En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 8 heures 58 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 9 heures 36 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 17 heures 15 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 18 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 9 heures 18 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 11 heures 20 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 14 heures 14 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 16 heures 57 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 17 heures 13 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 17 heures 27 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 17 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 18 heures 19 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 18 heures 23 min
© DR / Mairie de Paris
mairie de Paris plaque Arnaud Beltrame
© DR / Mairie de Paris
mairie de Paris plaque Arnaud Beltrame
A côté de la plaque…

Ecrire que le colonel Beltrame est mort "lors d'un attentat terroriste" c'est à peu près aussi bas que d'écrire que les enfants juifs gazés à Auschwitz sont morts "lors de la Deuxième Guerre mondiale"

Publié le 14 octobre 2020
Les scribouillards de la mairie de Paris sont d'une absolue médiocrité. Toutefois ils savent quels mots il faut éviter.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les scribouillards de la mairie de Paris sont d'une absolue médiocrité. Toutefois ils savent quels mots il faut éviter.

A Paris, sur les murs de nombreuses écoles, il y a des plaques avec des noms d'enfants juifs. Ils sont assortis de la mention "assassinés par les nazis avec la complicité du pouvoir de Vichy". D'autres plaques figurent sur des immeubles parisiens avec les noms de résistants fusillés par l'occupant. Avec ces mentions, "tué par l'occupant nazi" ou "victime de la barbarie nazie".

Le colonel Beltrame était un résistant. Et il a payé de sa vie son acte de résistance. Une plaque lui est dédiée au square des Minimes à Paris dans le troisième arrondissement. Elle a été placée là-bas par Anne Hidalgo qui - soyons charitables - n'a peut-être pas eu le temps de lire les mots qui s'y trouvent et qui ont été rédigés par ses services.

On lit que le colonel Beltrame est mort "victime de son héroïsme". Une phrase qui soulève un concert d'indignations de toutes parts. "Victime de son héroïsme" cela voudrait dire, selon nombre de protestataires, que si ce courageux soldat avait été un peu plus réfléchi et timoré, rien ne lui serait arrivé. Il l'aurait en quelque sorte bien cherché.

Cette querelle est une mauvaise querelle. La phrase utilisée relève d'un banal poncif dont l'autre version encore plus connue est "victime de son courage". Les employés de Mme Hidalgo n'ont pas été choisis pour leur connaissance du français. Ils enfilent les poncifs comme d'autres enfilent les perles.

Le scandale - car scandale il y a - se trouve une ligne en dessous. Il y est dit que le colonel Beltrame est mort "lors d'un attentat terroriste". Une formule honteuse et lâche. Quel attentat terroriste ? Un attentat de terroristes basques, irlandais, d'extrême gauche, d'extrême droite ? Le terrorisme contre lequel Beltrame s'est dressé n'est pas nommé. La mairie de Paris a ses pudeurs.

Plusieurs autres rédactions auraient été possibles. "Le colonel Beltrame est mort en héros en affrontant un assassin islamiste", "le colonel Beltrame a été victime de la barbarie islamiste". Ces options n'ont pas été retenues et même pas envisagées. Car à la mairie de Paris on pense bien. Il se pourrait qu'Anne Hidalgo ait appliqué un principe de précaution : si le mot "islamiste" avait figuré sur la plaque peut-être que des voyous de banlieue seraient venus la vandaliser. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jaune78video
- 15/10/2020 - 19:03
On est aujourd'hui victime de se défendre !
C'est ce que disent ces salauds de gauche soutenus par les votes des islamistes incultes et qui ont bien compris l'intérêt de cette fange française fille bâtarde des collabos des "pires heures de l'Histoire". Le message est clair, il n'existe pas de problème islamiste, il n'existe que des dégénérés qui se réfèrent à un islam imaginaire violent, sexiste, crasseux, faits d’illettrés formés dans des écoles coraniques où on leur bourre le crâne avec les conneries du Coran...L'islam, c'est l'amour, la paix, l'acceptation de l'Autre...tout ce que les pays dirigés par ces tarés nous montrent. Le meilleur exemple c'est Herr Dogan, l'image type de l'islamisme le plus débile à nos portes !!! Et pour la gauche, il nous reste la vaseline !
Louna
- 15/10/2020 - 17:03
Plus qu'un héros
Tout est dit dans les commentaires.
Le Colonel Beltrame était déjà un "Héros" de par son parcours militaire, le sacrifice de sa vie par un salaud et lâche terroriste islamiste en fait un Saint.
Sangha26
- 15/10/2020 - 12:13
Honneur
Honneur au colonel Beltrame qui s'est conduit en vrai héro, digne de tous ceux qui sont tombés sous le feu de l'ennemi pendant la dernière guerre, et honte à tous ces faibles qui se cachent derrière des mots de faibles et sans courage ! Il y en a malheureusement toujours, et lorsqu'une étoile courageuse comme le colonel Beltrame se manifeste, et bien non ! Il faut la banaliser ! Mais où sont donc nos résistants d'il y a bien des années... Il y en eut au moins un, jusqu'à présent : le colonel BELTRAME ! Honneur à lui.