En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
EDITORIAL
Mais qui osera enfin imposer en France l’inévitable tournant de la rigueur ?
Publié le 01 juin 2012
Les marchés n'ont pas encore attaqué la France, mais la situation pourrait se dégrader si François Hollande ne mettait pas en œuvre de véritables mesures d'austérité.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les marchés n'ont pas encore attaqué la France, mais la situation pourrait se dégrader si François Hollande ne mettait pas en œuvre de véritables mesures d'austérité.

Une étrange passivité s’est emparée du pays depuis l’élection présidentielle. Ce n’est peut-être pas l’état de grâce, mais tout se passe comme si nos compatriotes avaient remis les clés au nouvel occupant de l’Elysée pour mieux s’intéresser à leurs vacances avec l’arrivée  de l’été.  La campagne des législatives se déroule dans une sorte d’indifférence, en dehors de quelques particularismes locaux, au point qu’il faut rappeler régulièrement aux Français les dates du prochain scrutin législatif, ceux-ci considérant que l’essentiel de leur tâche a été accompli avec le vote présidentiel.

La crise financière continue pourtant de faire rage ; elle concerne au premier chef les pays du sud, où le financement de la dette devient un peu plus coûteux chaque jour, alors que la France vient de bénéficier d’un taux historiquement bas à 2,35% pour la dette à dix ans. Avec au surplus le maintien du triple A par l’agence de notation Moody’s, ce qui témoigne bien du dérèglement des marchés. Notre pays profite du sauve-qui-peut général sur les valeurs refuges, selon le vieux proverbe qu’au pays des aveugles les borgnes sont rois. Allemagne et France, par leur taille au sein du vieux continent attirent les capitaux qui ne peuvent tous gagner la Suisse ou les États-Unis.

Un réconfort pour François Hollande qui savoure le démenti infligé par les marchés à ceux qui avaient annoncé une envolée des taux avec le retour de la gauche au pouvoir et se trouvent  pris à contre-pied. Un climat qui serait bienvenu, s’il pouvait se prolonger, pour annoncer les réformes que le gouvernement doit mettre en œuvre, comme viennent de le rappeler à la fois la Cour des Comptes et la Commission de Bruxelles. La première réclame une réduction de 50 milliards d’euros du déficit pour simplement stabiliser la dette, qui continue pour l’instant sa progression. Pour la seconde, on ne peut se contenter d’un simple examen des comptes publics ; il faut, étant donné l’ampleur de la crise, remédier au plus vite aux  déséquilibres macroéconomiques bien connus, tels que la rigidité du marché du travail et la perte de compétitivité des entreprises. La  Commission précise qu’elle pourrait s’engager sur la voie de sanctions financières en cas de carence de l’Etat.

Les premières mesures annoncées telles que l’augmentation du SMIC, ou la retraite à 60 ans pour certains travailleurs vont à priori à l’encontre de ce que recommandent les rapports officiels. Mais il faut bien donner quelques gages à ses électeurs. Car le plus dur est à venir.

Pour éviter que « le changement c’est maintenant » ne reste un slogan désuet de campagne, il faudra peut-être subir simultanément la double pression de Bruxelles et des marchés pour faire bouger les lignes. Au rythme auquel la crise se développe depuis quelques semaines dans les pays du sud de l’Europe, il n’est pas exclu qu’un choc se produise, dont il est impossible de prévoir les conséquences pour l’instant, mais qui ne permettrait plus au nouveau pouvoir de se réfugier dans l’immobilisme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
04.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
walküre
- 02/06/2012 - 19:11
La chute
Dans moins de six mois les premiers effets Hollande vont se faire sentir. Dans moins de dix mois on va parler austérité chez les socialos. Dans un an les impôts vont prendre 20%, la TVA sera augmentée, les placements taxés, les frais de successions massacrés, le prix du tabac doublera.
Le chemin des 6 millions de chômeurs est ouvert.
La France entre en récession pour une période indéterminée. Seulement, maintenant, plus question de jouer avec le déficit budgétaire, sale habitude de la gauche.
Gaëtan Tremoine
- 02/06/2012 - 08:55
J'espère que vous êtes prêt à
J'espère que vous êtes prêt à donner de vos deniers dans ce "tournant" ! Ou vous pensez que ce sont lesautres, les fameux "asistés", qui devront mettre la main à leur poche ?
ARES
- 02/06/2012 - 03:52
Français qui avaient voulus et voter le PS ...
Profitez ... vite et bien ...
Car votre désillusion arrive a pas de géant ... C'est vrai que tout de suite vous etes protégés par les législatives mais une fois avoir renforcé ce PS par votre 2eme bétise ... vous aurez encore des vacances pour ne pas voir les eéalités en face ...Sauf qu elles vont arriver et vous allez apprécier ce PS et toutes ses sanctions qu ils mettront en place pour ne pas se faire exclure face à l Europe et aux autres pays ...

Vous allez contribuer à leur donner de la monnaie car ou trouver tout cet argent que distribue les PS ? chez les vrais riches? ils se casseront ... non chez ceux qui auront épargné toute leur vie et qui veront leurs impositions augmenter ... les assistés et les chomeurs vous ne risquez rien ... Vous qui vous plaignez de Nicolas Sarkosy là vous avez elu le meilleur Bouffon et incompetent de France : FLAMBY et je ne crois pas que la France vous dira merci !!