En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 42 min 12 sec
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 1 heure 25 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 3 heures 53 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 4 heures 37 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 6 heures 44 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 7 heures 8 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 7 heures 43 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 8 heures 47 sec
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 1 heure 6 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 2 heures 36 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 4 heures 8 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 5 heures 6 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 7 heures 50 sec
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 7 heures 13 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 7 heures 34 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 8 heures 4 min
Le cœur sur la pompe !

Taxation des pétroliers : augmentation des prix de l'essence et inégalités en perspective

Publié le 29 juin 2012
Pour renflouer les caisses de l'État, le gouvernement envisage de lever une taxe exceptionnelle qui touchera tous les pétroliers. Une mesure qui renforce les inégalités entre majors et petits distributeurs, et qui risque bien de déboucher sur une augmentation des prix à la pompe.
Thomas Porcher, Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Porcher est docteur en économie, professeur en marché des matières premières à l'ESG-MS et chargé de cours à l'université Paris-Descartes.Stephan Silvestre est ingénieur en physique appliquée, Professeur à l'ESG Management School et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour renflouer les caisses de l'État, le gouvernement envisage de lever une taxe exceptionnelle qui touchera tous les pétroliers. Une mesure qui renforce les inégalités entre majors et petits distributeurs, et qui risque bien de déboucher sur une augmentation des prix à la pompe.

Le gouvernement a décidé de solliciter une contribution exceptionnelle d’environ 500 millions d’euros auprès des pétroliers. La contribution devrait prendre la forme d’une taxe de 4% sur la valeur des stocks de produits pétroliers et s’appliquera aussi bien pour les compagnies pétrolières que pour les raffineurs, les grandes surfaces et les entreprises de stockage. Mais cette mesure dans son application risque de présenter de nombreux désavantages.

Premièrement, elle ne distingue pas les acteurs présents de l’amont à l’aval (compagnies pétrolières) des acteurs présents uniquement sur l’aval (raffineries, distributeurs). Or, imposer une même taxe à tous les distributeurs, c’est d’abord frapper les acteurs les plus fragiles du secteur c'est-à-dire les raffineries et les indépendants, car la contribution pèsera plus lourdement sur leurs budgets que sur celui des compagnies. En effet, les compagnies pétrolières génèrent essentiellement leur profit en amont dans l’exploration et la production. Elles profitent pleinement de la hausse des prix du pétrole qui leur ont permis d’afficher des profits en hausse malgré une baisse de leur production.

Par exemple, le bénéfice de Shell a augmenté de 54% avec une production qui a baissé de 3 %, celui de BP a grimpé de 25 % avec une production en baisse de 10 % et celui de Total de 16 % avec une baisse de 1 % de sa production. Or, seules les compagnies pétrolières profitent de ces effets-prix réalisés en amont. A contrario, les acteurs de l’aval ne font des profits que sur la distribution d’essence qui engendre des marges beaucoup plus faibles. En conséquence, ce type de fiscalité risque d’accroitre les inégalités entre majors – maîtrisant l’ensemble de la chaîne - et les distributeurs uniques ne profitant pas des effets-prix.

Deuxièmement, imposer à la source de façon uniforme risque d’entrainer un report systématique sur le prix de vente des carburants et au final, transférer la taxe des producteurs aux consommateurs.

Pour être juste et indolore pour les consommateurs, cette contribution devrait se faire de manière différenciée. Elle ne devrait peser que sur les majors et, dans une plus faible mesure, sur les GMS (Grandes et Moyennes Surfaces). Les majors, qui maîtrisent toute la chaîne de production de l’amont à l’aval et bénéficient d’effet-prix en amont, pourraient être taxées à hauteur de 15 % de leurs marges brutes et les GMS à hauteur de 10 %. Les exploitants indépendants menacés de disparition seraient épargnés. La taxation des majors et GMS génèrerait respectivement un produit de 480 et de 270 millions d’euros, soit au total, un produit de 750 millions d’euros pour l’État. Et surtout, la différence de taxation entre les acteurs permettrait de faire jouer la concurrence sur les prix à la pompe et d’éviter un report systématique de la taxe.

Au-delà de cette mesure d’urgence, cette nouvelle taxe ne sera efficace que si elle s’inscrit dans une réforme globale de la fiscalité des carburants :

  • Intégrant une redevance à vocation écologique indexée sur l’offre de transports collectifs de chaque département ;
  • Réduisant la dégressivité de l’imposition sur les carburants via une redevance progressive sur la puissance des véhicules ;
  • Supprimant l’incitation fiscale sur le gazole, carburant plus nocif, et la TVA sur la TICPE, un impôt sur l’impôt anachronique.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
enzo31311
- 29/06/2012 - 11:22
Irresponsables et incoherants
Ils voulaient boquer les prix des carburants et maintenand avec leur taxes ils vont les faire augmenter, c'est vraiment de la politique de gribouille.Ce qui est inquietant c'est qu'ils ponctionnent qa tout va.Apres les entreprises ils se tourneront vers les particuliers
Atlante13
- 29/06/2012 - 09:34
Les mêmes
Ce sont les mêmes qui voulaient bloquer les prix du carburant, mais c'était avant les élections.