En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

07.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 28 min 47 sec
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 40 min 55 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 2 heures 14 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 2 heures 29 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 49 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 30 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 39 min 27 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 1 heure 11 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 2 heures 18 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 3 heures 11 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 55 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 5 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 47 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 21 heures 7 min
© SAUL LOEB, ROBYN BECK / AFP
© SAUL LOEB, ROBYN BECK / AFP
Election présidentielle américaine

Biden ou Trump : qui serait le meilleur pour l’Euro et la croissance européenne ?

Publié le 13 septembre 2020
A deux mois de l'élection présidentielle américaine, qui devra départager Donald Trump et Joe Biden, il reste difficile de dire si une victoire de l'un ou l'autre aurait des effets importants sur l'économie européenne.
Bruno Alomar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar, économiste, auteur de La Réforme ou l’insignifiance : 10 ans pour sauver l’Union européenne (Ed.Ecole de Guerre – 2018)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A deux mois de l'élection présidentielle américaine, qui devra départager Donald Trump et Joe Biden, il reste difficile de dire si une victoire de l'un ou l'autre aurait des effets importants sur l'économie européenne.

Atlantico : La croissance européenne est-elle affectée de façon majeure par les changements d’administration aux Etats-Unis ?

Bruno Alomar : À court terme, je dirais qu’elle est effectivement affectée. À moyen-long terme, c’est plus discutable.

Dans le premier cas, si l’administration américaine a décidé de développer les relations économiques et commerciales avec l’Europe ou au contraire de lui faire la guerre, ce n’est pas la même chose.

À moyen et long-terme, il n'y a pas vraiment d'effet car ce qui fait la croissance, c’est la quantité de travail, la quantité de capital et la productivité globale des facteurs (PGF dans le modèle de Solow). Ce sont des choix nationaux.

La question, me semble-t-il, c’est de se demander pourquoi, alors que le différentiel de croissance potentiel et effective de l’Amérique vis à vis de l’Europe s’est réduit entre 1950 et 1980, il a tendance à s’accroître. Il me semble que si les Etats-Unis ont plus de croissance que nous, ce n’est pas tant la faute/l’action des américains que l’incapacité des Etats européens à mettre en œuvre des politiques de croissance suffisantes.

Qui serait le meilleur candidat pour les intérêts économique européens ?

Personne ne sait ce que fera exactement Joe Biden s’il est élu. Personne ne sait, et lui-même ne le sait pas, ce que fera Trump. Il est donc particulièrement mal aisé de répondre.

Une fois encore, je ne crois pas qu’il faille rechercher les causes de notre faible croissance ailleurs qu’en nous-même. Ce qui fait l’essentiel de la croissance dans nos pays ce sont des politiques économiques nationales, l’UE n’étant que marginale, comme l’attestent les différences fortes en son sein et dans la zone euro.

Je crois plus, en revanche, aux effets économiques des décisions politiques américaines. Si, comme je le pense, les Etats-Unis approfondissent leur conflictualité avec la Chine, c’est évidemment un changement majeur – qui prendra du temps mais peut être moins que ce que les plus lucides ont imaginé – du contexte géo économiques global. Évidemment, ceci aura(it) un impact profond sur l’Europe.

J’invite également à une certaine prudence quand l’on s’interroge sur l’action économique d’un président américain. Que l’on s’appelle Trump ou Biden, l’économie a une forme importante d’autonomie aux Etats-Unis, contrairement à un pays très centralisé comme la France. De plus, le Président américain doit composer avec une administration et une élite qui poussent dans un certain sens – ce qui n’est pas le cas en France malgré la tentative permanente des Présidents de se défausser sur le soi-disant « Etat profond ». Ceux qui pensent que Trump a inventé la conflictualité avec la Chine et qu’en conséquence si Trump part ce conflit se terminera, font fausse route. Ce sont les mêmes qui ont reproché à Trump son désintérêt pour l’OTAN et qui ont applaudi quand Obama se tournait, de manière certes moins brutale – vers l’Asie (thème du « pivot »). Les élites politiques, y compris démocrates, sont convaincues que la Chine sera au XXIe siècle, d’une manière différente mais pas nécessairement moins dangereuse- ce que l’URSS l’été au XXe.

Leuro va-t-il sortir gagnant dune fluctuation trop importante du dollar ?

Je crois qu’il faut vraiment se guérir de l’idée selon laquelle il y aurait un niveau de change optimal. Ce n’est pas le cas. On trouve toujours l’euro (ou le dollar) soit trop faible, soit trop fort. Et son niveau avantage toujours telle ou telle frange de la population ou de l’appareil productif.

La vraie question, me semble-t-il, est de savoir s’il y a des signes tangibles d’affaiblissement structurels du dollar américain qui permettraient à l’euro de s’affirmer de la manière dont ses concepteurs l’on souhaité, comme alternative crédible au dollar. Pour l’instant, la réponse me semble NON. La crise du Covid l’a encore montré : en cas de difficultés grave, on revient toujours vers le dollar. Ceci changera quand un autre pays/ un autre ensemble sera capable d’offrir la stabilité politique/ le dynamisme économique/ la capacité militaire de mettre fin à toute guerre si nécessaire partout sur la planète. Un beau rêve d’Europe… si loin de l’Amérique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 13/09/2020 - 18:28
ni l'un ni l'autre , ce n'est pas le sujet
l'Allemagne se porte très bien par ailleurs. (hors covid bien sur)