En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 53 min 25 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 1 heure 22 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 2 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 4 heures 11 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 40 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 5 heures 15 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 49 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 7 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 1 heure 8 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 39 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 36 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 52 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 6 heures 23 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 6 heures 58 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 16 heures 8 min
© MOHAMMED HUWAIS / AFP
© MOHAMMED HUWAIS / AFP
Silence des armes après le déluge de feu ?

Le Coronavirus, candidat au prix Nobel de la Paix ?

Publié le 10 avril 2020
Alain Rodier évoque l'impact de l'épidémie de Coronavirus sur les conflits armés à travers la planète. La propagation du Covid-19 et la peur générée par cet ennemi invisible ont fait reculer sensiblement les affrontements et les victimes, tombées sur les champs de batailles militaires.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier évoque l'impact de l'épidémie de Coronavirus sur les conflits armés à travers la planète. La propagation du Covid-19 et la peur générée par cet ennemi invisible ont fait reculer sensiblement les affrontements et les victimes, tombées sur les champs de batailles militaires.

Ce titre est volontairement provocateur sachant que des dizaines de milliers de personnes sont décédées tragiquement de ce virus. Ce ne sont plus les militaires qui sont en première ligne (même s’ils participent avec leurs moyens à la lutte contre ce virus) mais les personnels soignants. Certains proposent que ceux qui auront succombé à la maladie dans l’exercice de leurs fonctions soient déclarés "morts pour la France". Cela semble logique puisque le président Macron a répété que la France (mais pas qu’elle) était « en guerre » contre ce mal pandémique.

Mais force est de constater que les conflits classiques ou asymétriques - mais aussi les risques de conflits - ont diminué ces dernières semaines de par le monde à une exception prêt, l’Afrique où le danger jihadiste continue à se répandre faisant de nombreuses victimes.

En Europe, les Américains ont renoncé à leurs grandes manœuvres "Defender Europe 2020" qui devaient se dérouler dans le cadre de l’OTAN à proximité des marches de la Russie. Cette dernière a renvoyé l’ascenseur en arrêtant les manoeuvres qui avaient été prévues à proximité des frontières européennes.

Les postures guerrières en Extrême-Orient ont beaucoup diminué (en dehors de Kim Jong Un qui continue à faire joujou avec ses missiles ; de toutes façons, les Coréens du Nord risquent plus de mourir - même encore de nos jours quoiqu’en dise la propagande - de la famine que du coronavirus).

Les porte-avions (trois pour l’US Navy sans compter le Charles de Gaulle, rentrent au port). Les dirigeants politiques n’ont plus leurs "jouets" pour affirmer péremptoirement que "toutes les options sont sur la table" en sous-entendant cyniquement qu’ils sont prêts à frapper à tout moment… Un petit bémol, au moment où les forces occidentales commencent un mouvement de retrait d’Irak, l’Iran renforce ses capacités sol-mer dans le Détroit d’Ormuz. Cela pose question au moment où ce pays est très touché par le coronavirus. Peut-être une concession faite aux "ultras" ulcérés par l’assassinat de Qassem Souleimani le 3 janvier ?

L’Arabie saoudite a décrété un cessez-le-feu unilatéral de deux semaines au Yémen ; la balle est dans le camp des Houthis pour savoir ce qu’ils vont en faire (la première réaction a été d’envoyer un missile sol-sol vers Riyad mais il n’est pas certain que le commandement central des Houthis soit maître de toutes ses troupes éparpillées sur le terrain). De plus, c’est un moyen pour Riyad de tenter de se désensabler après la défection des Émirats Arabes Unis.

Sauf erreur, personne ne parle plus de l’Ukraine. Il doit évidemment s’y passer des choses pendables mais, ne rencontrant plus un écho médiatique suffisant, les boutefeux habituels (des deux côtés) en sortent fort décontenancés.

Certes, les jihadistes de Boko Haram, de l’État Islamique en Afrique de l’Ouest et du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans profitent de l’occasion pour intensifier leurs opérations meurtrières. Le coranavirus n’est pas chez eux une cause de mortalité importante, le saturnisme, si (intoxication par le plomb)!

Au final, en dehors de certains pays où cela est impossible à faire, les lieux de culte sont fermés, en Israël et en Arabie saoudite y compris. Pour l’auteur, c’est une excellente chose car, gardant le respect que l’on doit aux croyants qui trouvent dans la religion le réconfort dont ils ont besoin, cela calmera peut-être ceux qui utilisent leur foi pour haïr les autres. Le slogan : "le coronavirus est la punition de Dieu" circule dans toutes les religions. Si le "Dieu miséricordieux" ressemble à cela, alors il convient de comprendre tous les agnostiques.    

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires