En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 25 min 39 sec
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 58 min 3 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 3 heures 34 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 4 heures 22 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 7 heures 14 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 42 min 2 sec
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 1 heure 35 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 3 heures 52 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 4 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 6 heures 58 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 7 heures 14 min
© Carsten Rehder / DPA / AFP
© Carsten Rehder / DPA / AFP
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

Publié le 02 juillet 2020
La ministre de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a dénoncé mercredi les "comportements extrémistes" d’un commando d’élite des forces spéciales (KSK) qui sera partiellement dissout. Comment expliquer l'infiltrations de groupes d'extrême droite dans l’État Allemand ?
Benjamin Biard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Biard est docteur en sciences politiques.  Il est chargé de recherches au sein du secteur socio-politique du CRISP. Ses principaux thèmes de recherche sont la démocratie, les idéologies et les partis politiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a dénoncé mercredi les "comportements extrémistes" d’un commando d’élite des forces spéciales (KSK) qui sera partiellement dissout. Comment expliquer l'infiltrations de groupes d'extrême droite dans l’État Allemand ?

Atlantico.fr : Après le démantèlement de l’unité d’élite KSK, comment expliquer l'infiltrations de groupes d'extrême droite dans l’État Allemand ? Y'en a-t-il d'autres ? 

Benjamin Biard : L’infiltration d’individus, voire de groupes d’extrême droite, au sein d’une unité d’élite peut paraître surprenante. Mais plus encore, n’oublions pas que le parti d’extrême droite AfD est aujourd’hui représenté au sein du Bundestag et de la grande majorité des Landers allemands. Là, il ne s’agit pas d’une infiltration, mais du résultat d’une élection démocratique. Pensons aussi au fait que c’est d’abord en Allemagne que s’est développé le mouvement PEGIDA – qui a initié un grand ensemble de rassemblements à travers l’Allemagne puis ailleurs en Europe afin de s’opposer à l’immigration et à « l’islamisation du pays ». Puis l’extrême droite est aussi présente en Allemagne sur la scène musicale, par exemple à travers l’organisation de concerts néo-nazis. Bref, l’extrême droite est largement répandue en Allemagne, sous différentes formes, et il ne s’agit pas d’un phénomène si nouveau qu’il n’en a l’air. Plusieurs éléments peuvent toutefois contribuer à expliquer la force de l’extrême droite aujourd’hui. La crise des réfugiés que nous connaissons depuis plusieurs années maintenant et la gestion de cette crise par Angela Merkel n’est pas étrangère à ce renforcement de l’extrême droite. Par ailleurs, les pays européens souffrent aujourd’hui d’une importante crise de la démocratie représentative. Cela signifie que de nombreux citoyens ont perdu confiance non seulement dans leurs représentants mais aussi dans le fonctionnement actuel de la démocratie. En conséquence, ils se tournent parfois vers une offre politique distincte, notamment située à l’extrême droite de l’échiquier politique.

Comment l’État Allemand détecte et suit les foyers néo-nazis ? 

Comme dans tous les Etats, les services de renseignement allemands s’intéressent aux personnes ou aux organisations qui risquent de représenter un danger pour la stabilité du pays ou qui risquent de commettre des actes violents au sein des frontières nationales. Une fois l’information collectée, elle est transmise aux services compétents, notamment aux services de police, pour qu’ils puissent agir en conséquence. L’enjeu est particulièrement de taille en Allemagne. En 2019, en Europe, c’est en Allemagne que le plus grand nombre d’actes violents d’extrême droite ont été commis. Par ailleurs, alors que quatre attentats d’extrême droite ont fait des victimes en Europe durant la même année, deux d’entre eux l’ont été en Allemagne. Et ce ne sont généralement pas des groupes terroristes organisés ou des gangs (par exemple de skinheads) qui commettent ces attentats. Généralement, et surtout ces dernières années, ce sont des individus isolés qui prennent l’initiative de commettre de tels crimes. Bien sûr, ils sont inspirés par d’autres individus – comme Brenton Tarrant, l’auteur des attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande – ou par des groupes d’extrême droite. La tâche qui revient aux services de renseignement est donc immense. Ce ne sont en effet pas tant les partis d’extrême droite en soi qui représentent le seul danger possible, mais la galaxie d’extrême droite dans son ensemble – à laquelle appartiennent bien sûr les partis d’extrême droite.

L'émergence d'idées identitaires dans le paysage politique allemand est-elle récente ? Est-ce le cas dans d'autres nations européennes ? 

Le développement et la prolifération d’idées identitaires n’est pas un phénomène nouveau en Allemagne. Il est un leurre de croire que l’absence de partis politiques d’extrême droite au sein des assemblées législatives allemandes pendant plusieurs décennies après la seconde guerre mondiale signifie que l’extrême droite était inexistante avant l’apparition de l’AfD. Si les idées identitaires ne parvenaient pas à se structurer – notamment en conséquence d’une mobilisation très forte de la société civile –, elles demeuraient bien présentes. Pensons au hameau de Jamel, dans l’est de l’Allemagne, où se sont installés depuis le début des années 1990 de nombreux Allemands souhaitant se rassembler sur la base d’une idéologie identitaire et néo-nazie. Le cas allemand est particulièrement intéressant car, dans une perspective comparée, il permet de mettre en garde face à l’apparition soudaine d’une extrême droite organisée. Le cas de VOX, en Espagne, est également éloquent à cet égard. En Europe, de manière générale, l’extrême droite et les idées identitaires qu’elle véhicule est aujourd’hui largement répandue. Mais la vraie évolution que l’on peut repérer depuis une vingtaine d’années est surtout leur accession au pouvoir. Cela est ou a été le cas en Italie, en Autriche, en Finlande, aux Pays-Bas, en Pologne, en Slovaquie, en Bulgarie ou encore en Suisse. Au niveau local, le récent scrutin municipal en France a aussi permis au Rassemblement national de décrocher le maïorat d’une ville de plus de 100.000 habitants dimanche dernier. Les idées identitaires ne circulent ainsi plus seulement à travers les réseau sociaux ou les meetings tenus par les organisations ou groupuscules d’extrême droite, mais directement à travers les institutions étatiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 02/07/2020 - 19:18
C'est quoi ce truc ?
On mélange allègrement les neo nazis, Vox, le RN, et l'AFD .....Qui songerait à mettre dans le même sac le parti de Poutou et les islamistes...C'est un article offert à Joffrin Mouchard pour expier les propos identitaires de Onfray ?
Hiris
- 02/07/2020 - 10:23
Ah la machine a laver l histoire est en route
L extrême droite dont vous parlez en la recyclant "néo nazi " est inexistante par rapport aux exactions nazis de la dernière guerre qui comme chacun sait était" national socialism ". Vous voulez tellement diaboliser et charger une extrême droite fantasmée pour camoufler les réelles tueries de l extrême gauche ,passées et présentes, que vous êtes à vomir monsieur .Arrêtez de prendre les lecteurs pour des cons vous venez de désigner votre appartenance.
assougoudrel
- 02/07/2020 - 10:13
Tous comme des islamistes
infiltrés dans l'Armée et l’extrême Gauche (aussi sournois et dangereux) dans les rouages de l'Etat français. Il vaut s'inquiéter de ceux-là, qui sont des assassins et des terroristes.