En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Enfin ?
Jean-Paul Delevoye démissionne
il y a 1 heure 49 min
Un EHPAD en folie !
Var : un strip-tease dans une maison de retraite fait d’heureux résidents
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La victoire des Conservateurs de Boris Johnson: conjoncturelle ou structurelle ?

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 9 heures 14 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 11 heures 43 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 12 heures 57 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 14 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Grève contre la réforme des retraites
Bruno Le Maire : "tous les trains doivent circuler"
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Social
SOS

SOS modèle social français en danger ? 2 doigts de raison, une dose de névrose collective

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 8 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 9 heures 16 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 12 heures 20 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 13 heures 54 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 17 heures 10 min
Coopération

François Hollande et David Cameron jouent l’entente cordiale pour leur première rencontre

Publié le 19 mai 2012
Le nouveau président français et le Premier ministre britannique se sont entretenus juste avant l'ouverture du sommet du G8 à Washington. Au menu de leur discussion : les questions de défense, l'Afghanistan et la crise en Europe.
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nouveau président français et le Premier ministre britannique se sont entretenus juste avant l'ouverture du sommet du G8 à Washington. Au menu de leur discussion : les questions de défense, l'Afghanistan et la crise en Europe.

Trois jours après la passation de pouvoir à l’Elysée, le président François Hollande a rencontré le Premier ministre britannique David Cameron pour la première fois vendredi 18 mai, juste avant le sommet du G8 à Camp David et le sommet de l’OTAN à Chicago. Ce premier tête-à-tête entre le chef de l’Etat français et le chef de gouvernement britannique s’est déroulé dans le contexte de la crise de la zone euro.

Le Premier ministre britannique a reçu le président français dans la soirée à la résidence de l’Ambassadeur de Grande-Bretagne, Sir Peter Westmacott, nommé à Washington en janvier 2012, après avoir été ambassadeur à Paris de 2007 à 2011. Cette rencontre a montré la volonté du Premier Ministre britannique de trouver un terrain d’entente avec François Hollande qu’il avait refusé de rencontrer, lors de sa visite à Londres, le 29 février 2012.

Le président Hollande nouvellement élu n’a aucune rancune à l’égard de David Cameron qui a été un des premiers chefs de gouvernement à le féliciter le soir de sa victoire du 6 mai 2012. Les deux hommes appartiennent à deux familles politiques différentes. L’un est un socialiste pragmatique tandis que l’autre est un conservateur libéral. Le président socialiste français souhaite introduire une tranche d’imposition à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros, tandis que le Premier ministre conservateur a abaissé la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu à 45% dans le budget britannique de mars 2012. Le président français souhaite introduire une taxe sur les transactions financières, à laquelle s’oppose le Premier ministre britannique qui défend les intérêts de la City.

Les grands sujets de discussions entre les deux hommes ont été la politique économique et la crise de la zone euro, la coopération franco-britannique en matière de défense, le retrait militaire d’Afghanistan, mais aussi la question syrienne, l’Iran et l’intervention militaire conjointe entre la France et le Royaume-Uni en Libye.

Le président Hollande se veut le partisan de la croissance et lutte contre les politiques d’austérité menées par la chancelière allemande Angela Merkel ou par le gouvernement de coalition britannique. Le nouveau président français est également hostile à toute réduction de la contribution britannique au budget européen.

Le Premier ministre britannique a néanmoins minimisé les divergences avec le président français. David Cameron estime que le pacte de croissance de François Hollande est très proche des mesures introduites par le gouvernement de coalition et « qu’il n’y a aucun conflit entre austérité et croissance. Il faut un programme de réduction des déficits publics afin d’obtenir de la croissance». C’est le signe d’un changement de stratégie du Premier ministre britannique et d’une volonté de relance manifeste dans le budget présenté par le ministre des Finances George Osborne le 21 mars 2012.

Selon David Cameron, le Royaume-Uni est mieux placé que les autres pays de la zone euro parce qu’il dispose de sa monnaie, d’une banque centrale indépendante et d’un gouvernement stable. Le Premier ministre a souligné que François Hollande et lui étaient attachés à la stabilité des marchés et à la croissance.

Par ailleurs, David Cameron a réaffirmé la nécessité de lutter contre le terrorisme et d’assurer l’avenir de l’Afghanistan. Le Premier ministre britannique a questionné le président français sur son engagement de retirer les 3 400 soldats français d’Afghanistan deux ans avant 2014, date prévue par l’OTAN. Les combats devraient cesser en juin 2013, et les États-Unis et l’OTAN seront chargés d’entraîner les troupes afghanes pendant la période d’intérim. Un mois à peine avant les deux tours des élections législatives, le président Hollande se voit contraint de tenir ses promesses électorales afin de remporter une majorité socialiste à l’Assemblée Nationale, les 10 et 17 juin.

Cette rencontre qui aurait pu être difficile s’est achevée par une poignée de main chaleureuse entre le président français et le Premier ministre britannique. L’entente cordiale a encore de beaux jours devant elle.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

02.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
o.icaros
- 20/05/2012 - 11:15
o.icaros
Vous écrivez que Cameron a trouvé "un terrain d’entente avec François Hollande qu’il avait refusé de rencontrer, lors de sa visite à Londres, le 29 février 2012". Mais pourquoi Cameron aurait-il dû, en anticipant sur le choix des Français, recevoir un candidat? En recevant le candidat Hollande, n'aurait-il pas dû recevoir également les autres candidats: Mélanchon, Le Pen, Cheminade, si ceux-ci en avaient également exprimé le désir? Diplomatiquement, cela ne se fait pas. Les chefs d'Etat et de gouvernement étrangers n'ont pas à intervenir dans une élection nationale en donnant la préférence à tel candidat plutôt qu'à un autre. Lorsque le bruit avait couru que Merkel allait s'impliquer dans l'élection française que n'avons entendu de ceux qui ont dénoncé que leur champion était "snobé" par les "grands". Arrêtez de répéter tous les mêmes poncifs...
J'ai remarqué que Hollande, dans une de ses nombreuses prises de parole (quelqu'un peut-il en fixer le nombre?), a envoyé une pique à Cameron pour lui rappeler ce refus. Cela prouve que l'homme, qui a une haute opinon de sa personne, est rancunier. Il faudrait qu'il cesse d'envoyer des piques, ce n'est pas à la hauteur de sa fonction.
diana
- 19/05/2012 - 22:14
hollande a la stature d'un
hollande a la stature d'un président - sarkozy était une vraie marionnette!
ARES
- 19/05/2012 - 20:11
Cameron ..
Vu que Sarkosy lui était rentré dedans !! et avec raison et comme par hazard les states avaient encore réussi a mettre le zouk en se servant des polonais et qui a fait une réaction en chaine !!

Car la France menée par Nicolas Sarkosy c'est autre chose qu avec Flamby !! NS lui est craind et pas Flamby !! voilà ce qui fera le difference !!

Ce qui est franchement désolant c'est de le savoir et de plus d etre dans le mauvais pays a cause de son dirigeant qui n est pas à la hauteur des enjeux et de l'ampleur des taches à faire !!