En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 2 heures 10 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 4 heures 11 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 7 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 7 heures 35 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 8 heures 7 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 8 heures 49 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 1 heure 45 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 2 heures 59 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 4 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 5 heures 36 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 6 heures 34 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 7 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 7 heures 50 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 8 heures 14 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 9 heures 11 min
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Responsabilités

Coronavirus : 3 manières de demander des comptes à la Chine (sans aggraver la situation mondiale)

Publié le 18 avril 2020
L'occident commence à prendre conscience que la Chine est allée beaucoup trop loin soit dans son laxisme au commencement de la crise ou dans sa détermination de masquer la réalité des faits.
Emmanuel Lincot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur à l’Institut Catholique de Paris, sinologue, Emmanuel Lincot est Chercheur-associé à l’Iris. Son dernier ouvrage, « Chine, une nouvelle puissance culturelle », a été publié chez MkF.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'occident commence à prendre conscience que la Chine est allée beaucoup trop loin soit dans son laxisme au commencement de la crise ou dans sa détermination de masquer la réalité des faits.

Atlantico : L'Union européenne peut-elle "demander des comptes" à la Chine à propos de la gestion de la crise du Covid19 dans la mesure où elle se trouve dans une situation de forte dépendance industrielle, notamment en ce qui concerne le matériel médical ? 

Emmanuel Lincot : Les déclarations récentes d'Emmanuel Macron demandant des explications à la Chine en accordant à ce sujet un entretien au Financial Times peuvent entrer dans une logique de confrontation. Demander des comptes à la Chine comme le demandent un certain nombre d'organes de presse américains voire, en France, Le Figaro, vont dans le sens d'une prise de conscience générale en Occident que la Chine est allée beaucoup trop loin soit dans son laxisme au commencement de la crise ou dans sa détermination de masquer la réalité des faits en faisant pression, on le sait, sur l'OCS et l'OACI. Les économies chinoise et américaine s'écroulent. Côté américain, nous allons dépasser dans les semaines à venir plusieurs dizaines de millions de chômeurs. Côté chinois, l'échec d'une relance par la consommation se fait déjà sentir. Des millions de PME y ont été réduites en cendres et des millions de jeunes fraîchement diplômés ne pourront accéder à l'emploi. Dans l'un comme dans l'autre cas, on sera tenté de chercher un bouc-émissaire. Pour l'Europe, c'est l'Allemagne dont la dépendance aux marchés extérieurs, chinois notamment, est la plus forte. Pas la France qui même si elle a connu par ailleurs un réel retard dans la fabrication de son matériel médical a pour objectif d'autonomiser sa chaîne de production.

Demander des comptes à la Chine est parfaitement légitime au vu de la catastrophe. Toutefois, le régime chinois qui n'en est pas à sa dernière manipulation, rappellera à l'opinion que des réparations avaient été exigées à plusieurs reprises par les puissances impérialistes européennes, et notamment à l'issue de la révolte des Boxers (1900), lesquelles avaient largement participé à l'effondrement de la dernière dynastie impériale, onze ans plus tard. Une radicalité politique s'ensuivit: dictatures blanche (Tchang Kaï-shek) puis rouge (Mao Zedong). Cyniquement, nous sommes tout à fait en droit de nous demander aujourd'hui si nous devons tenter de continuer la poursuite d'une coopération avec la Chine ou au contraire la pousser dans ses retranchements. A quelle fin ? L'écroulement du régime engendrerait une situation d'anarchie telle qu'elle nous débarrasserait d'un régime autoritaire aussi odieux que pernicieux. Nous ne pouvons pas imaginer un seul instant que la Maison Blanche n'y ait pas pensé. Après tout, c'est un scénario que Graham Allison auteur du "Piège de Thucydide", une somme importante de la polémologie contemporaine a envisagé. 

Quels sont les outils diplomatiques et institutionnels dont dispose l'UE pour agir ? 

Avant même de penser à des outils, pensons à notre situation géographique. Les principaux axes des Nouvelles Routes de la Soie convergent vers l'Union Européenne. Pourquoi ? Parce que l'Union Européenne est le premier partenaire commercial de la Chine. Sans l'Union Européenne, la Chine perd une source très importante de ses revenus. Imposons aux dirigeants de Pékin un "deal": l'ouverture des parts de son marché qui nous est encore largement fermé, l'annulation des dettes africaines qu'elle prendra en charge. Bref, on l'aura compris, et contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'Union Européenne est en position de force. Elle l'est aussi pour le système social qu'elle promeut. Service hospitalier gratuit, prise en charge des plus défavorisés,couverture sociale pour les chômeurs:  le modèle européen fait aussi la différence non seulement vis à vis de la Chine mais aussi vis à vis des Etats-Unis. Le déconfinement et l'après-crise vont révéler au grand jour ces différences. C'est en cela aussi que résident les atouts de l'Union Européenne. Le temps travaille pour elle. Elle fera des envieux. Mais sur le plan institutionnel, il convient de revoir avant tout notre partenariat stratégique avec la Chine. Tout simplement parce que celle-ci ne respecte pas nos accords. Deux exemples suffiront: dans le domaine de la gestion des océans, l’attitude de la Chine est absolument désastreuse. En Polynésie française comme au large de l’Afrique. Dans le domaine de la sécurité alimentaire, de l’hygiène, la situation y est cauchemardesque. Est-il acceptable de voir réapparaître les marchés d’animaux exotiques partout en Chine, eux qui sont à l’origine du Sras comme, probablement, du Covid-19  ? Évidemment non. Et cela nous renvoie au laxisme, à l’irresponsabilité criminelle des autorités chinoises. Comment procéder ? Les moyens de pression sont nombreux et graduels  : pénalités, mesures protectionnistes du côté européen, expulsion de diplomates, d’hommes d’affaires ou d’étudiants chinois, interdiction des médias chinois et de leurs organes de propagande dans les pays européens, suppression des instituts Confucius et autres officines d’espionnage, neutralisation des centres de hacking chinois par des ripostes cyber ciblées,  reconnaissance diplomatique de Taiwan, soutien massif aux dissidents chinois, aux communautés religieuses rebelles ou aux indépendantistes ouighours. Devons nous allonger la liste ?... Aux dirigeants chinois de réfléchir. A nous de réapprendre à nous battre.

Finalement, l'Union a-t-elle intérêt à s'opposer, alignée avec les pays anglo-saxons, au régime chinois ? 

Cette période de crise est une opportunité. La rivalité sino-américaine va s'accentuer. A nous de nous démarquer de ces deux pôles. Ni le modèle américain, ni le modèle chinois ne peuvent nous satisfaire. A nous de nous imposer en pensant à nos intérêts stratégiques, à notre souveraineté. C'est une question de volonté et de survie spirituelle, de ce pour quoi nos aînés ont donné leur vie: la défense du monde libre !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 19/04/2020 - 09:03
Il faut ramener notre industrie de Chine et
de Turquie. La Chine qui nous envoie son virus, sans nous informer et la Turquie qui laisse passer volontairement les migrants.
PhloxxX
- 18/04/2020 - 23:41
Réduire notre dépendance économique
Il suffira de réduire notre dépendance économique vis à vis de la Chine en limitant nos importations et en relocalisant nos productions pour sanctionner...
Mais il faudrait une vrai politique fiscale européenne dissuasive et une réelle application des règles de l'OMC.
tubixray
- 18/04/2020 - 19:25
Des comptes .. de dupes
Voilà trente années que les maitres de la mondialisation, et l'union Européenne, nous ont livrés à la Chine.
Le made in China ou made in PRC (popular republic of china) est partout y compris pour des produits de haut de gamme.
Il faut mettre un terme à ce délire.
Une dictature communiste est le pire ennemi que l'on puisse avoir à l'exception de l’islamisme (il n'est pas écrit islam).