En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 20 min 46 sec
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 59 min 23 sec
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 2 heures 5 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 5 heures 11 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 7 heures 59 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 8 heures 38 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 8 heures 56 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 45 min 2 sec
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 3 heures 58 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 4 heures 45 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 6 heures 36 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 7 heures 14 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 8 heures 40 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 18 heures 54 min
© PATRICK HERTZOG / AFP
© PATRICK HERTZOG / AFP
"Stase destructrice"

Non le confinement n’a pas permis un ralentissement salutaire de nos vies

Publié le 11 mai 2020
Pierre Bentata revient sur l'impact du confinement sur nos vies et sur la notion de ralentissement salutaire.
Pierre Bentata
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bentata, Fondateur de Rinzen, cabinet de conseil en économie, il enseigne également à l'ESC Troyes et intervient régulièrement dans la presse économique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bentata revient sur l'impact du confinement sur nos vies et sur la notion de ralentissement salutaire.

A en croire un nombre croissant d’intellectuels et d’artistes, le confinement forcé serait pour chacun de nous, l’occasion d’un ralentissement salutaire. Condamnés à réduire nos interactions sociales et professionnelles, nous pourrions enfin nous concentrer sur l’essentiel ; décelant dans nos vies ce qui relève de la fioriture, de l’accessoire ou du nuisible. 

Mais est-ce vraiment le cas ? Ceux qui célèbrent ce ralentissement contraint de nos rythmes de vie supposés effrénés ne confondent-ils pas vitesse et organisation ? Car, pour celui qui travaille encore, ne serait-ce qu’un peu, et davantage encore pour celui qui a des enfants et doit assumer les tâches ménagères, le rythme n’a pas ralenti. Tout est seulement plus confus, plus entremêlé, moins segmenté. Piégés entre les quatre murs qui nous servent de domicile, de bureau, de salle de classe, de gymnase et de centre culturel, nous subissons un quotidien sens dessus-dessous, un mélange des genres et des rôles qui n’a que l’apparence d’un ralentissement de temps. 

En apparence, nous ne courons plus d’un lieu à l’autre, nous ne perdons plus de temps à nous déplacer. Mais c’est que le temps lui-même s’efface au profit d’un amalgame de tâches autrefois bien distinctes qui s’enchevêtrent et se chevauchent continuellement. Loin d’offrir l’opportunité d’un recentrage sur l’essentiel, cette situation interdit toute segmentation du quotidien, au point de confondre l’essentiel et le futile, le contraignant et l’optionnel, le travail et le plaisir, dans un brouillard immobile. 

Dans notre quotidien appelé à ralentir, les choses sont plus claires et permettent au contraire d’effectuer ses distinctions. Parce que le rythme n’est pas plus rapide, mais mieux segmenté. Il y a le temps et l’espace du travail, celui du déjeuner, seul ou entre amis, le temps et l’espace de l’après travail, et celui du retour au foyer. Et entre chacun de ces compartiments, un sas de décompression, de décloisonnement marqué par le déplacement. Ces fameux temps de transport, aussi honnis que précieux, pour mettre de côté les tracas du boulot et s’attacher à ceux de la vie de famille, des projets, des fameuses questions existentielles. Sans ces entre-deux, clairement identifiés dans l’espace et le temps, il n’y plus le plaisir d’ouvrir un livre pour se vider la tête ou, mais cela revient au même, se la remplir de vérités plus profondes. Plus de temps pour penser à demain ou au prochain repas. Plus de grands plans sur la comète ni de rêveries, car pour émerger, ceux-là requièrent l’existence d’un temps pour chaque chose ; d’une mise en perspective. 

Dans « Le joueur d’échec », Zweig dépeint l’atrocité de la condition d’un homme enfermé dans un monde clos, avec pour unique perspective les motifs sans intérêt du papier peint qui couvrent les murs d’une chambre devenue son unique espace de vie. Là réside la plus inhumaine des tortures, comme l’explique admirablement Monsieur B. « On ne nous faisait rien – on nous laissait seulement face au néant, car il est notoire qu’aucune chose au monde n’oppresse davantage l’âme humaine. En créant autour de chacun de nous un vide complet, en nous confinant dans une chambre hermétiquement fermée au monde extérieur, on usait d’un moyen de pression qui devait nous desserrer les lèvres bien plus sûrement que les coups et le froid. »

Voilà l’effet du confinement sur la psyché humaine. Point de ralentissement heureux, mais une stase destructrice, car vivre hors du temps c’est mourir. Ce dont nous avons besoin, c’est au contraire de multiplier les espace-temps, de bien les délimiter, tel est le seul véritable moyen de ralentir. A quelques jours du confinement, nous devrions nous en souvenir et nous hâter de retrouver le rythme de nos va-et-vient quotidiens. Ballotés entre domicile et bureau, coincés dans les embouteillages ou bringuebalés dans les métros, nous auront enfin le temps de nous concentrer sur nous-mêmes !

Pierre Bentata vient de publier "Libérez-vous !" aux éditions de L'Observatoire

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 12/05/2020 - 19:58
Transports
"Ballotés entre domicile et bureau, coincés dans les embouteillages ou bringuebalés dans les métros, nous auront enfin le temps de nous concentrer sur nous-mêmes !" Cela permet surtout de se ruiner la santé, d'augmenter la pollution, et de claquer plein d'argent public dans des transports en commun à l'inefficacité redoutable (sauf peut-être dans le développement des épidémies).
clo-ette
- 11/05/2020 - 16:00
un entre-deux
Ce confinement a été un ralentissement,( difficile de dire en effet une accélération ), heureux pour certains, malheureux pour d'autres sans doute , un "monde clos", pas tout à fait quand même car pas une prison, moins pénible aussi qu'une attente dans des embouteillages, le quotidien n'a pas été segmenté en effet, il y a des personnalités qui s'en accommodent très bien , et il y a des personnalités qui ont pu le segmenter autrement ...