En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 27 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 40 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 6 heures 52 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 21 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 20 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 19 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 15 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 3 heures 54 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 28 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 10 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 40 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 28 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 12 heures 59 min
Diagnostic monétaire

Crise de la zone euro : les années 30 sont-elles devant nous ?

Publié le 11 juin 2012
La crise actuelle est une crise de la demande, dont la progression a été nulle depuis 2008. Pourtant, seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, laissant encore une fois de côté la question des politiques monétaires.
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage : 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise actuelle est une crise de la demande, dont la progression a été nulle depuis 2008. Pourtant, seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, laissant encore une fois de côté la question des politiques monétaires.

Le 5 juin dernier, Martin Wolf, éditorialiste du Financial Times dévoilait son découragement face aux similitudes de notre époque et de la grande dépression. La lenteur d’action politique et l’incapacité d’établir un diagnostic cohérent permettent ce rapprochement malheureusement toujours plus évident.

Milton Friedman et Anna Schwartz publiaient en 1971 « A monetary history of the United States », et nous livraient alors une approche monétaire de la crise de 1929. Cet ouvrage pointe les erreurs commises par les diverses banques centrales à travers le monde. L’étalon or en vigueur a permis l’intensité de cette crise, la rigueur monétaire devenant de fait la principale cause de la grande dépression.

Cette vision fut largement admise dans le courant des années 1970 et a participé au développement de l’idée que l’économie est au mieux gérée par la combinaison d’un État de faible taille et d’une politique monétaire efficace.

Cette vision est aujourd’hui balayée. La prépondérance de l’État cumulée à la rigueur monétaire transforme une simple crise de la demande en une véritable bombe économique. Le parallèle est alors évident. Scott Sumner dans son blog The Money Illusion revient sur un article du Time Magazine datant de 1931, évoquant l’incapacité du politique à aborder un problème monétaire autrement que par des solutions budgétaires. « Pendant ce temps tout le monde argumente sur des remèdes budgétaires et d’autres solutions similaires de seconde importance, négligeant la question essentielle de la stabilité de l’étalon de valeur. » « La situation pourrait être réglée en un mois par une action commune des principaux pays soumis à l’étalon or, en laissant les banques centrales prendre les décisions qui s’imposent. »

Bien entendu, le parallèle est évident. Seules les solutions budgétaires sont aujourd’hui évoquées, via les programmes d’austérité. La question monétaire est encore une fois laissée de côté alors que nous sommes en présence d’une crise de la demande. La rigueur monétaire actuelle, enferrée dans le dogme de la stabilité des prix est bien la cause de la crise que nous connaissons depuis 2008.

Dès lors que les entreprises sont confrontées à un problème de baisse des ventes, en opposition à un problème de taxes, de formation de ses employés, de régulation, alors le problème est monétaire. En réponse à ce problème, nous argumentons sur le niveau de fiscalité, sur la régulation, et sur la formation des chômeurs. Ces questions sont importantes et même essentielles, mais elles ne sont pas la cause, et surtout pas le remède d’une crise de la demande.

La demande agrégée ici en question a progressé de façon continue entre la création de l’euro et l’année 2008 dans une fourchette de 4 à 5%. Depuis 2008, la progression a été nulle. Cette situation n’est pas évoquée, elle est pourtant la cause de la crise. La réponse est monétaire.

La résolution de la grande dépression de 1929 est intervenue suite à l’abandon de l’étalon or. « La grande récession » de 2008 attend toujours son diagnostic officiel et sa cure. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 11/06/2012 - 09:19
A propos de la crise de 1929
Il y a eu de très nombreuses crises avant celle de 1929 (qui avait commencé avant 1929). Ces crises ont été réglées beaucoup plus vite. Mr Bernanke qui est un spécialiste de la crise 1929 a reconnu publiquement que l'origine de la crise était a attribuer a la FED (et non a l'étalon or), ce qui semble-t-il ne lui a d'ailleurs pas appris grand chose. Il est maintenant généralement admis que la prolongation de la crise jusqu'a la guerre a été due aux actions de Roosevelt et de son prédecesseur. Alors en ce sens, oui, très largement, notre crise ressemble fortement a celle de 1929, comme on dit dans l'armée: même motif, même punition. Comme d'autres l'ont dit: les états n'apprennent rien, ce sont les peuples qui apprennent.