En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 9 min 2 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 55 min 23 sec
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 1 heure 51 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 3 heures 52 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 5 heures 22 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 5 heures 34 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 8 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 7 heures 23 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 7 heures 43 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 10 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 35 min 58 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 9 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 3 heures 19 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 5 heures 33 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 5 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 7 heures 12 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 5 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 8 heures 14 min
© Narek Aleksanyan / AFP
© Narek Aleksanyan / AFP
Conflit armé

Azerbaïdjan / Arménie : la guerre d'influence fait rage

Publié le 03 octobre 2020
Face à une situation qu’ils décrivent comme "grave", les dirigeants européens appellent au cessez-le-feu au Haut-Karabakh et dénoncent toute "ingérence extérieure". Les affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont déjà fait de nombreuses victimes ces derniers jours.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face à une situation qu’ils décrivent comme "grave", les dirigeants européens appellent au cessez-le-feu au Haut-Karabakh et dénoncent toute "ingérence extérieure". Les affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont déjà fait de nombreuses victimes ces derniers jours.

Paris et Moscou accusent Ankara d’avoir dépêché quelques centaines de mercenaires syriens en Azerbaïdjan. Erevan parle de plus d’un millier qui proviendraient de Libye où ils étaient déployés depuis la fin 2019 mais aussi du front syrien. Pour le président Macron, des renseignements dont état du passage des mercenaires venus de Syrie par Gaziantep ce qui est logique quand on regarde une carte. De là, ils ont pu rejoindre Bakou par la voie des airs. 

Mais cela appelle plusieurs questions :

  •  pourquoi l’Azerbaïdjan a besoin de ces mercenaires généralement formés comme des fantassins de base ; en effet, les forces armées terrestres azéries seraient fortes de quelques 60.000 hommes sous les armes (7.900 dans l’aviation) qui peuvent puiser, en cas de besoin, dans une réserve de 300.000 réservistes qui ont effectué leur service militaire (de 12 à 18 mois) depuis moins de 15 ans (ce chiffre est vraisemblablement exagéré mais cela constitue néanmoins un vivier intéressant en cas de besoin) ? La réponse serait que les recrues - ni la population pourtant préparée psychologiquement à une guerre de reconquête - ne seraient pas enthousiastes pour affronter les Arméniens réputés pour leur combativité et qu’il conviendrait mieux de mettre en première ligne des mercenaires "consommables" sans créer de mouvements de mécontentement.
  • Qui sont vraiment ces mercenaires vraisemblablement recrutés pour partie par la société militaire privée turque SADAT AS International Defense Consulting dont le chef est un proche du président Recep Tayyip Erdoğan ? On parle de "combattants de groupes jihadistes". Il est peu probable que ce soit le cas car l’Azerbaïdjan est un pays majoritairement peuplé de chiites que les salafistes-jihadistes (sunnites) considèrent comme des apostats, c’est-à-dire des "traîtres à l’islam" qu’ils abhorrent encore plus que les chrétiens (les Arméniens) qui sont des "gens du Livre" qui, sous certaines conditions, peuvent être épargnés. Il est probable qu’il s’agit majoritairement de miliciens turkmènes qui épaulent l’armée turque dans le nord de la Syrie depuis le début de la guerre civile. Pour ces spadassins des temps modernes qui combattent depuis une petite vingtaine d’années, la religion n’est plus leur motivation première mais l’appât du gain.
  • Quel est le rôle réel de la Turquie dans les affrontements ? Si Ankara se garde à engager directement son armée régulière en dehors de ses moyens de surveillance et de renseignements, ce théâtre constitue un terrain de jeux pour ses services secrets (MIT). De plus, la Turquie peut apporter une expertise dans le domaine de la guerre électronique comme on l’a vu en Libye mais aussi dans celui les drones, Bakou ayant touché au moins dix TAI Anka S et dix Baraktar qui ont fait leurs preuves sur le terrain en Syrie et en Libye.

À propos des drones, le pays le plus en pointe dans ce domaine en Azerbaïdjan est Israël qui fournit depuis des années des matériels de ce type : Orbiter 1K et 3, Aerostar, IAI Searcher et Harop, Elbit Hermes 450 et 900, SkyStriker, Thunder B… La société d’armement azérie AZAD system co fabriqué sous licence le Pegasus 120. Israël aurait aussi livré à Bakou des missiles semi-balistiques Lora dont un exemplaire aurait déjà été mis en oeuvre pour détruire un pont jugé stratégique. L’objectif de l’État hébreux est clair: tant que l’Azerbaïdjan reste opposé à l’Iran, ce pays constitue un observatoire privilégié sur la République Islamique.

Tous les pays appellent à un cessez-le-feu et à des négociations sauf la Turquie qui comme partout où elle intervient fait monter la pression jusqu'au moment où elle résigne à négocier, mais en position de force. Moscou et Téhéran se disent disponibles pour accueillir des délégations des deux partis sur leur sol.

Il est de notoriété publique que l’Iran soutient directement l’Arménie contre l’Azerbaïdjan depuis le déclenchement du conflit en 1991. Mais, une autre question se pose : est-ce que la position de Téhéran n’est pas en train d’évoluer ? À savoir que l’Ayatollah Khamenei fait circuler le message dans le clergé azéri que le Nargorno-Karabakh revient de droit à l’Azerbaïdjan ce qui n’est pas totalement faux sur le plan du droit international, mais qui se préoccupe vraiment de ce dernier depuis des années ?

La guerre de positions avec des bombardements erratiques va se poursuivre sans qu'aucun des deux pays ne puisse emporter la décision militaire. Par contre, la guerre d'influence va encore croître. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires