En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 5 heures 42 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 14 heures 30 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 14 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 15 heures 23 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 16 heures 28 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 6 heures 54 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 11 heures 42 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 14 heures 4 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 14 heures 38 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 15 heures 12 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 15 heures 56 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 16 heures 6 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 16 heures 35 min
© DENIS CHARLET / AFP
Bridgestone entreprise Béthune site usine pneus salariés emplois
© DENIS CHARLET / AFP
Bridgestone entreprise Béthune site usine pneus salariés emplois
Atlantico Business

Bridgestone ne ferme pas son usine de Béthune à cause du Covid-19 mais de l’incompétence de ses dirigeants...

Publié le 17 septembre 2020
La fermeture de l’usine de pneus de Béthune était inéluctable. En France, l’industrie peut difficilement survivre dans un contexte défavorable. Le comble, c’est que personne n’a voulu prévenir les salariés.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fermeture de l’usine de pneus de Béthune était inéluctable. En France, l’industrie peut difficilement survivre dans un contexte défavorable. Le comble, c’est que personne n’a voulu prévenir les salariés.

Un coup dur pour le gouvernement. La tendance à la désindustrialisation l’emporte, encore une fois, sur les discours et la volonté gouvernementale. L’usine de Béthune, qui fabrique des pneus pour le fabricant de Bridgestone, ne résistera pas à la crise et va devoir fermer. Prévue pour 2021, la fermeture de cette usine devrait entrainer la perte de 863 emplois.

L’industriel japonais Bridgestone, évoquant une décision inéluctable, justifie sa décision par une surcapacité en Europe, contre une production asiatique à bas coût.

Après Michelin qui a fermé deux usines, l’année dernière, à la Roche sur Yon et Continental, qui, la semaine dernière à ferme son unité d’Aix-la-Chapelle.

On retombe donc dans les travers d’un coût du travail trop cher et d’une industrie impossible à maintenir en l‘état en Europe.

« Des problèmes de marché structurels nous amènent à prendre des mesures structurelles pour préserver la viabilité des opérations de l’entreprise » explique le Directeur Général en France de Bridgestone, Laurent Darboux.

Tout est dit, les problèmes sont structurels ce qui signifie qu’on ne pourra pas les résoudre.  Faute d'avoir été pris très en amont, ils sont désormais ingérables à court terme. Bridgestone était malade avant l’arrivée du Covid 19, les maladies ont été ignorées, cachées et niées. Le Covid 19 a mis l’entreprise par terre.

D’abord, et Bridgestone aurait dû le savoir, le marché européen a perdu son dynamisme il y a déjà deux ou trois ans. La crise n‘a pas redressé les tendances. Au contraire. Le marché automobile européen est définitivement beaucoup moins porteur. Bridgestone fabrique des pneus pour automobile. Et le secteur a été sinistré par la crise sanitaire et la mise en arrêt des économies. En Europe, le marché automobile s’est écroulé au premier semestre, de 40% et pour l’année, la baisse devrait être de 25%. Situation intenable.

Ensuite, et c’est la deuxième mutation qu il faut assumer, l’automobile est obligée de se réinventer, tout comme l’aéronautique. C’est exactement le même phénomène qui touche les constructeurs automobiles, comme Renault, qui faisait la course au volume mais qui a fait marche arrière dans sa nouvelle stratégie. Il y avait trop de capacités de production en France, trop d’usines et un marché difficilement profitable.

Enfin la compétitivité de l’industrie française reste toujours en deçà, même de ses voisins européens. Bridgestone possède d’autres usines en Europe, et notamment en Europe de l’est, dans d’autres pays de l’Union européenne. Des pays où les coûts de la main d’œuvre sont moins chers, mais où l’environnement fiscal est aussi plus attractif.

Toute l’ambition du gouvernement dans son plan de relance était pourtant de baisser les impôts de production de 10 milliards par an. Trop tard pour sauver Bridgestone, et très insuffisant pour beaucoup. Ces impôts de production sont deux fois plus élevés que la moyenne européenne.

Pour le gouvernement comme pour la région des Hauts de France, l’urgence des urgences serait donc d’améliorer l’écosystème fiscal avant même de booster et financer des investissements industriels. Si l’écosystème avait été favorable, l'attractivité permettrait de conserver des usines et épargnerait aux régions la nécessité d’investir.

Pour le président de la région Hauts de France, Xavier Bertrand, il faudra compenser cette perte et l’investissement, devra être significatif pour s’adapter à la réalité du marché du pneu. Un pneu haut de gamme, technologique et connecté et donc beaucoup plus sûr. Celui qui va créer de la valeur et qui va rencontrer de nouveaux besoins.

L’argumentaire tient la route. C’est exactement ce qu’il aurait fallu faire il y a cinq ans. Aujourd’hui, la question est de savoir ce qu‘il faut dire aux 863 salariés qui vont perdre leur emploi. On leur a déjà raconté tellement d’histoires qu’il va quand même falloir leur dire la vérité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
camember
- 18/09/2020 - 11:04
délocalisations
La fermeture d'usines est un drame social, c'est indiscutable.
Mais personne n'a l'air de remarquer que Goodyear est américain, Continental allemand, Bridgestone japonais (sans oublier Ford qui a construit une usine à Bordeaux pour fabriquer des boites automatiques destinées à des voitures fabriquées en Allemagne et et en Angleterre). Tout le monde était bien content de voir arriver des emplois, mais au nom de quoi un industriel américain ou japonais ferait du sentiment vis à vis des ouvriers français si il peut employer des ouvriers polonais ou même espagnols moins chers ?
Le départ de Bridgestone et des autres est dramatique pour les personnes concernées, mais le vrai problème est que 20 % des voitures vendues en France soient fabriquées en France alors que 50 % au moins sont de marque française. L'Espagne est le deuxième pays constructeur de voitures en Europe derrière l'Allemagne, sans avoir de marques nationales (à part une créée sous Franco pour monter des Fiat destinées au marché local et qui fait maintenant des VW rebadgées vendues dans toute l'Europe). Pourquoi un industriel étranger ferait-il plus de sentiment envers l'emploi en France que les entreprises nationales ?
camember
- 18/09/2020 - 10:44
marché automobile
"En Europe, le marché automobile s’est écroulé au premier semestre, de 40% et pour l’année, la baisse devrait être de 25%"
Quel rapport avec l'affaire Bridgestone ? Cette usine ne fabrique que pour le marché de deuxième monte, qui est plutôt stimulé si les gens gardent leur voiture;
pierre de robion
- 17/09/2020 - 23:14
Tristes paroles
J'ai toujours pensé que l'avenir appartient aux jeunes qui se lèvent tôt!......
Jusqu'à ce que je m'aperçoive que chaque génération a celui que lui a laissé la précédente.
Peut-être que celle qui vient anticipe cet avenir de décrépitude et, comme solution a trouvé la décroissance!
"Ces choses là nous dépassent, feignons de leur commander!"
Alors , pour ne plus jouer les rabat joie, je finis par me me désintéresser du sort que nos petits enfants se seront fabriqué, et qu'ils auront mérité!