En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 56 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 20 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 30 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 15 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 44 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 16 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 23 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 16 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 6 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 2 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 33 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 45 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 19 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 34 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 54 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 21 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
élections municipales Lyon
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
élections municipales Lyon
Impact politique de la crise

Bilan post-Covid-19 : les Français totalement déboussolés à l’insu de leur plein gré

Publié le 01 juillet 2020
La pandémie a été un choc très rude remettant en cause sept décennies de paix, de prospérité et de conviction que l’histoire va vers le progrès et le confort matériel. Les doutes étaient déjà présents avant la crise, notamment en raison des craintes liées au dérèglement climatique. La réponse des Français semble décorrélée des enjeux.
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La pandémie a été un choc très rude remettant en cause sept décennies de paix, de prospérité et de conviction que l’histoire va vers le progrès et le confort matériel. Les doutes étaient déjà présents avant la crise, notamment en raison des craintes liées au dérèglement climatique. La réponse des Français semble décorrélée des enjeux.

Atlantico.fr : Après sept décennies de paix, de conviction progressiste et de confort matériel, les doutes des Français, déjà présents avant la crise sanitaire en raison des craintes liées au dérèglement climatique semblent s'être accrus. Pensez-vous que le résultat d'EELV aux municipales soit lié à la crise de la Covid-19 ? 

Eddy Fougier : Je fais partie de ceux qui pensent que la crise sanitaire a effectivement renforcé un certain nombre de tendances. Parmi elles, la montée de la préoccupation liée à l'environnement, liée au climat, que nous avons pu observer avec l'émergence de nouveaux mouvements de jeunes, d'étudiants, de marches pour le climat, d'extinction rébellion ou d'autres mouvements de ce genre. Nous avons vu également chez les étudiants dès 2018, des manifestes signés par plus de 30.000 d'entre-eux afin d'avoir une cohérence entre leur valeur et leur choix professionnel. Du côté de Sciences Po, de nombreuses initiatives ont également émergé de la part des étudiants en faveur de l'écologie.Il y a donc cette montée de la préoccupation écologiste, notamment chez les jeunes, qui a sans doute été renforcée par la Covid-19, parce qu'effectivement il y a eu ce sentiment que l'arrêt d'un certain nombre d'activités a abouti à la baisse de la pollution, à la baisse des émissions de CO2. Le lien a été établi par certains entre l'urgence sanitaire et l'urgence climatique : voici le contexte général.

Après, nul doute que dans les élections municipales, avec un taux d'abstention très élevé, ce sont les plus motivés qui sont allés voter. Ce sont ceux qui ont quelque chose pour lesquels ils ont envie de se battre. Le climat, l'écologie en font partie sans aucun doute.

Enfin, il y a sans doute aussi, des préoccupations en lien avec la politique politicienne, le rejet de la politique du pouvoir, ceux qui l'incarnent, le rejet également des alliances qui ont pu être faites localement, comme LaRem et la Droite plus traditionnelle par exemple, afin de barrer l'accession des écologistes aux municipalités. Il y a un peu de tout ça dans ce vote. 

Avec les diverses annonces du gouvernement (surtout pendant cette pandémie), l'émergence de partis, d'idées... Pensez-vous que les Français soient déboussolés politiquement ? 

Déboussolés, je ne sais pas. Je pense que c'est un petit peu la même problématique que l'on a pu connaître avec le Front National. C'est à dire que les Français, lorsqu'ils voyaient les gouvernements ou un parti de droite par exemple avoir un discours sur l'immigration ou la sécurité, ils préféraient voter pour l'original plutôt que la copie. D'un certain point de vue, on a le même sentiment avec l'écologie, l'environnement. Parce que pour beaucoup de Français, le gouvernement, Emmanuel Macron, c'est d'abord l'échec de Nicolas Hulot, le symbole de l'écologie, celui qui reste le plus populaire aux yeux des Français pour défendre la cause écologique, l'échec d'un certain nombre d'initiatives. Même si le gouvernement a voulu verdir son discours et sa politique, celles et ceux qui veulent agir rapidement au nom de l'urgence climatique et environnemental ont sans doute préféré voter EELV. 

Le contexte si particulier et la crise sanitaire ont certainement accéléré ces votes, en tout cas chez ceux qui étaient conscientisés déjà. En disant qu'il fallait agir immédiatement et de façon radicale. J'en veux pour preuve la montée assez nette des idées de la tentation décroissante, la déconsommation. On le voit bien dans les différentes enquêtes. Un sondage Odoxa a été publié récemment montrant qu'une partie des Français voulaient moins consommer, acheter local, made in France, ce qui était bon pour la santé et bon pour l'environnement. Il y a cette préoccupation qui est loin d'être celle de tous les Français mais qui s'est de toute évidence renforcée avec la crise de la Covid où nous avons moins consommé, où nous avons été dans le "slow" que prônent les adeptes de la slow food, slow life...

Une chose est sûre : dans la tête des personnes sensibles à ces sujets, il y a l'idée d'agir rapidement à la fois d'un point de vue personnel en terme de consommation et d'agir de façon globale, il y a des enquêtes commandées par Greenpeace, assez impressionnantes, qui montraient qu'une large majorité des Français souhaitait que l'on oblige les entreprises a émettre moins de CO2 par la loi. Il y a du côté d'une partie des Français ce sentiment d'urgence qui emmène la volonté de décisions assez drastiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 02/07/2020 - 16:56
Ce pays est un pauvre qui se complaît dan sa pauvreté
Il se comprend donc facilement que la décroissance fascine de plus en plus de citoyens puisque après des décennies de délires socialo-communistes, ils sont déjà embarqués sur la bonne voie..
TPV
- 02/07/2020 - 09:02
Science po, extinction rebellion etc...
Gentil article issu du monde du pass Navigo.
Serieux, peut on inviter à écrire sur Atlantico des gens qui vivent en France et non dans les cloaques arc en ciel des métropoles pleines d'abstentionnistes et de tree hugers.
Anouman
- 01/07/2020 - 20:50
Large majorité
En fait il y a une large majorité de Français qui ne sont même pas capables d'exprimer un choix électoral. On imagine que ceux qui vont se faire virer d'ici peu de leur entreprise en quasi-faillite ne seront pas forcément sensibles aux sirènes de la décroissance. Il y a deux solutions, soit on nous raconte des balivernes concernant ce que veulent les Français, soit beaucoup ont eu le cerveau détruit par la Covid 19 ou le confinement. Enfin, ce qu'il restait de leur cerveau.