En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 42 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 10 heures 24 sec
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 51 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 28 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 35 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 20 heures 18 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 35 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 20 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 13 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 53 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 31 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 59 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 21 heures 13 min
© DR
Aux brutes épaisses, les femmes préfèrent des hommes plus doux, parfois plus chétifs, capables d’être de bons pères de famille et de subvenir aux besoins de leur foyer.
© DR
Aux brutes épaisses, les femmes préfèrent des hommes plus doux, parfois plus chétifs, capables d’être de bons pères de famille et de subvenir aux besoins de leur foyer.
Girl power

La première révolution sexuelle de l'histoire : quand les femmes ont créé la famille humaine en préférant les tranquilles pères de famille aux mâles alpha

Publié le 18 juillet 2012
Le machisme est mauvais pour la reproduction : c'est la science qui le dit. Etre un bon père qui protège et entretient sa famille : voila le secret de l'évolution.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le machisme est mauvais pour la reproduction : c'est la science qui le dit. Etre un bon père qui protège et entretient sa famille : voila le secret de l'évolution.

Un « male alpha » qui roule des mécaniques : voilà l’idéal féminin souvent véhiculé par les médias. Comme chez les animaux, les théories de psychologie évolutionnistes expliquent souvent que les femmes sont attirées par le mâle dominant de la meute, macho, dominateur et frivole. Les brutes seraient plus aptes à défendre la femelle et ses petits contre les attaques extérieures…

Pourtant, lorsqu’il s’agit de trouver un conjoint, les femmes réfléchissent à deux fois avant de se tourner vers les brutes épaisses. Elle leurs préfèrent des hommes plus doux, parfois plus chétifs, capables d’être de bons pères de famille et de pourvoir aux besoins de leur foyer. C’est en tout cas ce que suggère une récente étude américaine, qui a cherché à comprendre les raisons pour lesquelles les humains ont développé une structure familiale nucléaire, avec des enfants, et deux parents monogames.

Certes, comme le veut la légende, nos ancêtres primitifs auraient hérité de la structure sociale des singes : une grande mêlée générale du sexe, où les hommes se battent entre eux pour les faveurs des femelles. Mais les chercheurs de l’Université de Tennessee ont découvert un élément inattendu, selon une étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Une véritable « révolution sexuelle » se serait produite alors : les hommes mâles les plus chétifs, qui n’avaient aucune chance de remporter un combat, en ont profité pour développer d’autres compétences. Ils se sont spécialisés dans un rôle de parfaits petits pères de famille : dénicher de la nourriture, prodiguer des soins… Et leurs efforts ont payé ! Ils sont devenus des compagnons de vie parfaits et sont donc parvenus bien plus facilement à trouver des partenaires sexuelles consentantes.

L’affaire a été rapidement entendue pour les femmes, qui ont vite fait leur choix : elles ont préféré recevoir de l’attention pour elles et leurs petits, et se sont mises à privilégier les relations à long terme. Selon le biologiste spécialiste de l’évolution Sergey Gavrilets, ce choix « est au fondement de l’émergence de l’institution de la famille moderne », c'est-à-dire de la famille monogame composée de deux parents. Il a mis fin à l'ère du libertinage et de la frivolité, pour laisser la place au couple parental responsable, bien éloigné du fonctionnement des primates.

Cette trouvaille des pères de famille aurait fait entrer l’homme dans un tout nouveau stade de civilisation. Cette organisation a rendu les mâles plus productifs, car ils ont perdu moins de temps à se battre. Les enfants aussi ont bénéficié de cette évolution : entourés de deux parents, ils ont profité de davantage de chances de survie.

Les premières sociétés humaines se sont donc fondées sur des familles stables et des relations de longue durée. Et c’est précisément cette décision des femmes de ne pas choisir les mâles alpha qui nous a différencié des autres espèces animales, et en particulier des primates.

Selon le professeur Gavrilets, les experts ont eu beaucoup de difficultés à expliquer comment la famille moderne à émergé. Ils pensaient en effet que les mâles chétifs étaient condamnés à l’échec : ils pouvaient bien fournir de la nourriture, mais les mâles plus forts pouvaient se contenter de les terrasser au combat.

Jusqu’ici, personne n’avait compris le rôle crucial qu’a joué le choix des femmes dans cette alchimie : « Une fois que les femmes ont commencé à montrer une préférence pour les pères de famille, les efforts des mâles les plus faibles pour s’occuper de leur famille plutôt que des combats ont commencé à payer », explique l’expert.

“Une fois le processus enclenché, il a mis en place une sorte d’auto-domestication de l’homme par l’homme", explique le scientifique. Le tout aboutissant à une organisation faite de mâles qui protègent et entretiennent, et de femmes fidèles. Seuls quelques irréductibles, les mâles alpha les plus doués pour le combat, ne se sont pas alignés totalement sur la stratégie du bon père de famille.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sisyphe
- 18/07/2012 - 04:32
le mâle alpha n'a pas
le mâle alpha n'a pas disparu,
il est comme une belle italienne au cheval cabré,
quand elle passe on se dit "frimeurs,pas raisonnable, polluant,bruyant...
mais au fond le poil se dresse et les têtes chavires..
roudoudou
- 18/07/2012 - 01:07
Berlusconi et DSK, has been !
Et oui, les Berlu et autres DSK seraient éjectés du groupe, si nous vivions encore dans la jungle, au profit de mecs responsables.
Plutôt une bonne nouvelle et une preuve (rare) de sagesse de notre espèce.
C'est bien connu, rien n'est plus sexy qu'un homme s'occupant de ses gosses.