En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

04.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

05.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 18 min 58 sec
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 2 heures 8 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 7 heures 11 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 9 heures 42 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 23 heures 27 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 heure 18 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 6 heures 3 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 6 heures 49 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 9 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 20 heures 26 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 23 heures 45 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Monde d'après

Les plateformes d’indépendants nous permettent collectivement d’être plus résilients face à la crise

Publié le 04 juin 2020
Hervé Novelli revient sur le rôle et les efforts des travailleurs indépendants lors de la crise du Covid-19. Les travailleurs indépendants et les plateformes ont permis d’assurer un service indispensable à tous pendant la crise tout en maintenant du lien social.
Hervé Novelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Novelli est Président de l’API (l'Association des plateformes d’indépendants). Il a été Secrétaire d'État au Commerce, artisanat, entreprises, professions libérales, tourisme et services. Il était également député européen jusqu'en 2002, et député...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hervé Novelli revient sur le rôle et les efforts des travailleurs indépendants lors de la crise du Covid-19. Les travailleurs indépendants et les plateformes ont permis d’assurer un service indispensable à tous pendant la crise tout en maintenant du lien social.

Il y a 2 mois, certains s’interrogeaient sur la pertinence du modèle des plateformes numériques de travail. Ne fallait-il pas requalifier en salariés tous les indépendants qui les utilisaient et mettre fin à la plateformisation d’une partie de l’économie ? Après 6 semaines de confinement, il est pourtant clair que ces plateformes et leurs indépendants jouent en réalité un rôle essentiel pour le bon fonctionnement de notre économie. Nous aurons aussi besoin d’elles pour la reconstruire.

La crise sanitaire a montré leur niveau de responsabilité. Certaines, comme la plateforme de services à domicile WeCasa, ont pris la décision difficile d’interrompre leur service de mise en relation dès le début du confinement. D’autres, comme les plateformes de VTC et de livraison (Stuart, Frichti, UberEats, Deliveroo etc.), se sont rapprochées des pouvoirs publics pour décider s’il fallait ou non poursuivre leur activité. Elles ont fait le maximum pour protéger les indépendants en y mettant tous les moyens : communication et formation intensive sur les gestes barrières, remboursement et de distribution de gels, distribution de masques de protection.

Les travailleurs indépendants et les plateformes ont surtout permis d’assurer un service indispensable à tous pendant la crise tout en maintenant du lien social. Des milliers de livreurs collectent et livrent chaque jour courses alimentaires et repas pour des personnes isolées et des personnels soignants. Des milliers d’étudiants indépendants sur les plateformes de “jobbing” (StaffMe, JobyPepper), apportent un renfort décisif à la grande distribution qui n’aurait pu faire face, seule, à l’explosion de la demande. Peut-on imaginer ce qui se serait passé sans ces modèles hyper-réactifs de mise en relation digitale et instantanée ? 

Cette crise a montré tout le potentiel d’innovation, le civisme et l’agilité de nos structures, dont il serait préjudiciable demain de vouloir priver notre économie. Capables de monter en quelques jours une offre de livraison express de produits sanitaires et de médicaments dans toute la France ou encore d’envoyer des indépendants de la restauration (Brigad) en renfort dans des cliniques ou des Ehpad confrontés à d’importantes pénuries de personnel, nos plateformes ont été au rendez-vous en étant un formidable facilitateur.

Ces simples constats nous permettent de formuler quelques souhaits pour « l’après ». 

Il nous faudra être tout aussi résilients pour surmonter l’immense crise économique qui s’annonce. C’est pourquoi, la contribution de tous les travailleurs indépendants à la création de richesses, à la prospérité et au bien commun en France doit être reconnue à sa juste valeur. Il faut en finir avec l’idée mortifère et discriminatoire que seules des professions libérales très qualifiées ou des développeurs informatiques auraient un droit à rester indépendants, tandis que les jeunes et les peu qualifiés seraient obligatoirement abonnés au salariat.

La controverse juridique autour du statut de nos indépendants doit prendre fin. 

Nous demandons que la loi normalise le modèle des plateformes et le travail indépendant qui lui est lié, sans les mettre à la merci d’une jurisprudence aléatoire, poussant au contentieux et inadaptée aux nouvelles formes de travail.  

Du côté de la protection sociale des indépendants, il nous faut œuvrer pour combler certains écarts de droits sociaux sur la santé, la prévoyance et la protection contre les aléas économiques majeurs. 

Qui sait par exemple que le chiffre d’affaires des autoentrepreneurs est soumis au même niveau de cotisations sociales que le SMIC ? Il est temps de faire preuve de la même solidarité nationale vis-à-vis des indépendants fragiles que celle qui a été mise en place pour les salariés. A travers le Fonds de solidarité, le Gouvernement a fait un pas important dans cette direction. Cette aide n’a pas été obtenue sans douleur, du fait de garde-fous complexes qui tranchent avec les systèmes universels de nos voisins allemands ou danois. Nous demandons à très court terme la prolongation et l’extension des aides accordées aux indépendants, puis, lors du déconfinement, une réforme ambitieuse de leurs protections.

Face à l’ampleur de la crise économique, nous aurons besoin de toutes les énergies entrepreneuriales pour rebâtir une économie solide. Et plus qu’en 2009 – année de naissance de la micro-entreprise – le travail indépendant sera un des moteurs de cette reconstruction, un facteur de résilience face à la crise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 05/06/2020 - 14:09
Cet article débute par une
Cet article débute par une périphrase un peu obscure : ''plateforme numérique de travail'', dont ce monsieur se présente comme représentant d'un syndicat patronal.
Mais de quoi s'agit-il exactement , de quelle profession ?
D'un syndicat de proxénètes ou de marchands d'esclaves ?
La photo qui illustre l'article est très claire : il s'agit bien de ces ''esclaves modernes'', les livreurs de colis à domicile, qui sont payés ''à la pièce'', comme les prolétaires du temps d'Emile Zola, sans aucune garantie de l'emploi, avec des contrats ''zéro heure'', selon la terminologie néo-libérale anglaise. (zéro-hour contract)
Ont-ils une couverture des soins de santé, des cotisations de retraite, une assurance chômage ?
Est-ce vraiment là, la ''merveilleuse société nouvelle'' que l'on nous promet ?