la maison vit passer une grande partie des sportifs des JO 2000, à la recherche de détente, de plaisir et d’un peu d’intimité.

« Je suis à la tête d’un bordel dans le village olympique ! » a soudain réalisé Josh. « Je n’avais jamais été témoin d’autant de débauche de toute ma vie », ajoute-t-il.

D'où vient ce désir sexuel surabondant chez les sportifs ? Atlantico a interrogé Marion Fontaine, Maitre de Conférence sur l’Histoire du sport à l’université d’Avignon.

Atlantico : Comment expliquer cette obsession pour le sexe des athlètes lors de leur passage au village olympique ?

Marion Fontaine : On a le même problème que pendant la guerre, si on peut oser pareille comparaison. Il y a davantage d’expression sexuelle lors d'une situation de grande tension, et les moyens pour satisfaire ces besoins ne sont pas normaux.

En effet, les athlètes sont dans un lieu clos, coupés de leur milieu. Il y a une relation très étroite entre le sexe et le sport.

Pourquoi cette information est-elle autant relayée ?

Ce genre d'information crée la surprise. Cela peut étonner, voire troubler. La tendance voudrait que les sportifs s’abstiennent la veille de la compétition. Il y a même beaucoup de coachs qui interdisent aux femmes de joueurs de retrouver leur conjoint. Enfin, l'imaginaire collectif véhicule une vision du sportif  hyper sain.

On impose des normes très strictes aux sportifs, si strictes qu'elle sont rarement respectées. Le cycliste Jacques Anquetil faisait des fêtes monstrueuses avant les étapes du Tour de France. On peut y voir une manière d’exorciser le stress. Cela montre à quel point l’image publique des sportifs est floutée par la morale et des représentations sociales. Les sportifs sont perçus comme de nouveaux saints ou des spartiates, alors qu’en réalité ce sont des professionnels normaux. C’est une question de regard porté sur ce que doit être ou non le sportif.

La discipline extrême du sportif implique-t-elle nécessairement ce comportement très libéré ?

Bien entendu, la discipline joue beaucoup. Une grosse pression pèse sur les athlètes, qui sont de plus en plus entourés. En effet, le sport est très regardé, le sportif a changé de statut au cours des années. Qui plus est, les athlètes doivent respecter des normes physiques et diététiques, du fait de la médicalisation extrême du sport.

Maintenant, il est important de dire qu’il s’agit d’épiphénomènes qui relèvent de leur vie privée. Les articles de presse portant sur la vie sexuelle des athlètes pendant les JO révèle une chose en particulier : le transfert opéré sur les sportifs. Le questionnement dépasse le village olympique et porte sur la façon dont la société considère le sportif.

 (Par Julie Mangematin et Valérie Meret)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jaicruvoir
- 18/07/2012 - 11:39
Les sportifs sont des pur sang à sang chaud
Sur 10000 athlètes 1000 sont les meilleurs les autres font de la figuration il faut bien qu'ils s'occupent.
Ils sont jeunes pleins de dopants dont faut bien se vider.....