En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 2 heures 46 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 4 heures 49 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 5 heures 53 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 7 heures 49 sec
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 7 heures 45 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 10 heures 37 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 11 heures 42 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 3 heures 12 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 5 heures 39 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 6 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 8 heures 46 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 9 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 11 heures 24 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 12 heures 12 min
© Reuters
En règle générale, chaque nouveau président français remet en cause le caractère exclusif de la relation franco-allemande.
© Reuters
En règle générale, chaque nouveau président français remet en cause le caractère exclusif de la relation franco-allemande.
Auf Wiedersehen !

François Hollande est-il sur le point de pousser les Allemands à envisager leur avenir sans la France ?

Publié le 19 juin 2012
Avec Hans Stark
En cherchant à démultiplier les soutiens auprès des économies vacillantes du Sud, François Hollande se détourne d'Angela Merkel. Une stratégie politique risquée, qui pourrait priver les États du Sud de l'Europe de l'aide financière allemande. Pire, la chancelière pourrait même engager son projet d'Europe à deux vitesses.
Hans Stark est chercheur à l'IFRI (Cerfa) et professeur à la Sorbonne. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hans Stark
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hans Stark est chercheur à l'IFRI (Cerfa) et professeur à la Sorbonne. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En cherchant à démultiplier les soutiens auprès des économies vacillantes du Sud, François Hollande se détourne d'Angela Merkel. Une stratégie politique risquée, qui pourrait priver les États du Sud de l'Europe de l'aide financière allemande. Pire, la chancelière pourrait même engager son projet d'Europe à deux vitesses.
Avec Hans Stark

Atlantico : Après l'accalmie observée au premier trimestre, l'Europe semble de nouveau au bord de l'éclatement. Les taux espagnols viennent de dépasser la barre des 6%, l'avenir de la Grèce est plus incertain que jamais... Pendant ce temps, François Hollande cherche à démultiplier les soutiens auprès des économies vacillantes du Sud, et se détourne d'Angela Merkel. Sachant que la résolution des grandes problématiques européennes dépend aujourd'hui de l'Allemagne, François Hollande commet-il une erreur stratégique ?

Hans Stark : Il est encore trop tôt pour l'affirmer, mais je ne pense pas que François Hollande poursuive une stratégie particulière. En règle générale, chaque nouveau président français remet en cause le caractère exclusif de la relation franco-allemande.

Si François Hollande poursuit toutefois une stratégie, elle est clairement erronée... Car ce qui est certain, c’est que rien ne pourra être résolu en Europe sans l'aval de l’Allemagne. François Hollande va quand même essayer d’accroître la pression sur l’Allemagne un peu partout, certains parlent même d’une alliance entre Wall Street et le Parti socialiste français... Sa démarche ne se limite donc pas à une alliance avec les économies du Sud.

La stratégie est de mettre la chancelière dos au mur, et de changer radicalement nos politiques économiques. Mais connaissant Angela Merkel, il est certain que François Hollande fait fausse route. La chancelière ne se laissera pas faire, et le contexte économique ne joue pas en faveur du président français, qui ne peut compter davantage sur une "planche pourrie" (économies du Sud) que sur l'Allemagne pour maintenir à flot une zone euro déjà bien affaiblie.

En poursuivant sa stratégie, le président français peut-il toutefois espérer d'Angela Merkel une nouvelle main tendue, notamment dans le cadre de la renégociation du pacte fiscal et de l'ajout d'un volet "croissance" à ce dernier ? 

Je ne pense pas que François Hollande soit en mesure de renégocier le pacte fiscal. Dans tous les cas, du point de vue d'Angela Merkel, ce n’est pas négociable. La question n’est pas là. La principale interrogation est de savoir si le pacte fiscal sera complété par un volet "croissance".

Mais Angela Merkel ne peut s'engager dans cette manifestation de solidarité sans quelques exigences préalables... Concernant notamment la mutualisation partielle de la dette. Ce qui suppose évidemment (contrôle oblige) une ouverture politique vers plus d'intégration européenne. Autrement dit, les Allemands veulent engager des mesures institutionnelles fortes, comme la création d'une union fiscale et budgétaire, soit un premier pas vers le fédéralisme.

Problème, c'est la France qui ne veut pas en entendre parler, et François Hollande qui est dos au mur ! Soit dit en passant, il n’a pas dit qu’il refusait la règle d’or, mais simplement qu'il ne voulait pas la voter... Reste qu'il refuse encore catégoriquement de signer le pacte fiscal. Par ailleurs, le pacte fiscal et la règle d’or ne doivent pas forcement être inscrits dans la Constitution. Ils peuvent être appliqués sur le plan juridique, la constitution n’est pas l’unique portée possible ! En particulier si le président français veut revenir à une politique économique équilibrée.

De toutes les façons, le pacte fiscal entrera en vigueur quand 12 États membres l’auront ratifié. On est donc certain qu’il sera mis en place. Avec ou sans la France reste la grande question... Notons toutefois que seuls les signataires pourront bénéficier du Mécanisme de stabilité financière. La France peut très bien refuser de signer... Néanmoins, au moment où elle aura une difficulté, elle ne pourra pas demander d'aide financière.

En conclusion, l’Allemagne acceptera de donner des aides supplémentaires en matière économique, si en contre partie les structures politiques, économiques et monétaires changent. La France peut refuser tant qu'elle veut de voter la règle d’or, mais ne pourra faire l'impasse sur toutes les concessions réclamées par Angela Merkel. Si la France s'entête et que l'entente cordiale ne se fait pas ? Est-il besoin de rappeler que la chancelière ne s'est pas opposée à la création d'une Europe à deux vitesses, le Nord d'un côté et le Sud de l'autre.


Reste qu'
Angela Merkel et la CDU ont essuyé des échecs électoraux cuisants aux régionales, et le SPD pourrait prendre la main au Bundestag en 2013. La chancelière dispose-t-elle encore véritablement de marges de manœuvre politiques ?

François Hollande surestime l’Allemagne. Il est certain que le SPD va arriver au pouvoir, mais oublie un peu rapidement qu'il ne sera pas à la chancellerie.

Aux propositions que soutient Angela Merkel, le Bundestag doit donner son approbation avec une majorité de 2/3. Aujourd'hui, la chancelière n'a d'autre choix que de s'ouvrir aux vues du Parti social-démocrate allemand (SPD). Ce dernier attend des signaux forts en faveur de mesures de relance pour la croissance, qui ne se trouvent toutefois pas au niveau des eurobonds. Pour avoir le soutien du SPD, Angela Merkel a donc la responsabilité de mener une politique favorable à la reprise de la croissance. Mais cela ne signifie pas non plus céder aux exigences françaises...

Pour le reste, Angela Merkel dispose bel et bien d'une marge de manœuvre, dans la mesure où l’Allemagne assure aujourd’hui 1/3 du mécanisme européen de stabilité financière. L’Allemagne est donc de loin le pays qui contribue le plus au sauvetage des États du Sud. De son côté, le président François Hollande a été clair, il a stipulé aujourd’hui dans sa déclaration gouvernementale qu’il ne faut pas s'attendre à ce que l’Allemagne puisse faire davantage.

Et en effet, si l’Allemagne jouait davantage le jeu des États du Sud, ces derniers finiraient par tuer l’économie allemande.

Propos recueillis par Franck Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (39)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 20/06/2012 - 23:31
@kassian
vous avez raison les pays bas sont juste sous surveillance negative pour leur triple A et ils n'ont pas eu recemment des petits démissions de gouvernement tellement ca roule ....
Suede et danemark , rappelez moi les niveaux d'imposition déjà ? j'ai oublie le classement européen.....
jerem
- 20/06/2012 - 23:27
@kassian
merci pour la longue liste des dettes PUBLIQUES. je vous ai parlé des dettes des menages .... RIEN A VOIR . Seul interet ELLES S'ADDITIONNENT pour comprendre l'etat d'un pays ..... Avec 220% d'endettement , l'epargne des habitants d'un pays n'est certainement pas celle des francais .... VOILA
lapin
- 19/06/2012 - 18:41
@ friedrichlist
Espagne et UK pays libéraux? Je rève.
Dois-je vous rappeler que l'Espagne a été dirigée par les Soc' (Zapatero) de 2004 à 2012? Pas franchement libéral.
Au UK, le taux marginal était de 40% avant de passer à 50% l'an dernier. Les taxes d'habitation sont proportionnelles à la valeur du bien, et la franchise sur les héritages est de 300,000 Euros, ceux ci étant ensuite lourdement taxés. Les revenus du capital sont depuis toujours taxés au taux de l'IRPP. Je ne sais pas où vous voyez le libéralisme.
Si on veut parler de libéralisme, parlons de HK ou Singapour : flat tax à 13%, médecine privée, pas de charges sociales...pas de déficit non plus, n'en déplaise aux néo staliniens.
Sinon, pour revenir à Flamby, il aura magistralement réussi à nous griller avec Poutine il y a 15 jours (au sujet de la Syrie) et avec Frau Merkel ces jours derniers.
Bon c'est pas grave, l'essentiel c'est la chasse aux riches (la France juste) parce que la crise c'est rien que de leur faute.