En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 3 min 58 sec
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 1 heure 3 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 2 heures 34 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 3 heures 11 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 17 heures 45 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 18 heures 50 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 20 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 39 min 11 sec
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 1 heure 16 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 1 heure 30 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 3 heures 1 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 15 heures 23 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 18 heures 4 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 21 heures 31 min
Diagnostic monétaire

Crise de la zone euro : les années 30 sont-elles devant nous ?

Publié le 11 juin 2012
La crise actuelle est une crise de la demande, dont la progression a été nulle depuis 2008. Pourtant, seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, laissant encore une fois de côté la question des politiques monétaires.
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise actuelle est une crise de la demande, dont la progression a été nulle depuis 2008. Pourtant, seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, laissant encore une fois de côté la question des politiques monétaires.

Le 5 juin dernier, Martin Wolf, éditorialiste du Financial Times dévoilait son découragement face aux similitudes de notre époque et de la grande dépression. La lenteur d’action politique et l’incapacité d’établir un diagnostic cohérent permettent ce rapprochement malheureusement toujours plus évident.

Milton Friedman et Anna Schwartz publiaient en 1971 « A monetary history of the United States », et nous livraient alors une approche monétaire de la crise de 1929. Cet ouvrage pointe les erreurs commises par les diverses banques centrales à travers le monde. L’étalon or en vigueur a permis l’intensité de cette crise, la rigueur monétaire devenant de fait la principale cause de la grande dépression.

Cette vision fut largement admise dans le courant des années 1970 et a participé au développement de l’idée que l’économie est au mieux gérée par la combinaison d’un État de faible taille et d’une politique monétaire efficace.

Cette vision est aujourd’hui balayée. La prépondérance de l’État cumulée à la rigueur monétaire transforme une simple crise de la demande en une véritable bombe économique. Le parallèle est alors évident. Scott Sumner dans son blog The Money Illusion revient sur un article du Time Magazine datant de 1931, évoquant l’incapacité du politique à aborder un problème monétaire autrement que par des solutions budgétaires. « Pendant ce temps tout le monde argumente sur des remèdes budgétaires et d’autres solutions similaires de seconde importance, négligeant la question essentielle de la stabilité de l’étalon de valeur. » « La situation pourrait être réglée en un mois par une action commune des principaux pays soumis à l’étalon or, en laissant les banques centrales prendre les décisions qui s’imposent. »

Bien entendu, le parallèle est évident. Seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, via les programmes d’austérité. La question monétaire est encore une fois laissée de côté alors que nous sommes en présence d’une crise de la demande. La rigueur monétaire actuelle, enferrée dans le dogme de la stabilité des prix est bien la cause de la crise que nous connaissons depuis 2008.

Dès lors que les entreprises sont confrontées à un problème de baisse des ventes, en opposition à un problème de taxes, de formation de ses employés, de régulation, alors le problème est monétaire. En réponse à ce problème, nous argumentons sur le niveau de fiscalité, sur la régulation, et sur la formation des chômeurs. Ces questions sont importantes et même essentielles, mais elles ne sont pas la cause, et surtout pas le remède d’une crise de la demande.

La demande agrégée ici en question a progressé de façon continue entre la création de l’euro et l’année 2008 dans une fourchette de 4 à 5%. Depuis 2008, la progression a été nulle. Cette situation n’est pas évoquée, elle est pourtant la cause de la crise. La réponse est monétaire.

La résolution de la grande dépression de 1929 est intervenue suite à l’abandon de l’étalon or. « La grande récession » de 2008 attend toujours son diagnostic officiel et sa cure. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 11/06/2012 - 09:19
A propos de la crise de 1929
Il y a eu de très nombreuses crises avant celle de 1929 (qui avait commencé avant 1929). Ces crises ont été réglées beaucoup plus vite. Mr Bernanke qui est un spécialiste de la crise 1929 a reconnu publiquement que l'origine de la crise était a attribuer a la FED (et non a l'étalon or), ce qui semble-t-il ne lui a d'ailleurs pas appris grand chose. Il est maintenant généralement admis que la prolongation de la crise jusqu'a la guerre a été due aux actions de Roosevelt et de son prédecesseur. Alors en ce sens, oui, très largement, notre crise ressemble fortement a celle de 1929, comme on dit dans l'armée: même motif, même punition. Comme d'autres l'ont dit: les états n'apprennent rien, ce sont les peuples qui apprennent.