En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 8 heures 45 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 10 heures 37 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 14 heures 20 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 15 heures 44 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 16 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 17 heures 22 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 17 heures 57 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 9 heures 50 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 11 heures 7 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 13 heures 10 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 14 heures 3 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 14 heures 40 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 17 heures 51 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 18 heures 27 min
© 000_1U09UC / Damien Meyer
© 000_1U09UC / Damien Meyer
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

Publié le 11 août 2020
Entre le Covid et la canicule, l’industrie touristique va perdre entre 30 et 40 milliards d’euros. Les Français et les résidents sont restés massivement dans l’Hexagone mais les étrangers ne sont pas venus. Pour l’économie, c’est ruineux. Pour l’environnement c’est désolant.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre le Covid et la canicule, l’industrie touristique va perdre entre 30 et 40 milliards d’euros. Les Français et les résidents sont restés massivement dans l’Hexagone mais les étrangers ne sont pas venus. Pour l’économie, c’est ruineux. Pour l’environnement c’est désolant.

A priori, les mouvements écologistes qui prônaient que le Covid était une opportunité pour arrêter les voyages devraient être contents. La saison touristique affichera un bilan qui ne pourra que satisfaire la majorité d’entre eux.

Les Français sont donc massivement partis en vacances mais sont restés dans l’hexagone. Au total, 9 millions de Français qui avaient l‘habitude de se rendre en Espagne, en Italie ou
en Grèce sont restés en France. Quant aux résidents d’origine étrangère, ils n’ont pas pu partir dans leur famille pour cause de coronavirus. Ils sont donc restés, eux aussi, en France et se sont débrouillés comme ils le pouvaient pour trouver un coin de fraicheur. 

Faute d’aller plus au Sud de l’Europe, faute de revenir au pays, toutes ces familles se sont dirigées vers les côtes françaises, la Normandie, la Bretagne, l’Aquitaine, le Languedoc-Roussillon, et la côte d’Azur sans avoir très bien préparer leur déplacement et vérifier si les structures d’accueil existaient.

A l’inverse, les 17 millions de visiteurs étrangers qui viennent ordinairement chez nous sont restés chez eux. Les Américains sont bloqués en Amérique, les Japonais bloqués en Asie, les touristes chinois, coréens, indiens ont complètement disparu...

Plus grave, les Européens du nord, les scandinaves, les allemands se sont faits plus rares. Or, ces vacanciers-là forment le poumon de l’industrie touristique française. Quand ils viennent passer une semaine ou deux, ils dépensent beaucoup d’argent. En moyenne deux à trois fois plus qu’une famille française. D’où le trou de 30 à 40 milliards d’euros qui vamanquer à cette industrie pour qu‘elle redémarre.


Les grands perdants, ce sont les hôtels, et principalement les établissements haut de gamme dont beaucoup sont restés fermés, comme à Paris. Les grands perdants sont dans les centres touristiques et culturels. Le centre de Paris avec ses monuments stars, Versailles, les châteaux de la Loire, le Mont St Michel... 

En revanche, les locations Airbnb sont reparties comme avant, les campings débordent, les gites aussi. Les marchés de produits locaux se vengent certes, mais les MacDonald également. Ils se rattrapent de la période du confinement.

Les écolos peuvent être satisfait, le Covid 19 les a beaucoup aidés à convaincre les Français de rester en France. Le problème, c’est qu‘ils n’imaginaient pas que la France n’était pas équipée pour accueillir autant de monde. La voiture a été plébiscitée non seulement pour voyager et passer d’un lieu à un autre, mais aussi pour dormir. On n’a jamais autant dormi dans les voitures au bord des routes, ou des plages et même en centre-ville. D’où l’augmentation des consommations de carburant, d’où les émissions de Co2 aggravées par la canicule, d’où les problèmes sanitaires et tout simplement d’hygiène. 

Beaucoup de municipalités ont été complètement débordées. Problème d’eau, d’assainissement, de parking, d’approvisionnements. Beaucoup de maires nouvellement élus se sont aperçus que l’application des bonnes intentions écologiques étaient
compliquées. Leurs plages si belles, au sable si fin, sont devenues des terrains de jeux de jour comme de nuit. Bienvenue à Corona-beach. 

L’administration se félicite du retour des Français en vacances, mais s’inquiète gravement pour l’équilibre financier. L’administration espère que la saison va pouvoir se prolonger et accueillir la clientèle du nord de l’Europe. L’administration espère que les Américains ou les Japonais retrouveront leur rond de serviette dans les grands hôtels ou dans les restaurants. Si les Macdo et autres établissements de fastfood vont faire une saison d’été record, les milliers de petits restaurants, les milliers d’hôtels de charme qui ont fait de la France la première destination touristique du monde vont avoir du mal à se redresser

L‘administration espère.... Mais c’est un vœu pieu. La grande inconnue, c’est évidemment le virus. Si la vague de fond qui a propulsé les Français sur les côtes au mois d’aout n’accouche pas d’une deuxième vague de l’épidémie. L’industrie s’en remettra. Mais à voir ces Français qui ont crié d’angoisse pendant le confinement parce qu‘ils n’avaient pas de masques, s’en moquer complètement quand ils descendent à la plage, tout est possible. D’autant que le gouvernement continue d’hésiter à prononcer le caractère obligatoire du port du masque et le flou qui entoure le discours politique n’incite guère à le porter. D’autant que dans la classe politique, les avis sont aussi ambiguës. Y compris chez les écologistes. Peut-être parce que les masques ne sont pas Bio. Pas encore !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 12/08/2020 - 14:51
par" vendre"
ça marche aussi !
Andre Sauvet
- 11/08/2020 - 16:10
Et l'orthographe : Bon Dieu !
t la côte d’Azur sans avoir très bien préparer leur déplacement et vérifier si les structures d’accueil existaient.
"sans avoir bien préparé et vérifié"
Pas difficile, il suffit de remplacer le verbe par PENDRE = sans avoir bien pendu etc.... vieux classique des instituteurs de l'époque.