En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 7 heures 1 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 7 heures 39 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 10 heures 22 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 15 heures 19 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 15 heures 40 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 16 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 7 heures 22 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 9 heures 24 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 10 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 12 heures 18 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 15 heures 1 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 15 heures 31 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 16 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 16 heures 26 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

Publié le 19 septembre 2020
Il fallait bien trouver un coupable. Il a été trouvé et s'en est pris plein la gueule...
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il fallait bien trouver un coupable. Il a été trouvé et s'en est pris plein la gueule...

De sa loge impériale Macronibus regardait l’arène. En bas, seul contre tous, Veranus affrontait Coronavirus. Mais ce malheureux et héroïque gladiateur n'était pas de taille. Le corps percé de toutes parts, il ne tenait plus sur ses jambes. 

Il s'écroula sur le sol se vidant de son sang. Macronibus s'apprêtait à tourner son pouce vers le bas pour qu'on l'achève. Un de ses prétoriens stoppa son geste. "César il vaut mieux qu'on l'épargne. On l'exhibera sur la place publique, la foule le huera et lui jettera des pierres. Ainsi si la plèbe est en colère elle ne se retournera pas contre toi". Ce qui fut fait. 

L'autre jour lors d'un Conseil des ministres, Macron s'en est pris vivement à Olivier Véran. Il lui a reproché l'échec cinglant de l'application Stop-Coronavirus : juste quelques centaines de signalement. Il l'admonesta également pour l'insuccès total des tests de dépistage : des délais de traitements interminables. Il fallait trouver un bouc émissaire. Et il a été trouvé.

Or Macron n'est pas, loin de là, innocent. C'est lui, et lui seul, qui a refusé les mesures contraignantes - confinement généralisé - qui lui étaient proposées pour stopper l'épidémie. Les gens, a-t-il fait savoir, n'étaient pas prêts à les accepter. Mensonge. 

Le président de la République a préféré sauver ce qui pouvait être sauvé de l'économie plutôt que de sauver des vies. Pour que les choses soient claires, il a demandé à son Premier ministre d'annoncer la couleur. "Il faut apprendre à vivre avec le coronavirus", a déclaré Jean Castex en bon exécutant. Nous apprenons grâce à Macron à mourir avec le coronavirus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 20/09/2020 - 11:52
Effectivement, on ne peut pas
Effectivement, on ne peut pas laisser les jeunes être sacrifiés et payer l’addition. LR soucis, c’est qu’en mars, le système de santé public était dépassé ( notre micro us ayant préféré transférer des malades au fin fond de l’Europe plutôt que dans la clinique privée d’à coté pour faire croire à une solidarité européenne ).
Le risque au rythme des contaminations actuelles avec les nullités qui nous gouvernent et les individualistes forcenés, les révoltes du masque qui peuplent ce pays c’est que le système de santé, s’il est à saturation ne pourra plus prendre en charge les patients plus jeunes non plus : Est-on prêts à laisser mourir des français plus jeunes d’un infarctus, d’une péritonite ou autre pathologie normalement curable?
assougoudrel
- 20/09/2020 - 08:52
"Les vieux de plus de 60 ans sont à risque"
Le nouveau premier ministres "cache sexe", ose dire, je cite: "les papys et mamys devraient éviter d'aller chercher les enfants à l'école"; l'insulte suprême. Dans ce cas, au lieu de vouloir mettre la retraite à 65 ans (voir plus), si les seniors sont un risque pour la société, il faut la mettre à 60 ans: Virer tous les vieux ministres, sénateurs, députés, hauts fonctionnaires, ceux de la fonction publique, les Drucker et les vieux journalistes, virer Brigitte de l'Elisée, les vieux toubibs et chirurgiens, tous ceux que l'on voit sur les plateaux de télévision. Cela ferait un grand vide. Du coup, les séniors en ont "plein le tchu" de ces cons qui veulent les infantiliser.....https://actu.orange.fr/france/covid-19-les-personnes-agees-ne-veulent-pas-etre-infantilisees-CNT000001tnrQs/photos/des-residentes-d-un-ehpad-a-saint-maur-des-fosses-en-juin-2020-a8883dd9e49905bdf818c024333ea619.html
Le gorille
- 20/09/2020 - 07:31
Pas d'accord, M Rayski
Plusieurs commentateurs l'ont déjà exprimé, je suis d'accord avec eux. Tuer l'économie, c'est tuer les jeunes. Faut choisir : ou bien le virus a son fromage, et les jeunes peuvent vivre, ou bien on écrase les jeunes, et les finances des caisses de retraites pour "sauver" les vieux dont je fais partie, et on se prépare à une catastrophe. La première, ce sera de demander aux "vieux" de participer à l'effort de "guerre". Je crois qu'il y a eu récemment une levée de boucliers ? Ce sera bien pire ! Il est évident que le ministre n'a pas les talents nécessaires. Je n'ai toujours pas compris le but de cette folie de tests à tout va, et d'autre part de considérer comme non prioritaires des personnes à qui on impose le test .... Il n'y a aucune réflexion derrière.