En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

05.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 16 min 13 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 37 min 18 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 1 heure 46 sec
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 1 heure 40 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 2 heures 2 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 2 heures 48 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 28 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 3 heures 51 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 26 min 48 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 41 min 33 sec
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 26 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 1 heure 59 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 22 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 2 heures 51 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 3 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 4 heures 2 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 4 heures 34 min
© KAZUHIRO NOGI / AFP
© KAZUHIRO NOGI / AFP
Bonnes feuilles

Covid-19 : une planète fragmentée sur le plan économique

Publié le 04 octobre 2020
François Lenglet publie "Quoi qu’il en coûte ! Qui va vraiment payer ?" aux éditions Albin Michel. "Quoi qu'il en coûte", ces mots du président Macron, répétés à l'envi, confirment bel et bien notre entrée dans le monde de l'Hyperdette. La "Coronadette" met en évidence le piège de la croissance mondiale qui tire des traites sur l'avenir. Extrait 2/2.
François Lenglet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Lenglet est journaliste économique. Il est également éditorialiste. Son dernier livre, Quoi qu'il en coûte !, a été publié en septembre 2020 aux édition Albin Michel.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Lenglet publie "Quoi qu’il en coûte ! Qui va vraiment payer ?" aux éditions Albin Michel. "Quoi qu'il en coûte", ces mots du président Macron, répétés à l'envi, confirment bel et bien notre entrée dans le monde de l'Hyperdette. La "Coronadette" met en évidence le piège de la croissance mondiale qui tire des traites sur l'avenir. Extrait 2/2.

Les États veulent dorénavant avoir leur mot à dire. Ils sont d’autant plus désireux de le faire que la question géopolitique a réapparu. Le laisser-faire avait coïncidé avec une longue période de risque faible, après la chute du Mur, la disparition des régimes communistes et de la menace de guerre qu’ils faisaient peser sur le monde. La reprise de l’affrontement des grandes puissances, en particulier la montée de l’agressivité de la Chine, change complètement la donne. On le mesure par exemple avec l’affaire de la 5G, ces réseaux de télécoms du futur, où le principal fournisseur d’infrastructure, chinois, est banni des pays anglo-saxons par crainte d’espionnage et, de facto, par la France, avant peut-être de s’étendre à tous les pays occidentaux. Laissés livrés à eux-mêmes, les opérateurs téléphoniques européens auraient choisi Huawei comme fournisseur, parce qu’il offre le meilleur rapport qualité-prix. Ils vont avoir l’obligation de se rabattre sur d’autres fabricants.

Si ces industriels sont exclus du marché des télécoms britannique, la Chine, par mesure de rétorsion, envisage de se retirer du projet de construction de centrale nucléaire au Royaume-Uni, à Hinkley Point, duquel elle était un partenaire essentiel. Ce gigantesque programme, où le français EDF est impliqué à hauteur de dizaines de milliards d’euros, pourrait alors capoter. Une sorte d’effet papillon, qu’on risque de voir se reproduire pour d’autres opérations de ce genre dans les années qui viennent. À l’initiative des États qui, tantôt interdisent, tantôt incitent les entreprises à se soumettre à leurs intérêts stratégiques internationaux. Ainsi le gouvernement de Tokyo, dans le cadre de son gigantesque plan de relance post-coronavirus, a-t-il débloqué plus de deux milliards d’euros pour aider les entreprises nippones à quitter la Chine. La fragmentation de l’économie-monde est en marche.

La guerre à laquelle se livrent les États pourrait changer la géographie économique mondiale, celle de la production comme celle du commerce international. Avec tout d’abord, un contrôle accru des investissements étrangers, chinois en particulier, sur les secteurs stratégiques, qu’on observe dans tous les pays européens. Même en Allemagne, qui était jusqu’ici réticente parce qu’elle souhaitait comme d’habitude préserver ses intérêts commerciaux en Chine. L’affaire Kuka, le n°  2 mondial de la robotique, allemand, soufflé par un acheteur chinois, a fait mûrir les esprits outre-Rhin. Les montants d’investissements industriels transnationaux ont déjà chuté, en particulier ceux de la Chine, ils vont encore ralentir.

Avec à nouveau le durcissement de l’attitude vis-à-vis des entreprises étrangères, même en Europe, à l’égard des sociétés extra-communautaires –  enfin. La nouvelle Commission de Bruxelles envisage ainsi de changer ses règles, pour pouvoir exclure des marchés les firmes qui font du dumping grâce aux subventions de leurs gouvernements –  une entrave évidente à la concurrence loyale que les dirigeants du Vieux Continent avaient jusqu’ici délibérément ignorée.

A lire aussi : Argent magique : la solution face à la crise du Covid-19 ?

©Editions Albin Michel, 2020

Extrait du livre de François Lenglet, "Quoi qu’il en coûte ! Qui va vraiment payer ?", publié aux éditions Albin Michel.

Lien vers la boutique : cliquez ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires