En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 47 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 15 heures 31 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 59 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 43 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 50 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 21 heures 13 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 21 heures 26 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 48 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 22 heures 6 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 15 heures 12 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 18 heures 14 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 19 heures 11 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 21 heures 19 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 58 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 22 heures 10 min
Philippe de Villiers Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde
Philippe de Villiers Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

Publié le 27 octobre 2020
Philippe de Villiers a publié "Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde" aux éditions Fayard.
Rodolphe de Saint Hilaire pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe de Villiers a publié "Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde" aux éditions Fayard.

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au nouveau monde" de Philippe de Villiers

Fayard - 162 p. - 15 €

 

RECOMMANDATION 
Bon

 

THEME
Un des hommes politiques les plus médiatisés et à la fois un des plus caricaturés du PAF fait de la résistance et sort les griffes : « Il va falloir vivre avec le virus » reconnaissait Edouard Philippe, il y a peu de temps. Et en  effet nous le vivons de plus en plus mal.  Notre Philippe ne souhaitait sans doute pas avoir encore raison six mois après l’écriture de ses Gaulois Réfractaires ; les mots prémonitoires des deux Philippe constituent le fil rouge du livre pamphlet de Philippe de Villiers, pourfendeur des mensonges, omissions, erreurs d’appréciation, mauvaises décisions qui accompagnent depuis le début la gestion de la crise sanitaire qui nous éreinte. Philippe de Villiers se défend d’avoir voulu produire un réquisitoire mais cela lui ressemble. L’auteur affirme user simplement d’un « droit de suite » en proposant « un trousseau de clés » pour rechercher les causalités. Doux euphémisme.

 

POINTS FORTS
-Un certain talent de conteur, une expression vivante non dénuée d’humour.

 Par exemple, le compte rendu du fameux dîner au Puy du Fou de l’auteur avec notre Président et la première dame, réunion de vieux complices, qui parait-il a ouvert les yeux d’Emmanuel Macron : moins d’Europe s’il vous plait, redonner son lustre à la France, plus de considération pour la France d’en bas. Ah, si Philippe avait été aux manettes (avec son frère Pierre, pourquoi pas ?), on n’aurait pas vu déferler les gilets jaunes. Brigitte acquiesce sobrement : « Il a raison, ça peut péter de partout » !… Du coup, notre Philippe a vu sa cote remonter auprès du chef de l’Etat, sinon la sienne propre, du moins celle du Puy, récompensé soudainement par une autorisation d’ouverture sans limites donnée par un sms présidentiel ! Au grand dam des autres festivaliers du pays.

-De la suite dans les idées mais…                                                                                                                  Le discours est clair : le diable c’est l’Europe, le monstre c’est la globalisation, l’enfer c’est… les autres, disait déjà le père de l’existentialisme. C’est un peu court, déjà vu, déjà entendu, car une fois que l’on a trouvé le coupable idéal, qu’est-ce qu’on fait, à part revenir en arrière ou virer à droite toute ?

-Le procès sans complaisance et très documenté de la gestion de la crise sanitaire. Philippe de Villiers a su remettre les compteurs à zéro, cash. L’avenir lui a donné raison, hélas.

 

POINTS FAIBLES 
-Philippe de Villiers prêche trop pour sa paroisse pour être entendu au-delà du cercle malgré tout restreint des purs souverainistes et de ses compagnons vendéens. D’ailleurs le titre de son essai qui nous ramène à nos ancêtres réfractaires (comme les prêtres ?) risque de ringardiser le Vicomte si sympathique par ailleurs et d’enlever du crédit à la démonstration. On peut être « résistant » sans remonter à l’âge de pierre.                      

-Le pourfendeur des progressistes fait preuve d’angélisme lorsqu’il conclut en prescrivant l’Amour comme remède au déclin et comme antidote à l’abandon des gloires anciennes « Une nation c’est un lien amoureux, la France est mon roman d’amour » conclut notre chrétien vendéen, sérieux comme un pape. Alors vive l’Amour courtois et les chansons de geste. Taïaut !

 

EN DEUX MOTS
Un pamphlet vif et mordant, mené tambour battant et  facile à lire. On peut être d’accord sur le bilan assez catastrophique de la gestion de la première pandémie et apprécier le ton alarmiste qui annonce la seconde, on peut hurler avec les loups pour dénoncer l’incurie post Bachelot de nos gouvernants depuis plusieurs mandatures.

On le sera sans doute moins quant à la dénonciation de l’éternel bouc émissaire du fondateur du parti des souverainistes : L’Europe sans frontières... ou même, osons le dire, sans barrières. Quand le Vicomte enfourche ventre à terre le  cheval de l’ancien monde il se met lui-même des œillères. 

 

UN EXTRAIT
« Cours camarade, le nouveau monde est derrière toi. Le nouveau monde est en train de mourir du coronavirus. Les cliniciens de la parousie post historique feront mine quelque temps encore de ne pas le voir, de ne pas le croire. Ils demandent le retour du soldat Schengen qui aimait tant son espace sans frontières. Hélas pour eux, et pour leurs disciples du «no border», l’histoire est passée. On a changé de monde. L’ancien monde est de retour… le confinement a réveillé des tendresses enfouies. On cherche à retrouver l’imaginaire collectif, c’est un principe vital. Les Gaulois Réfractaires n’ont pas tout à fait perdu leurs défenses identitaires. Il y a encore, dans le tissu conjonctif, des anticorps…Nous avons besoin de nous réchauffer au feu des gloires anciennes. Nous avons besoin du Légendaire Français! »

 

L'AUTEUR
Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon est un homme politique et écrivain français de 70 ans, doublement ancré dans son terroir vendéen : par son parcours politique local (Président du Conseil Général pendant 22 ans (1988-2010) et avec la création (1ère Cinéscènie à 28 ans) et la direction du Puy du Fou, réussite exceptionnelle et pérenne qui sert de modèle de spectacle vivant et patrimonial jusqu’en Russie et en Chine. Ancien élève de l’ENA, il commence une carrière de sous-préfet puis d’élu, simultanément comme député à l’Assemblée Nationale, puis comme député européen. Très engagé à droite, il s’alliera avec Charles Pasqua puis soutiendra Jacques Chirac dont il deviendra Secrétaire d’Etat à la culture Il écrit beaucoup, notamment pour défendre une certaine idée souverainiste de la France, au travers de biographies historiques : Roman de Jeanne d’Arc, Roman de Charrette, Roman de Saint Louis, le Mystère Clovis, et par des essais engagés de politique étrangère : Pour l’Europe, contre Maastricht, La machination d’Amsterdam, Pour une autre Europe. Les Gaulois réfractaires… est son trentième ouvrage. Vibrion infatigable montant sans cesse au créneau (deux fois candidat à la Présidentielle), on le surnomme  « le chouan de la culture » ou -  plus impertinent - «l’agité du bocage ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires