En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

07.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 heure 19 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 heures 12 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 heures 9 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 7 heures 7 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 7 heures 16 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 7 heures 38 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 heures 59 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 heures 48 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 heures 25 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 5 heures 3 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 7 heures 10 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Politique
Stratégie du gouvernement

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

il y a 7 heures 53 min
© JOEL SAGET / AFP
coronavirus impact économique
© JOEL SAGET / AFP
coronavirus impact économique
Evolution de l'épidémie

Panorama COVID-19 : la pandémie s’étend, la reprise faiblit, la déflation arrive

Publié le 12 octobre 2020
Jean-Paul Betbeze décrypte les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur l'économie mondiale et sur les principales devises.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze décrypte les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur l'économie mondiale et sur les principales devises.

37 millions de cas : c'est le chiffre officiel des personnes atteintes, ou l’ayant été, par le COVID-19. Les États-Unis, par le nombre de cas, sont toujours les plus touchés, avec 8 millions, suivis de l’Inde avec 7 et du Brésil avec 5. Ces chiffres absolus dépendent évidemment des tailles des populations : c’est alors que l’on trouve l’anomalie américaine, avec près de 24 000 cas par million d’habitants, un niveau qui est plutôt celui du Brésil : 23,800, du Pérou : 25 400 ou du Chili : 25 000. Compte tenu de la richesse américaine, ceci ne peut s’expliquer que par des problèmes de désorganisation et de dissensions politiques.

La France, 26 900 cas le 10 octobre, ne se place pas bien dans ce triste classement, compte-tenu de son niveau de PIB : 10° en nombre absolu avec 719 000 cas, mais 11 000 cas par million (Allemagne : 3 860) et 500 morts par million (Allemagne : 116). Avec évidence, il y a là aussi des problèmes d’investissement, de comportement et d’organisation, administrative et politique, qui pèsent.

Les bourses de valeurs traduisent cette réalité économique, financière et politique. Le Nasdaq américain est toujours en avance, un tiers de hausse depuis janvier, montrant que les nouvelles technologies sont les gagnantes de la phase historique qui s'ouvre, accélérée par la pandémie : vitesses des découvertes, des dépistages, des solutions. La Bourse de Shanghai suit, de loin (+7,6%), avec la reprise chinoise qui s’affirme. De l’autre côté du spectre, le Cac 40 français est toujours en baisse, avec des interrogations sur la croissance française et le dynamisme de sa reprise (0% annoncé pour le quatrième trimestre de cette année), mais aussi sur ses composantes bancaires et pétrolières. La bourse anglaise est encore plus en retard, avec des résultats problématiques liés au virus (moins de cas que la France par million d’habitants : 8 700 contre 11 000 mais plus de décès : 630 contre 500), ce à quoi s’ajoutent les problèmes du Brexit. Le Dow Jones américain et le Dax allemand se trouvent au milieu, pratiquement au niveau de janvier. Les deux sont, outre la qualité de leurs sociétés, très bénéficiaires des programmes budgétaires de soutien à la reprise.  

Les prix des matières premières montrent également le grand écart de l'économie mondiale. L'or est toujours en avance, actif refuge par excellence, le Brent toujours en retard, parce que l'économie est ralentie et que les marchés sont convaincus du fait que la surproduction de pétrole pourrait durer. Le peak oil (le maximum de production) est dépassé. La bonne nouvelle est que les entreprises de matières premières agricoles vendent un peu mieux, en particulier le soja et désormais le blé, sans doute grâce à la demande chinoise mais aussi aux effets des sécheresses qui réduisent les rendements.

Alors, si la reprise économique se met à inquiéter, le déficit budgétaire ne peut qu’augmenter, mais sans pour autant faire monter les taux à long terme. C’est là, presque, le miracle ! C’est en particulier le cas aux États-Unis, où le déficit ne cesse de se creuser, pour des raisons économiques mais surtout politiques (les élections), avec le soutien sans émoi de la Fed. Les déficits budgétaires se creusent également en Europe, avec l'idée qu’il s'agit de repartir en changeant et en devenant verts. Cher ? Pas pour le moment !

Un cas dramatique : l'Italie, un cas à suivre : le Royaume-Uni. Italie : le pays est en récession (-12%),  avec un déficit budgétaire qui se creuse (10% du PIB) et une dette publique à 1,6 fois le PIB. Ceci se produit avec des taux d'intérêt nominaux sur la dette publique à 0,7% : chiffre miraculeux, grâce à l'intervention de la Banque Centrale Européenne, évidemment ! Mais les prix sont en baisse de 0,9% sur l’année : le taux réel de la dette italienne est ainsi à 1,7%, alarmant. Royaume-Uni : les taux sont bas, même si le déficit augmente, mais les prix se mettent à monter : inflation importée ?

Les taux de change accusent ces réalités : le dollar baisse par rapport aux devises des grands pays et par rapport au Yuan. Pendant ce temps, les devises des pays émergents sont en chute. Le dollar paye ses déficits budgétaire et extérieur, plus son engagement de taux bas, plus le COVID, plus le Président Trump. Quant aux pays émergents, ils payent le prix de la pandémie et de problèmes géopolitiques, dans un climat de plus en plus nerveux. Mais si l’on prend l’euro, sa hausse récente ne veut pas dire que le dollar est « fini » : l’euro a seulement retrouvé son taux de change de naissance par rapport au dollar, il y a 20 ans !

COVID-19 plus élections américaines plus Brexit : nous entrons dans deux mois difficiles.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 12/10/2020 - 13:13
Et la débilité de nos
dirigeants augmente.