En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 15 min 56 sec
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 16 heures 8 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 17 heures 57 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 19 heures 43 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 20 heures 19 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 22 heures 6 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 23 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 1 jour 5 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 1 heure 3 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 15 heures 21 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 17 heures 24 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 18 heures 22 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 20 heures 5 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 21 heures 22 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 22 heures 21 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 22 heures 49 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 1 jour 22 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Assemblée nationale députés img interruption médicale de grossesse IVG oi bioéthique
© LUDOVIC MARIN / AFP
Assemblée nationale députés img interruption médicale de grossesse IVG oi bioéthique
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

Publié le 06 août 2020
Les Frankenstein de l’Assemblée Nationale ont accouché de ce monstre.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Frankenstein de l’Assemblée Nationale ont accouché de ce monstre.

Les femmes donnent la vie et c’est merveilleux. Elles pourront désormais donner la mort. Ainsi en ont décidé les députés en votant un amendement qui – regardons-le de près – est tout simplement insupportable.

Il s’agit de l’Interruption Médicale de Grossesse (IMG). Celle-ci prévoit que dans deux cas extrêmes une femme peut avorter y compris à la fin du 9ème mois. Quand le bébé à naître est atteint d’une malformation grave et incurable, quand la vie de la mère est en danger. Cette disposition est légale et juste. Seules, les plus sectaires des « pro-vies » pourraient s’y opposer.

Or, à la sauvette, en catimini, les députés de la majorité ont ajouté un codicille très progressiste à cette loi : l’avortement jusqu’au dernier jour de la grossesse sera autorisé également en cas de « détresse psycho-sociale ». On se demande ce que ça peut bien vouloir dire…

La « détresse psychologique » ? Une femme a voulu un enfant de l’homme qu’elle aimait et au dernier moment elle découvre qu’il l’a trompée. Elle en souffre et ne veut plus donc de l’enfant si désiré auparavant. Elle pourra avorter au neuvième mois !

La « détresse sociale » ? Une femme enceinte perd son emploi suite à un plan social. Elle devient chômeuse. Ce qui est assurément douloureux. Elle pourra avorter au neuvième mois !

Une autre question se pose : qui sera habilité à diagnostiquer la « détresse psycho-sociale » ? Un collège de psychiatres experts auprès des tribunaux ? Ou un psychiatre complaisant et progressiste ?

Pour attester de la « détresse sociale » peut-être fera-t-on une enquête à Pôle Emploi. Ou alors on s’adressera à la direction des impôts pour voir la déclaration de revenus de la malheureuse ? Et on ira vérifier enfin si elle est éligible au RSA.

Les députés qui ont voté ce texte infâme – un permis de tuer – ignorent sans doute qu’en France on peut accoucher sous X. La femme abandonne alors son bébé pour le confier aux soins de l’Etat. Il vivra. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 07/08/2020 - 22:34
Mais ou va-t-on ?
A chaque fois on croit avoir touché le fond...eh bien non.
assougoudrel
- 07/08/2020 - 12:42
Je reste sans voix
Le Pape ne dit rien. Il devrait excommunier toute cette bande, Macron à tête, mais il y a belle lurette qu'ils ont donné leur âme au Diable. En tous cas, ce ne seront pas les femmes-mitraillettes musulmanes qui feront tuer leurs progénitures, comme le souhaite ces ordures.
JG
- 07/08/2020 - 11:29
@J'accuse...
Ceux qui ont voté ce texte savent très bien ce qu'ils font, c'est cela le pire....Un bébé parfaitement sain n'est plus en bébé, c'est une chose dont on peut se débarrasser comme on veut.
On se rapproche de plus en plus de la possibilité de tuer un bébé après la naissance ...si ce n'est pas un garçon, s'il n'a pas les yeux bleus, etc, etc...
Les Macronards n'en n'ont rien à cirer , cela ne les intéresse pas (2 députés de LREM présents pendant les débats....) et Touraine, le rapporteur de la loi, est un fou furieux promoteur de toutes les transgressions possibles et imaginables (bébés-chimères, bébés médicaments, PMA, GPA - cette loi n'est qu'un tremplin pour la GPA-, etc...etc...)
Quant à ceux qui ne savent pas comment on tue un bébé dans le ventre de sa mère, je vous explique : on tue le bébé en injectant une solution saline dans le liquide amniotique qui va entraîner un arrêt cardiaque, puis césarienne....fun non ??