En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

07.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 22 min 28 sec
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 1 heure 56 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 2 heures 35 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 3 heures 6 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 43 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 5 heures 32 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 18 heures 17 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 1 heure 19 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 43 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 2 heures 15 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 46 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 3 heures 52 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 4 heures 37 sec
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 5 heures 10 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 5 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 19 heures 12 min
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Emmanuel Macron Liban Hezbollah
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Emmanuel Macron Liban Hezbollah
Il y a mis du temps

Et Macron osa (enfin) nommer le Hezbollah

Publié le 29 septembre 2020
Le président de la République est au pouvoir depuis 2017. Le Hezbollah est au pouvoir au Liban depuis bien plus longtemps. En trois ans, il n'a pas pu se renseigner ?
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République est au pouvoir depuis 2017. Le Hezbollah est au pouvoir au Liban depuis bien plus longtemps. En trois ans, il n'a pas pu se renseigner ?

Le Liban est pour Macron une affaire personnelle. C'est sa cause. Et aussi, pourrait-on dire, sa chose. Il l'avait, sans détours inutiles, fait savoir quand il s'était rendu à Beyrouth au lendemain de la dramatique explosion qui avait ravagé le port de la ville.

Il avait alors exigé (et non pas suggéré) que les dirigeants du pays s'attèlent à une réforme révolutionnaire qui devait faire du pays du Cèdre un Etat laïque. "Il fallait, a-t-il dit, mettre fin au système confessionnel" qui répartit les différents postes de responsabilité entre les trois grandes religions du pays : sunnites, chiites et chrétiens. Dans leur histoire tourmentée, les Libanais en ont entendu d'autres. Mais là c'était le pompon salué par des ricanements incrédules.

Pour tout dire Macron avait oublié que les temps du mandat français étaient révolus. Et surtout, il s'était arrangé pour "oublier" ce qu'est le Hezbollah. Depuis de longues années, et ce n'est un secret pour personne, cette organisation tient le Liban par les c... . Elle est là-bas le bras armé de la Syrie et de l'Iran. Elle est la seule à être autorisée à avoir une milice armée. Et pas n'importe quelle milice : la sienne est plus puissante que l'armée libanaise.

Théoriquement le Hezbollah tient ce privilège du fait qu'il prétend combattre Israël. Il ne fait pas grand mal à ce pays : les représailles seraient terribles. Au lieu de quoi le Hezbollah a transformé le Liban en une démocratie corrigée par l'assassinat. L'ancien Premier ministre Rafiq Hariri qui déplaisait à Damas en a payé le prix.

Mais le Hezbollah, intelligemment, tient compte des particularités locales. Il participait aux négociations visant à former le nouveau gouvernement que Macron appelait de ses voeux.
 
Il les a fait capoter en réclamant plus de portefeuilles. C'est alors que la colère de Macron a explosé. "C'est une honte", a-t-il dit. "Un acte de trahison. Le Hezbollah se croit plus fort qu'il ne l'est". On ne sait pas comment on dit en arabe "Macron se croit plus fort qu'il ne l'est". Mais c'est certainement ce que Nasrallah, le patron du Hezbollah, a déclaré... Quant à la trahison il n'y en a qu'une : c'est Macron qui a été trahi !
 
On savait déjà que l'égo présidentiel est surdimensionné. Pauvre Macron. La phrase de Bossuet, "Dieu se rit des hommes qui se lamentent des effets dont ils chérissent les causes", lui va comme un gant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 29/09/2020 - 10:09
Macron a pété à table, mais,
une fois le coup parti, on ne peut plus revenir en arrière, de plus, on sait d'où est parti le coup, car il y avait une grosse fumée noire et nauséabonde autour de son pantalon. "Oups".
cmjdb
- 29/09/2020 - 09:44
democratie
Il y aurait les "Hommes d'Etat" capables de gouverner, les "politiciens" capables de se faire élire, et les "politicars" capables de tout pour "être", E. Macron est de ceux là : dangereux en politique étrangère, il ne rate pas une macroniaiserie, tueur en politique intérieur, il anéantit la France... Pauvres Français.
J'accuse
- 29/09/2020 - 09:28
Nommez un seul politicien qui ne trahisse pas tous les jours !
Un politicien est un traître par nature: il se fait élire sur des mensonges, et pendant tout son mandat, il sert ses intérêts personnels aux dépens de ses électeurs en prétendant le contraire.
A la fin du mandat, il se fait réélire de la même façon, jusqu'à sa retraite à un âge généralement avancé. Au cours de sa carrière, il a pu devenir ministre, en conservant son mandat en cours comme repli, pour faire les mêmes choses.
Inutile de croire que ce sera mieux en votant pour d'autres: ils sont tous pareils.
Voilà ce qu'est la "démocratie" selon les politiciens, cachant ainsi la vraie nature de ce type de régime dans lequel le peuple n'a aucun pouvoir réel. Juste le droit de dire que c'est le meilleur système politique.
Au Liban comme partout ailleurs.