En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 14 heures 52 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 15 heures 25 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 16 heures 28 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 18 heures 10 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 21 heures 19 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 22 heures 8 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 15 heures 7 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 15 heures 51 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 16 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 21 heures 12 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 21 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 22 heures 7 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 22 heures 8 min
Madame soleil

L’été sera-t-il aussi pourri que le printemps qui vient de s’écouler ?

Publié le 28 juin 2012
Pluie, grisaille : tel a été le lot quotidien du printemps. L'heure d'été vient de sonner et pourtant, peu d'amélioration en vue. Tout le monde voudrait alors connaître le temps des deux mois à venir. Grâce au développement des techniques météorologiques, il est désormais possible de connaître quelques tendances.
Jean-Pierre Céron est directeur adjoint scientifique de la climatologie à Météo-France. En charge de l'animation de la Direction de la Climatologie sur les questions scientifiques propre au climat en général  et sur celles relatives à la prévision...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Céron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Céron est directeur adjoint scientifique de la climatologie à Météo-France. En charge de l'animation de la Direction de la Climatologie sur les questions scientifiques propre au climat en général  et sur celles relatives à la prévision...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pluie, grisaille : tel a été le lot quotidien du printemps. L'heure d'été vient de sonner et pourtant, peu d'amélioration en vue. Tout le monde voudrait alors connaître le temps des deux mois à venir. Grâce au développement des techniques météorologiques, il est désormais possible de connaître quelques tendances.

Atlantico : Après un printemps climatiquement chaotique, la peur d'un mauvais temps estival commence à grandir. Mais peut-on connaître, grâce aux prévisions météo, le temps de l’été dans son intégralité ?

Jean-Pierre Céron : Il y a un certain paradoxe à dire que l’on ne peut pas prévoir le temps au-delà d’une quinzaine de jours, ce sur quoi s’accordent tous les centres météorologiques, et de se lancer dans des prévisions saisonnières sur des échéances de trois mois. En fait, dans ce type de prévisions, on ne cherche pas à prévoir le temps jour après jour avec des successions de soleil et de pluie sur telle ou telle région mais on cherche plutôt à connaître des grandes tendances climatiques pour les saisons à venir. C’est ce que l’on appelle des scénarios.

Pour pouvoir fournir de telles informations, le processus n’est pas simple et il est fortement conditionné par ce qui se passe dans le Pacifique et dans l’Atlantique tropical. Le comportement de l’atmosphère est conditionné par les évolutions des températures de surface océanique dans les tropiques.  Lorsqu’il y a un signal fort dans les bassins océaniques tropicaux, l’atmosphère s’ajuste à ce que l’on appelle des anomalies de température et va donc modifier son comportement. Ces modifications influent sur ce qui se passe dans les moyennes latitudes comme chez nous. C’est ce que l’on appelle le phénomène de télé-connection.

La façade occidentale est une des régions du monde où la prévisibilité à long terme est la plus faible car le comportement de l’atmosphère est moins marqué par les bassins océaniques tropicaux.

Les deux années précédentes, nous avons connu un phénomène exceptionnel suite à des anomalies relativement prononcées sur le bassin pacifique. Le comportement atmosphérique a été sensiblement modifié. Nous avons donc pu avoir des prévisions aux échelles de temps saisonnières assez précises.

Actuellement, il n’y a plus de fortes anomalies négatives dans le Pacifique et on est revenu vers une période presque neutre. En conséquence, pour la période estivale, la prévisibilité est très faible. Tous les scénarios restent encore probables. Par contre, il sera plus aisé de faire des prévisions pour la saison d’hiver. En effet, il se développe actuellement un évènement chaud près des côtes de l’Amérique du Sud qui va s’amplifier très probablement et concerner l’ensemble du Pacifique dès octobre.

Peut-on tout de même s’attendre à un mois de juillet au beau fixe ?

Pour ce qui est des prévisions mensuelles, on peut regarder de plus près la situation du mois de juillet qui est évaluée grâce à des outils différents des prévisions saisonnières. On constate deux tendances : un signal plutôt chaud pour le bassin méditerranéen et peu de signal dans la partie nord de la France. Mais il est toutefois difficile de connaître la météo de l’été, même sur une échéance plus courte. Après un printemps difficile, on remarque que la situation change, mais seulement dans la partie sud qui se maintient dans des normales saisonnières. On retrouve cette France coupée en deux dans les prévisions à toutes les échéances.

Chaque année, nous avons l’impression que le temps est de pire en pire. Est-ce plus qu’une impression ou ne sommes-nous jamais content du temps qu’il fait ?

Ce qui est vrai c’est que, particulièrement cette année, il y a eu une variabilité à haute fréquence. Tous les quinze jours, on a eu l’impression que le temps changeait. Mais c’est en relation direct avec la prévisibilité faible. Les systèmes au niveau de l’atmosphère sont plutôt chaotiques. Sur le plan climatique, on reste dans la norme. Ainsi va la vie, parfois il y a des étés chauds et des hivers doux, et inversement. Il ne faut pas s’en émouvoir outre mesure. En outre, le réchauffement climatique nous a conditionné à penser qu’on allait sans cesse vers du plus chaud. On a peut-être tendance à oublier que le climat peut varier de manière assez large d’une saison ou même d’un mois à l’autre.

Propos recueillis par Célia Coste

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kim yong zéro
- 29/06/2012 - 20:10
experts
j'adore les risques pris par l'expert interrogé:en juillet ,forte probabilité de chaleur dans le sud et imprévisibilité dans le nord!
robert
- 28/06/2012 - 17:12
l'été sera mauvais au nord
Je ne suis pas un météorologue mais avec tant de pluie ds le nord je ne vois pas un été agréable au nord mais plutôt pourri. Ds le sud je pense que l'été sera moyen avec bcp de vent.
jerem
- 28/06/2012 - 12:49
oui c'est çà !!!
toute l'année les comiques avec leurs cartes méteo nous sortent , chaque soir, leur prévision a 10 jours . Qu'a t on a faire de ces previsions dont ces memes comiques nous disent avec la tranquilité de l'arnaque leur coefficient de confiance en dessous de 3 sur un bareme de 1 a 5 . Si ton coefficien est un inferieur a 4 , tu la fermes et tu dis bonsoir ....

Alors les scenarios a deux mois , on a l'autre illustre cabrol qui nous la fait genre j'ai enormement bossé sur le sujet et qui chaque début d'ete se plante une fois sur deux .....

Donc il est des moments ou il serait bon que meteo france arrete de vendre des previsions qui n'ont aucun interet pour le pekin moyen a part lui pourrir le moral quand il entend le dimanche soir que le weekend suivant sera pourri avec un coefficient 2.

RAS LE BOL de ces informations parasites