En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 6 heures 16 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 8 heures 47 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 10 heures 38 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 11 heures 13 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 11 heures 59 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 13 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 15 heures 8 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 15 heures 43 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 16 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 6 heures 35 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 10 heures 10 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 10 heures 51 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 11 heures 43 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 12 heures 38 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 14 heures 32 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 15 heures 15 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 15 heures 56 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 16 heures 57 min
Seul contre tous ?

Etats-Unis, Arabie Saoudite, Qatar, Turquie : cette étrange coalition qui veut la peau de Bachar el-Assad

Publié le 27 juin 2012
Les condamnations se font de plus en plus vives à l'égard du régime de Bachar el-Assad. Ce mardi, l'OTAN a apporté son soutien à la Turquie tout en qualifiant "d'inacceptable" la destruction d'un avion de combat turc par la Syrie. La situation dans le pays est chaotique tandis que le président syrien se retrouve isolé face une opposition grandissante composée de plusieurs pays...
Gérard de Villiers
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard de Villiers, est un journaliste, écrivain et éditeur français. Il est diplômé de l'IEP Paris et de l'ESJ Paris. Il a été reporter à Rivarol, Paris-Presse, France-Dimanche. Il est célèbre dans le monde entier pour ses romans d'espionnage S.A.S,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les condamnations se font de plus en plus vives à l'égard du régime de Bachar el-Assad. Ce mardi, l'OTAN a apporté son soutien à la Turquie tout en qualifiant "d'inacceptable" la destruction d'un avion de combat turc par la Syrie. La situation dans le pays est chaotique tandis que le président syrien se retrouve isolé face une opposition grandissante composée de plusieurs pays...

La situation en Syrie est d’une confusion extrême. Les médias occidentaux répercutent une image manichéenne : la lutte d’un peuple désarmé contre un régime corrompu et féroce. Ce « peuple syrien » étant soutenu par les États-Unis, l’Europe, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar.

La vérité est plus complexe. Toutes les informations qui parviennent aux médias viennent d’une seule source : l’Observatoire des droits de l’homme syrien, basé à Londres. Or, l’ODHS est un faux nez des Frères Musulmans, donc biaisé. Deux exemples : il annonce 15 000 morts depuis le début de la révolte, l’ONU, 10 000. Ensuite, à chaque « vidéo amateur » transmise sur les combats, on peut toujours entendre en background un homme lancer « Allah ou Akbar ». Le cri de guerre des Frères Musulmans.

La Syrie est peuplée d’environ 15% d’Alaouites (chiites), de 13 % de Chrétiens, de 65% de Sunnites et de communautés kurdes et druzes.Depuis les années 70, les Alaouites tiennent le pouvoir politique et militaire. Beaucoup de Sunnites se sont alliés avec les Alaouites et gagnent énormément d’argent.

Les Sunnites se sont déjà soulevés. En 1985, il y a eu 20 000 mors à Homs et Ham. Cela a recommencé, l’année dernière à Deraa. Seulement, cette fois, ils n’étaient pas seuls contre l’armée de Bachar El Assad. Les Frères Musulmans, qui ont déjà « conquis » la Tunisie, la Lybie, en partie l’Egypte, le Hamas, ont volé à leur secours, armés, soutenus financièrement par le Qatar et sa puissante chaîne de télévision Al Jeezira.

Aussi, la lutte est plus équilibrée qu’on ne croit.

D’un côté, il y a certaines divisions de l’armée syrienne fidèles au régime, dont la quatrième brigade dirigée par le frère de Bachar, Maher. Et de l’autre, des Frères Musulmans syriens, aidés par des éléments d’Al Qaida venus d’Irak. Ce sont eux qui ont commis des attentats à Homs et Alep, avec des véhicules piégés. Grâce au trafic d’armes venues d’Irak, les rebelles disposent d’armes anti-char. Il s’agit désormais d’une vraie guerre civile dont nul ne connaît les pertes véritables de part et d’autre. Qui peut durer très longtemps, car le régime n’arrive pas à en venir à bout et les rebelles sont incapables de prendre le pouvoir.

Cependant, ils ne vont pas lâcher prise, à cause de leurs sponsors. En effet, les deux ennemis réels de Bachar El Assad sont deux monarchies du Golfe, richissimes et adeptes d’un Islam plus que conservateur. D’abord, l’Arabie saoudite. Elle a deux motifs de haïr le régime syrien. D’abord, la haine ancestrale entre Chiites et Sunnites dont elle est l’étendard. Or, la Syrie actuelle fait partie de l’Arc chiite, qui va de l’Iran au Hezbollah libanais, en passant par le Syrie. Casser cet arc affaiblirait profondément les Chiites.

Seconde raison : la Syrie est le dernier pays laïc de la région. Il paraît que le roi Abdallah d’Arabie Saoudite n’en dort plus. En cas de succès des Frères musulmans syriens, la communauté chrétienne devrait s’exiler. La devise des Frères syriens est : « Les Aalouites au cimetière, les Chrétiens à Beyrouth. » Le Qatar, lui, a toujours voulu rivaliser avec l’Arabie Saoudite sur le plan religieux. C’est la raison pour laquelle il a soutenu le « Printemps arabe », faux nez de la conquête du monde arabe par les Frères Musulmans. Il a armé les Lybiens, aidé les Tunisiens, récupéré le Hamas et vient de gagner la présidentielle en Egypte. Un fait passé inaperçu : Khaled Mechaal, le patron du Hamas, qui se trouvait en Syrie depuis plus de vingt ans, vit maintenant à Doha, capitale du Qatar.

Pour compléter la victoire des Frères, il faut donc que la Syrie de Bachar tombe. Ce qui renforcera forcément l’aura politique du Qatar.

La position réelle des Etats-Unis est différente. Officiellement, Barack Obama appelle à la chute de Bachar El Assad, celui-ci étant un des plus puissants soutiens de l’Iran, bête noire des USA depuis la fin du Chah. Seulement, les Américains sont tiraillés entre le désir d’affaiblir l’Iran, et la crainte de déplaire à leur plus puissant allié dans la région : Israël. En effet, Israël s’entend très bien avec le régime Bachar. Les Syriens sont des voisins détestés mais sérieux. Il n’y a jamais d’incidents de frontière et Jérusalem verrait très bien Bachar ou un homme lige rester au pouvoir. Sachant que la Syrie actuelle n’attaquera jamais Israël, ce qui ne serait pas le cas des Frères Musulmans. Israël va déjà avoir à sa frontière sud une Egypte au mieux, instable, au pire aux mains des Frères, cela suffit. C’est la raison pour laquelle les Américains se contenteraient d’un changement cosmétique à la tête de l’Etat syrien et œuvrent secrètement dans ce sens. Hélas, ce n’est pas facile : les El Assad ne sont pas le colonel Khadafi. C’est un clan puissant, soudé, disposant d’une force militaire sûre. Et Bachar n’a pas la moindre envie de s’en aller.

La Turquie, elle, fait pas mal de gesticulations, mais garde une certaine prudence. Elle n’a jamais eu de contentieux avec la Syrie et surtout, il y a les Kurdes. Qui sont en très bons termes avec les El Assad. Ceux-là, en cas de durcissement turc, seraient tout prêts à aider le PKK kurde, hantise des Turcs. Aussi la Turquie va rester prudente.

Parmi les ennemis de Bachar demeurent les Européens. Qui, à mon avis, jouent le rôle des « idiots utiles » chers à Lénine. L’Europe n’a aucun enjeu en Syrie, sinon la protection de la minorité chrétienne. De plus, il est assez comique de voir Laurent Fabius, dans des diatribes enflammées, prendre la défense de la rébellion syrienne. Sait-il que cette armée libre syrienne a comme allié principal des groupes d’Al Qaida ?

Le régime de Bachar est certes féroce, kleptomane, anti-démocratique, mais est-ce que les Frères Musulmans sont meilleurs ? Surtout, la Syrie n’est pas l’ennemie de l’Occident, le Fondamentalisme islamique, si. Son interprétation rétrograde de l’Islam fait planer un risque énorme sur le monde arabe.

Inutile de jeter de l’huile sur le feu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 28/06/2012 - 13:38
@henriette
il est vrai que les américains quand ils partent au combat crient tous :
"Dieu est Grand !!!"

@Henriette, vous reprochez en fait à certains chroniqueurs ce que vous empressez de reproduire immédiatement après à savoir de l'approximation :
• par manichéisme → d'un côté la France, de l'autre le reste du monde qui serait non sécularisé.
• par généralisation → le Dieu des chrétiens n'est, HEUREUSEMENT pour eux, pas celui des musulmans. mettre par exemple dans le même moule les deux amériques, plutôt chrétiennes et donc sécularisées, ne vous en déplaise, d 'avec le reste du monde, c'est du simplisme à outrance.
Enfin, votre propos sur Allah Akbar est mineur, à moins que GdV ait fondé toute sa théorie concernant les frères musulmans sur cette locution. Or, il y a quelques autres pays (Tunisie, Egypte, …) où la "révolution de printemps" nous a confirmé à qui bénéficiait un changement de régime, "Allah Akbar" ou pas.
Comme vous écrivez :
"Faute de relever toutes les bévues voici la première"
je vous remercie alors de nous indiquer les suivantes en espérant qu'elles seront plus pertinentes que la première "bévue" repérée.
jrpinna
- 28/06/2012 - 05:28
@Henriette
Certes il y a des approximations, certes l'auteur n'est peut etre pas un specialiste du monde arabo musulman mais je vous pose une question : Ou sont ils les fameux specialistes que vous citez ? Ca serait bien qu'ils se fassent entendre et denoncent un peu ce qui se passe en ce moment dans les pays du moyen orient. Au moins l'auteur, lui, a le merite de mettre les pieds dans le plat et je l'en felicite. Essayez donc d'etre constructive plutot que de chercher a blesser.
Diego
- 27/06/2012 - 18:17
@ Henriette
Il y a longtemps que vous avez fait votre shahâda ? Êtes vous voilée? C'est juste pour savoir, vu l'ardeur que vous mettez à défendre le fascisme islamiste...