En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 30 min 51 sec
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 1 heure 3 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 1 heure 45 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 4 heures 8 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 5 heures 11 sec
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 6 heures 50 min
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 21 heures 46 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 38 min 41 sec
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 1 heure 16 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 4 heures 24 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 6 heures 26 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 21 heures 2 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 22 heures 39 min
Libérer les talents !

Entrepreneurs, PME : les clés du décollage économique de l’Afrique

Publié le 29 juin 2012
L’Afrique a amorcé son décollage économique, mais doit soutenir d’avantage les entrepreneurs locaux et les PME pour une croissance plus forte, génératrice d’emplois et de création de richesses partagées.
Richard Attias
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Richard Attias est un homme d'affaire et fondateur du New York Forum, un espace de rencontre et de débats dédié aux enjeux de l'économie globaleIl avait auparavant été l'organisateur du Forum mondial de Davos et de diverses rencontres internationales ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Afrique a amorcé son décollage économique, mais doit soutenir d’avantage les entrepreneurs locaux et les PME pour une croissance plus forte, génératrice d’emplois et de création de richesses partagées.

Le New York Forum AFRICA, qui a réuni à Libreville plus de 600 décideurs économiques et politiques du monde entier, et notamment d’Afrique, est resté fidèle à sa mission : proposer des solutions concrètes pour accompagner l’émergence du continent africain.

Nous avons conçu le New York Forum AFRICA comme un « appel à l’action » face à l’afro-scepticisme de certaines élites occidentales qui ne colle pas avec les réalités d’un continent en pleine mutation. Avec des taux de croissance équivalents à ceux de la plupart des BRICS, les économies africaines avancent dans le bon sens ; les richesses humaines et naturelles du continent devraient faire de l’Afrique le levier de la croissance mondiale de la deuxième moitié du XXIe siècle.

Mais cette vue d’ensemble encourageante ne doit pas masquer les réalités préoccupantes de la situation économique et sociale, les difficultés de la vie quotidienne pour des millions d’Africains, et les entraves économiques qui persistent un peu partout sur le continent, notamment en matière d’emploi. Si l’on parle souvent de corruption ou de mauvaise gouvernance pour définir les problèmes de l’Afrique, une question plus importante encore est souvent éludée : celle de la place des petites et moyennes entreprises dans le tissu économique.

Les PME constituent le socle indépassable d’une économie solide et dynamique, en Afrique peut-être plus qu’ailleurs. Les investissements des multinationales sont indispensables, mais ne remplaceront jamais ces milliers d’entreprises de proximité qui dynamisent et irriguent l’économie dans son ensemble. Et force est de constater que les PME africaines connaissent encore trop d’entraves (et pas assez de soutien) de la part des pouvoirs publics mais aussi des organisations internationales.

Les aides bilatérales aux Etats et les mécanismes de soutien des populations mis en place aux quatre coins du continent sont certes pertinents, mais cette vision verticale de l’aide au développement est insuffisante et passe à côté de l’essentiel : c’est en soutenant ceux qui génèrent la richesse future du continent qu’il est possible d’accompagner l’émergence africaine.

A ce titre, les intervenants du New York Forum ont proposé des solutions concrètes qui ont reçu un accueil favorable de la part des représentants gouvernementaux présents à Libreville. Voici quelques propositions marquantes qui pourraient participer à dynamiser la croissance africaine dans les années à venir :

  • Mettre en œuvre un volet investissements et/ou partenariats avec des PME locales lors de toute signature de contrat ou d’investissements majeurs vers l’Afrique (aide bilatérale, projets d’organisations internationales, contrats de multinationales,…)
  • Créer un mécanisme de financements collectifs (Crowd funding) pour les PME africaines afin d’améliorer les capacités de levées des fonds des entrepreneurs locaux sur des projets innovants et ayant du sens
  • Lancer un système de jumelages entre des PME africaines et des  grandes sociétés d’autres continents, comme il existe des jumelages entre villes, afin de bénéficier des retours d’expérience d’entreprises déjà intégrées à l’économie monde
  • Développer des formations et des tutorats pour les entrepreneurs africains afin de soutenir les PME et éviter de les laisser livrées à elles-mêmes
 

Ces propositions, concrètes et facilement applicables, ne sont que quelques-unes des conclusions dressées par les participants du New York Forum AFRICA, des entrepreneurs africains pour la plupart, pour améliorer le climat des affaires et favoriser la croissance, qui seule permettra à l’Afrique de sortir du sous-développement.

Ne nous y trompons pas. Ce sont les PME et les entrepreneurs locaux qui seront les moteurs principaux de l’émergence de l’Afrique. Il faut les accompagner et les soutenir pour que la prise de risque entrepreneuriale soit valorisée et rendue plus accessible. Il est urgent de libérer les talents africains pour que se multiplient les créations d’entreprises.

D’ailleurs, la présence à nos côtés de Muhammad Yunus, l’inventeur du micro-crédit et Prix Nobel de la Paix, est un signe fort. Chercher des solutions innovantes en dehors des dogmes économiques classiques n’est pas une utopie, mais une nécessité absolue. L’imagination, l’inventivité et la recherche de nouveaux modèles économiques est plus qu’une priorité, c’est un devoir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sam84
- 29/06/2012 - 14:20
Décollage ????
Lorsque l'on touche le fond et c'est bien le cas de l'Afrique il faut déjà faire surface pour éventuellement décoller ...La chine,s'occupe de l'Afrique depuis plus de 40 années,Mao avait prévu que l'Afrique soit colonisée par la Chine surpeuplée,et c'est en bonne voie