En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

06.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 5 min 6 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 37 min 9 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 1 heure 44 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 8 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 36 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 21 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 4 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 12 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 33 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 min 34 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 39 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 1 heure 55 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 15 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 2 heures 56 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 7 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 29 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 21 heures 13 min
sourire masque coronavirus pandémie bienfaits rire salvateur
sourire masque coronavirus pandémie bienfaits rire salvateur
Bienfaits salvateurs

Au temps du Covid, le sourire aussi est contagieux, mais pour notre plaisir

Publié le 04 août 2020
Michelle Boiron et le Dr David Aliotti reviennent sur l'impact et sur les bienfaits du sourire en cette période de pandémie.
Michelle Boiron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron est psychologue clinicienne, thérapeute de couples , sexologue diplomée du DU Sexologie de l’hôpital Necker à Paris, et membre de l’AIUS (Association interuniversitaire de sexologie). Elle est l'auteur de différents articles notamment...
Voir la bio
David Aliotti
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr David Aliotti est chirurgien-dentiste à Paris. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michelle Boiron et le Dr David Aliotti reviennent sur l'impact et sur les bienfaits du sourire en cette période de pandémie.

Le lien entre le coronavirus et le sourire m’est apparu pendant le confinement comme un sujet à analyser ! La sexologue que je suis s’inquiétait des conséquences du confinement sur le couple et la sexualité. Je me suis donc rapprochée d’un confrère chirurgien-dentiste : le Dr David Aliotti qui a consacré la dernière décennie de sa pratique à redonner le sourire aux femmes et hommes qui n’osaient plus sourire à cause d’un complexe de cette zone de la bouche, bien avant la pandémie. Nous l’interrogerons sur son expérience.

Depuis l’arrivée de ce virus invisible, nous avançons masqués pour ne pas être contagieux et en même temps nous devons continuer de rester en relation avec l’autre et, éventuellement, de susciter son désir. Ne pas arrêter de vivre pour ne pas sombrer dans la morosité.

Il faut dire que nous avions perdu le sourire pendant le confinement.

Ce petit virus invisible a modifié tous nos comportements envers l’autre ; l’autre soupçonné comme dangereux car porteur éventuel de la maladie. La bouche comme le nez devenaient des portes d’entrée du risque du Covid.

Ce n’est pas sans nous rappeler le sida. Ce virus découvert en France en 1983 était un danger pour notre sexualité et en plus il nous rendait coupable de nos pratiques sexuelles.  La pénétration sexuelle devenait un risque et il fallait « sortir » couvert.  En revanche ce nouveau virus, le Covid 19, contre lequel il est prudent de nous protéger, nous oblige à sortir masqué. Il s’en prend à nos préliminaires sexuels alors que le sida attaquait l’acte sexuel en lui-même.

Nos cinq sens, d’habitude en éveil pour vivre nos pulsions sexuelles, ont été sérieusement atteints. Ne plus se toucher, ne plus s’approcher, rester distants.  Si l’on ajoute que l’altération de l’odorat et du goût ont été des symptômes très répandus de cette pathologie, le «coronavirus» nous oblige à revoir notre copie et nous interroger : quid du rapport sexuel au temps du coronavirus ? L’autre étant potentiellement dangereux. Le sexe virtuel deviendrait-il alors un rempart à la pandémie ?

Alors ce virus qui s’accroche à nos cellules m’a amenée vers nos chers amis chirurgiens-dentistes qui travaillent sur cette zone du sourire que le masque cache dans nos déplacements pour risque de contagion. Le sourire reprend toute son importance pour le moral il est vital de le retrouver !

Ils peuvent aussi nous redonner le sourire quand les imperfections que le sourire dévoile, inhibent le fait même de sourire.

D’après certaines études, les femmes préféreraient les hommes avec un air sérieux, sûrs d’eux-mêmes et virils à souhait. On pourrait aller jusqu’à la caricature du « badboy » que l’on vérifie, hélas, dans nos thérapies de couple. Le gentil n’est pas en top position pour la séduction. En revanche, il apparaît que les hommes préfèrent l’image d’un visage heureux et souriant, ce qui les attire vers la femme. Cette opposition homme/femme sur l’impact du sourire disparait pour ce qui déclenche les émotions propices aux interactions sociales et il reste un atout.

Quid de l’image à poster pour séduire sur les sites de rencontres ?

La fameuse formule :« Alors heureuse » n’est-elle qu’un slogan ou bien n’est-ce plus qu’un mythe décalé ? L’homme veut toujours rendre la femme heureuse et la femme malgré tout le mouvement féministe cherche toujours à plaire et être attractive. Le sourire est donc un atout majeur côté féminin, il incite l’homme à découvrir ce qu’il y a derrière ce sourire qui semble prometteur !

La femme qui fait « la gueule » n’est pas très sexy. De mémoire à part la moue « boudeuse » de Brigitte Bardot, elle n’est pas un atout. Alors pour la photo postée sur les sites de rencontre : souriez !

Pour l’homme un regard sombre et une bouche  qui ne dévoile pas tout et nous intrigue reste le meilleur atout. En revanche, si le virtuel se transforme en rendez-vous pour prendre un verre, le sourire éclatant qui se dévoile derrière la barbe de cinq  jours les fera toutes craquer !

Bannir le sourire d’un seul côté ! Outre le fait que le sourire en coin dénote un caractère pas très franc, il y a aussi, souvent, un côté de sa denture que l’on souhaite masquer :dents jaunies, trop longues, trop pointues, dents cassées, …

Reste le regard qui tue ! J’ose faire le lien de séduction entre la femme qui ôte ses lunettes et où l’on peut découvrir un regard sublime et dorénavant la femme qui ôter son masque pour dévoiler son sourire. Ne perdons pas le sourire ; entretenons-le. il sera de toute façon là, dans l’intimité. C’est un message envoyé à l’autre et c’est aussi la porte d’entrée du baiser.

Le sourire franc qui vient comme pour accueillir l’autre est la meilleure façon de permettre la fluidité de la rencontre. Le complexe d’une denture imparfaite peut être un frein à l’expression d’un sourire naturel et « tronquer » sa véritable nature gaie. Il n’en reste pas moins que certains ne sont pas du tout concernés et affichent un sourire malgré leurs imperfections.

Dr David Aliotti, que vous a enseigné la demande de vos patients sur le sourire, la confiance en eux et leur pouvoir de séduction ?

« Même si les femmes sont en pôle position, de plus en plus d’hommes veulent améliorer leur sourire. Mais contrairement aux femmes, ils le font pour eux sans en parler à leur entourage. La chirurgie esthétique et la dermatologie esthétique pour l’homme est en nette augmentation. Les congrès sur l’esthétique de l’homme et les magazines spécialisés se multiplient. Malgré cette évolution, l’homme reste discret. Ce n’est pas encore rentré complètement dans les mœurs pour l’homme d’« avouer » ou de « confier » qu’il entreprend de modifier ou d’améliorer son apparence, son esthétique.  Rappelons-nous que l’homme devait, jusqu’il n’y a pas si longtemps, rester « brut de béton » !

Si tout se joue en partie dans le regard et les attitudes, le sourire représente le côté jeune, sexy  et clean. Personne ne prendra plaisir à embrasser une bouche qui découvre des dents abîmées très jaunes ou sales.

Il faut savoir que l’épaisseur des dents impacte directement le volume des lèvres qui sont portées par la face externe des dents du sourire. En redonnant du volume aux dents antérieurs on redonne un côté plus ourlées et sexy aux lèvres de façon naturelle et permanente contrairement aux injections intralabiales d’acide hyaluronique !  Améliorer et rajeunir les dents c’est illuminer le visage et lui redonner une nouvelle jeunesse voire une nouvelle beauté qui n’était pas forcément là auparavant.

Avoir un beau sourire donne plus envie de sourire et nous fait nous sentir beau. En souriant, les muscles du sourire par leur action envoient au cerveau un message de libérer des endorphines qui ne sont que l’hormone du plaisir. Les patients, à qui j’ai refait leur sourire, avouent sourire tout le temps !

Grâce à la stratification composite, il est possible sans douleur, sans mutilation de retrouver une nouvelle jeunesse du visage sans chirurgie. On peut préférer des yeux verts à des yeux marrons ; en revanche personne n’est attiré par des dents marrons, usées ou abîmées ! 

A travers un sourire lumineux et jeune, on dégage une certaine confiance en soit, un aspect sain et rassurant dans le regard de l’autre. C’est ce sourire là franc et sans complexe qui peut devenir contagieux.

Contagion au combien positive !!!! Un seul mot d’ordre en cette période : SOURIONS ! »

En conclusion, nous allons être obligés de composer encore un long moment avec ce virus ! Alors, gardons le sourire et rendons-le contagieux car lui n’est pas dangereux. Il permet l’interaction positive entre les êtres ; il est la porte d’entrée à la relation sexuelle. Le sourire est une expression qui doit rester naturelle et aussi pour celui qui l’émet n’avoir aucune restriction liée à un quelconque complexe de denture !

Souriez avec ou sans le masque ; dévoilez-vous dans l’intimité et laissez vos complexes dans le vestiaire du sexologue ou du dentiste !

La citation de Paul Masson : « Mal de dent mal d’amour. Cette ridicule affection ne peut donc pas se passer de bandeau ?» nous semble être tout-à-fait à propos !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 04/08/2020 - 11:28
Un autre avantage du masque
On peut sourire avec les dents gâtées, aussi avec une dent sur deux (ou une touche sur deux à son piano). Épaissir les dents, tout dépend de qui on parle; Bâche-lo, croisement d'un Fernandel et d'une chamelle, n'est pas un bon exemple. En temps de famine, à cause des carences, la femme perd rapidement ses dents; je l'ai vu après la guerre des Balkans. Les dentistes français ont fait des miracles dans le camp de Mostar; ils les ont appareillées et leur ont redonnées le sourire; elles ont pu retrouver leur dignité: les voir heureuses faisait plaisir à voir et c'était une récompense pour ces dentistes.