En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 12 heures 51 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 14 heures 5 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 19 heures 55 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 21 heures 38 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 13 heures 27 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 14 heures 45 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 15 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 20 heures 3 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 21 heures 41 min
Contrairement aux apparences...

"Le Mouvement anti-radar n'est pas le parti des chauffards et des partisans de l'alcool au volant"

Publié le 27 mai 2012
Parmi les candidats "différents" qui se présentent aux législatives, le Mouvement anti Radar (Mar) est sans doute le plus vaste. Il présente 80 candidats. Qui sont ces défenseurs auto-proclamés des "libertés primaires" qui contestent le "pouvoir répressif d'un Etat maternant obsédé par le contrôle et la rééducation de ses sujets".
Joseph Jolly est porte-parole du Mouvement anti-Radar (MAR)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Jolly
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Jolly est porte-parole du Mouvement anti-Radar (MAR)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parmi les candidats "différents" qui se présentent aux législatives, le Mouvement anti Radar (Mar) est sans doute le plus vaste. Il présente 80 candidats. Qui sont ces défenseurs auto-proclamés des "libertés primaires" qui contestent le "pouvoir répressif d'un Etat maternant obsédé par le contrôle et la rééducation de ses sujets".

Atlantico: La campagne des législatives bat son plein. Votre parti est méconnu en France, pourriez-vous nous présenter brièvement sa doctrine?

Joseph Jolly : Le Mouvement Anti Radar est récent puisque sa création date de novembre 2011. L'élection législative de juin 2012 est sa première action d'envergure. Il est donc normal qu'il soit inconnu du grand public, même si la plupart de ses revendications sont celles d'une majorité d'usagers de la route et de citoyens se situant au-delà des clivages politiques habituels. Sa doctrine est expliquée dans la petite plaquette écrite par son président, le docteur en droit Jean-Louis Soulié : Mort aux radars... et vive la clope au bar ! (Editions de l'Aspirant). Derrière un titre volontiers provocateur et décalé, il s'agit de mettre en lumière la défense des "libertés primaires" et de contester le pouvoir répressif d'un Etat maternant obsédé par le contrôle et la rééducation de ses sujets. 

Ainsi le combat contre la multiplication des radars automatiques se veut la dénonciation publique non seulement d'un racket fiscal arbitraire et généralisé, mais aussi d'un projet liberticide de société encadrée par des robots. C'est pourquoi, outre la fin du permis à point et la libéralisation de l'apprentissage de la conduite, nous réclamons aussi une révision de la loi concernant l'interdiction de fumer dans les lieux privés fréquentés par une clientèle. Nous voulons aussi l'inscription dans la Constitution d'un amendement stipulant l'inaliénabilité des libertés publiques, y compris les plus infimes. Le MAR est un cri de refus envers les partisans d'un mode de vie hygiéniste et infantilisant. Par esprit de liberté, nous préférons faire confiance à la responsabilité des individus plutôt qu'aux machines et aux règlements absurdes.

Combien comptez-vous de représentants ? 

Pour cette première élection, nous présentons environ 80 candidats. C'est peu au regard des forces en présence. C'est beaucoup quant à nos moyens et notre notoriété. Nous sommes surtout présents dans le Nord-Ouest et le Midi de la France. Nous posons les premières pierres d'un édifice qui ne demande qu'à s'agrandir. Toutefois la finalité n'est pas de devenir un parti politique avec des élus et des prébendes. Nous souhaitons juste faire entendre la petite voix d'une majorité ignorée et ponctionnée à mesure de son silence et de sa docilité. Aux Etats-Unis ou à Bruxelles, nous aurions réuni nos forces et nos finances pour nous payer les services d'un lobbyiste. En France républicaine, nous empiétons sur la chasse gardée des futurs députés pour qu'ils prêtent quelques instants de leur précieuse attention au sort de ceux qui les élisent, par conviction ou à défaut. 

Nous ne réclamons pas la révolution, juste un peu de considération pour ceux qui ne peuvent plus payer leurs amendes, qui prennent le volant la peur au ventre, qui craignent de perdre leur emploi avec leur permis, qui désespèrent de voir une justice aveugle si dure et impitoyable avec eux. 

Vos candidats ont-ils tous encore leur permis de conduire ? 

La plupart de nos candidats sont des conducteurs responsables, respectueux de la loi malgré ses excès, et possèdent encore leur permis. Certains, très jeunes, sont en train de passer l'examen si nécessaire. Mais d'autres l'ont déjà perdu en effet à l'image de notre président national qui se l'était vu retiré en 2006 pour quatre infractions concernant le non-port de la ceinture de sécurité. Un problème médical l'empêchait de se saucissonner à chaque fois qu'il montait dans son véhicule. Depuis, il a pu récupérer son permis B et obtenir une dispense.

Le MAR n'est pas le parti des chauffards et des partisans de l'alcool au volant. Il ne souhaite pas l'augmentation des morts sur la route et l'abrogation de la sécurité routière. Le MAR craint juste pour la liberté de mouvement des citoyens de plus en plus restreinte par divers décrets et arrêtés de toutes sortes. Il lutte contre un arsenal législatif pléthorique qui se cache derrière les meilleurs sentiments du monde pour auréoler sa pluie de taxes sous l'arc-en-ciel de la morale publique.

Vos représentants éventuels s'engagent-ils à ne pas respecter les limitations de vitesse, comme les convois du président François Hollande ?

Nous n'incitons personne à la désobéissance civile ou à commettre des actes répréhensibles. Quel intérêt cela aurait-il ? Aucun. Quant aux convois de François Hollande, ils doivent circuler à la même allure que ceux de Nicolas Sarkozy en son temps. Ce qu'il faut relever dans votre question (im)pertinente, c'est le focus sur le comportement des élus qui votent des lois pour le commun des mortels et s'en excluent du haut de leur puissance égalitaire et fraternelle. Nous comprenons tout à fait qu'un président de la République ait une fonction et des obligations qui l'obligent parfois à contourner les lois concernant la sécurité routière. Néanmoins, il doit montrer l'exemple et son cas personnel devrait l'inciter à l'indulgence (par exemple en rétablissant la coutume de la grâce présidentielle pour les petites infractions comme les PV de stationnement).

Comment comptez-vous peser dans la politique anti-radar sans majorité parlementaire ?

Nous ne nous faisons pas d'illusions quant à nos chances d'avoir des représentants au Palais Bourbon. Comme nous le disons, nous voulons attirer l'attention et nous servir de cette élection comme d'un tremplin pour porter des projets capables de véritablement peser sur les prochains débats législatifs relatifs aux questions qui nous intéressent. L'élection de juin est une caisse de résonance formidable pour le jeune MouvementAnti-Radar. Nous aurions tort de ne pas saisir les opportunités que notre démocratie met à disposition des citoyens. On ne peut pas objectivement se plaindre et refuser les voies de recours disponibles. 

Peu importe à vrai dire la majorité élue. La proportionnelle n'existant pas dans le cadre de ce système électoral, disposer d'un groupe parlementaire est utopique. Mais les politiques devraient se méfier, car les gens se regroupent de plus en plus sur des sujets qui concernent leur quotidien, sans la poudre aux yeux idéologique. Leurs chamailleries interminables et coûteuses n'intéressent plus qu'eux. L'indifférence et la désespérance suscitées ne s'abstiendront pas toujours.

Comment pourriez-vous convaincre les électeurs que vous n'êtes pas un parti bidon ?

Notre honnêteté et notre présentation prouvent que nous ne sommes pas un parti bidon. Certes nous ne sommes pas un parti classique, avec ses apparatchiks et ses voix à négocier. Nous sommes plutôt des citoyens qui avons délaissé la rengaine de comptoir pour traverser la rue et déposer à la préfecture nos candidatures, un peu à la pirate il est vrai. Nous n'avons pas de staff pour nous occuper de l'administratif et gérer une campagne comme les grandes écuries. Nous sommes amateurs dans cette course et notre seul sponsor c'est l'exaspération positive. Nous disons : ça suffit ! et surtout nous donnons l'occasion à d'autres de le dire bien haut et bien fort. Le MAR n'est qu'un levier, saisissez-le ! 

Donnerez-vous des consignes de vote en cas de triangulaires avec le FN ?

Le MAR n'entre pas dans des considérations politiciennes, ni de haute politique. Il ne prend pas position sur la diplomatie de la France, l'immigration, l'avenir de l'euro, les nominations au Conseil constitutionnel ou encore sur le port de la cravate à Camp David. Toutes ces questions intéressent sans aucun doute ses membres et ses potentiels électeurs à titre individuel, mais ce n'est pas son rôle que de disserter sur ce qui n'a pas de rapport direct avec son programme. 

Le MAR ne prétend pas donner des consignes de vote pour le moment, par humilité et par respect de l'avenir. Peut-être qu'au cas par cas, si tel ou tel candidat bien placé s'engage à prendre des mesures allant dans notre sens, nous pourrions donner des consignes valables localement et sans considération de l'étiquette politique.


Propos recueillis par Antoine de Tournemire

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
a l'aise Blaise
- 02/06/2012 - 18:27
Votez pour vous, votez MAR
Il n'y a pas de candidat du MAR dans ma circonscription, donc j'écrirai MAR MAR MAR sur l'un des bulletins qui me seront présentés.

Ce mouvement est transpolitique, personnelement je suis de gauche, je ne fume pas, je ne bois quasiment pas, mais j'en ai marre d'avoir la peur au ventre dès que je prend le volant, marre du racket routier, marre des faux prétextes pour mieux nous tondre la laine sur le dos.

J'invite tous les automobilistes à voter très massivement pour les candidats du MAR partout où ils se présentent.
Carcajou
- 28/05/2012 - 21:55
Parlons-en justement
@Cap2006 - 28/05/2012 - 09:34

Je n'ai rien raccourci du tout. Vous réduisez "le peuple de droite" à une entité pitoyable. L'un de vos arguments s'appuie sur la liberté de se vêtir en masquant son visage. J'ai choisi volontairement de vous démontrez que d'autres, ailleurs, ont la même préoccupation. Qu'il semble donc que "le peuple de droite" ne soit pas seul à être pitoyable.
Votre couplet sur les extrémistes de tout poils qui s'entendent parfaitement pour opprimer leurs peuples/fidèles a une saveur particulière. Que les mœurs ne soient pas identiques partout et que nul ne puisse imposer à l'autre sa conception de la liberté, que la liberté comme le bonheur soit une notion variable dans la temps et dans l'espace ne vous effleure pas. Que des femmes occidentales qui se dénudent dans une région où cette pratique n'est pas la coutume et heurte donc les autochtones me parait être une atteinte à la liberté des Emiratis et que cacher son visage dans une contrée qui veut que l'on puisse se "reconnaitre" est aussi une atteinte à la liberté.

Quant aux zozos du MAR, sans intérêt.
Cap2006
- 28/05/2012 - 09:34
@Carcajou
Merci de ne pas raccourcir mon commentaire, déjà rendu bref par la limite du nb de caractère.
Mais se plaindre ( à juste titre) de la volonté de l'ETAT de décider de tout, jusque dans nos choix de vie et nos libertés individuelles, ne peut se couper en tranche....

Le parti Anti radar reconnait lui même les limites de son combats très "corporatiste", tout en ratissant suffisamment large....

ajouter le droit de chasser à volonté, ou le droit quand même plus important de librement choisir sa façon de mourir dignement... cela aurait pu embrouiller la cible d’électeurs visés..

Concernant le lien, je savais déjà que les extrémistes de tout poils s'entendent parfaitement pour opprimer leurs peuples/fidèles...
Concernant l'effet de mode, il s'applique aux choix vestimentaires des gamins, comme dans celui des touts terrains pour rurbains, le mythe de la cigarette aliénation librement consentie... etc... le mimétisme sociétale et la pub n'ont aucun mal à jouer d'une société qui bannie les différences....