En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

07.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 9 heures 44 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 11 heures 56 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 13 heures 9 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 13 heures 37 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 15 heures 36 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 17 heures 25 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 18 heures 35 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 19 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 10 heures 10 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 12 heures 44 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 13 heures 26 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 13 heures 56 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 16 heures 44 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 18 heures 24 sec
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 19 heures 15 min
© DR
mer baltique tensions armée
© DR
mer baltique tensions armée
Tensions

Des véhicules blindés au milieu des vacanciers suédois : mais que se passe-t-il dans la Baltique ?

Publié le 27 août 2020
La Suède a intensifié sa préparation militaire en raison de la "situation sécuritaire accrue" dans la mer Baltique alors que les tensions dans la région ont atteint leur plus haut niveau depuis la guerre froide, notamment avec la situation en Biélorussie à la suite d'élections controversées et avec l'influence russe.
Florent Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florent Parmentier est enseignant à Sciences Po et chercheur associé au Centre de géopolitique de HEC. Il a récemment publié La Moldavie à la croisée des mondes (avec Josette Durrieu) ainsi que Les chemins de l’Etat de droit, la voie étroite des pays...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Suède a intensifié sa préparation militaire en raison de la "situation sécuritaire accrue" dans la mer Baltique alors que les tensions dans la région ont atteint leur plus haut niveau depuis la guerre froide, notamment avec la situation en Biélorussie à la suite d'élections controversées et avec l'influence russe.

Atlantico.fr : La Suède renforce sa présence militaire en mer Baltique suite à l'augmentation de l'activité russe dans la région et après le regain de tensions en Biélorussie à la suite des élections controversées. La Suède s'est réarmée ces dernières années, en se concentrant sur la région de la mer Baltique, où l'île stratégiquement importante de Gotland se trouve à proximité de l'enclave russe de Kaliningrad. La Suède considère que la situation sécuritaire autour de ses frontières s'est détériorée. Comment expliquer un tel regain de tensions en mer Baltique ?

Florent Parmentier : Il est vrai que la Suède manifeste sa capacité d’action militaire avec une emphase sans équivalent depuis le coup d’Etat d’août 1991 en Union soviétique.

Historiquement, la Suède et la Russie ont combattu à de multiples reprises, des affrontements entre la principauté de Novgorod et la Suède (XIIe-XIVe siècle) jusqu’à la guerre de 1808-1809 qui fait passer le Grand-duché de Finlande sous le contrôle de la Russie. L’île de Gotland et la région de Norrland sont plus particulièrement vulnérables, dans l’espace maritime ou aérien, du fait d’une moindre importance accordée à la défense du territoire que par le passé, l’Armée suédoise s’étant concentrée sur d’autres priorités comme les opérations de maintien de la paix. Le budget suédois de la défense augmente à présent, après une baisse sensible sur plusieurs décennies. Il faut du temps avant que les sommes investis produisent des effets.

La situation en Biélorussie est-elle au cœur des enjeux de cette nouvelle crise ?

La situation en Biélorussie peut avoir des incidences en matière sécuritaire en Pologne, dans les Etats Baltes (la Lituanie et la Lettonie ont une frontière commune avec la Biélorussie), et résonner vigoureusement dans les espaces politiques nationaux. Elle introduit certainement un élément d’instabilité, une nouvelle crise au milieu d’autres menaces – militaires, mais aussi sociales et environnementales.

Pour autant, elle ne semble pas encore inquiéter la Suède, dans la mesure où ni l’opposition ni le camp de Loukachenko ne semblent vouloir s’attaquer à l’intégrité ou à la souveraineté de la Suède.

Quelles sont les stratégies de la Russie et de la Suède dans ce dossier sensible ? La communauté internationale pourrait-elle apaiser les tensions ?

La Russie est dans une position attentiste en ce qui concerne la crise biélorusse. Elle ne souhaite pas un nouveau bras de fer comme celui qui a eu lieu il y a 6 ans au sujet de l’Ukraine. En patientant, Moscou se met dans une position d’arbitre : soit Loukachenko parvient à se maintenir, et la politique d’indépendance et de souveraineté de ce dernier vis-à-vis de la Russie s’affaiblira ; soit il y a une nouvelle équipe qui remplace Loukachenko, et il s’agira pour la Russie de rappeler au nouveau gouvernement qu’une sortie des alliances sera coûteuse à la Biélorussie. Dans les deux cas, la position russe peut en tirer bénéfice sans bouger une ligne de défense.

La Suède, pour sa part, entend suivre une voie européenne qui ne reconnaît pas la légitimité de Loukachenko, mais qui sait pour autant qu’il faudra lui parler dès lors qu’on envisage un départ négocié de celui-ci. Une politique de sanctions ciblées et un rappel aux valeurs de l’Etat de droit et des droits de l’Homme sont à prévoir.

Pour l’heure, les clés de cette crise ne dépendent pas des acteurs internationaux eux-mêmes, mais du choc de volonté entre une mobilisation sociale sans précédent dans l’histoire de la Biélorussie et un appareil répressif d’Etat qui est largement derrière ce qu’elle reconnaît comme son Président.

Cette crise et les tensions en Biélorussie vont-t-elles relancer le débat autour de l’instauration d’une armée européenne ?  

Il est tentant de voir dans chaque crise une opportunité pour se rapprocher de l’objectif d’une défense de l’Europe qui dépende des Européens eux-mêmes. Cependant, il faut observer la gêne des Européens devant les actions de la Turquie en Méditerranée orientale, qui constituent une violation ouverte de la souveraineté grecque et chypriote.

Dans la mesure où la Russie est attentiste – mais naturellement pas désintéressée – la crise actuelle risque sans doute de renforcer les attentes des Polonais et des Pays Baltes auprès du partenaire américain. Le départ de Donald Trump ne signifiera pas pour autant que les Etats-Unis seront un partenaire facile pour les Européens, son influence sur la politique étrangère se fera probablement sentir bien après la fin de son mandat. La thèse de la « parenthèse trumpienne » est risquée pour les Européens qui doivent se prendre en main pour ne pas déchanter à l’avenir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 28/08/2020 - 18:36
Un blindé
gonflable.
Le gorille
- 28/08/2020 - 00:01
Turlututu chapeau pointu !
Je crains moi aussi n'avoir guère saisi la substantifique moelle !
Le gorille
- 27/08/2020 - 23:55
Drôle de blindé !
On dirait un bateau, et même j'en suis sûr.... Quand au blindage, on est dans la dernière mode anti détection par radar ! Drôle de titre ou drôle d'illustration...