En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

07.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 14 heures 53 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 16 heures 2 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 19 heures 33 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 20 heures 12 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 21 heures 22 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 21 heures 42 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 22 heures 43 sec
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 22 heures 7 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 22 heures 26 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 15 heures 42 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 16 heures 41 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 17 heures 21 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 19 heures 45 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 20 heures 59 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 22 heures 1 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 22 heures 17 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 22 heures 38 min
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

Publié le 08 avril 2020
Xavier Raufer revient sur l'impact du confinement et de la crise sanitaire du coronavirus sur la délinquance ainsi que sur les erreurs de prédictions des médias notamment.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer revient sur l'impact du confinement et de la crise sanitaire du coronavirus sur la délinquance ainsi que sur les erreurs de prédictions des médias notamment.

Le 21 mars passé, Le Point - pourtant pas le pire du registre aveuglement - titre, sûr de lui : Confinement en banlieue : les cités vont craquer. Bien sûr, le médiatique banc-de-sardines chante alors la même chanson. Craquer ? Ah bon ? Voyons les pires coupe-gorge de France : émeutes répétitives, trafics à ciel ouvert, etc. :

- ROUBAIX (La Bourgogne, l’Épeule) : calme plat,
- MULHOUSE - Bourtzwiller : calme plat,
- VÉNISSIEUX - Les Minguettes : calme plat,
- CREIL - Plateau, quartier Rouher - calme plat,
- STAINS (93) - Clos-Saint-Lazare : calme plat,
- GRIGNY, Viry-Châtillon (91) - La Grande-Borne : calme plat.

Le 0-100% n'existant pas non plus en criminologie, on y signale certes de rares guet-apens, braquages, etc. - mais 80% en moins que d'usage.

Partant de l'atlas des zones sensibles, le Renseignement intérieur a opéré un classement en 4 niveaux, dont les trois premiers sont vus comme dangereux (le 4e niveau présente des symptômes à suivre) : quelque 700 cités et quartiers, dont environ 60, plutôt explosifs. Depuis le début du confinement, de rares violences urbaines (guet-apens, etc.), ont touché 14 de ces cités sur 700... 2% du tout !

Ce calme tient à un invariant criminologique : dans le monde de l’illicite (comme à TOUS les alpinistes ou TOUS les astronautes), les risques externes imposent à tous les mêmes contraintes selon les pressions qu'exercent (ou pas) les détenteurs de la force légale (État) ; ou discrète (caïds dans les banlieues ; mafias, sud de l'Italie).

Deuxième erreur médiatique : "les délinquants s'adaptent au confinement". Inepte ! Il faut n’avoir jamais croisé une racaille pour raconter ça. Car les bandits de ces quartiers et leurs autorités (caïds, "mamans-des-cités") sont des âmes simples ; rusées, brutales certes - mais nul « cerveau du train-postal » parmi eux : leurs surdoués fuient au plus vite les quartiers chauds. Voir M. Djouhri : on est mieux au Ritz qu’à la Grande-Borne…

Chez des voyous rétifs à apprendre ou trimer, seule une  minorité statistique s’adaptera donc au confinement. Pas plus, par exemple, que d’ouvriers d’usine ne suivent les cours du soir pour devenir contremaîtres ou ingénieurs. Pour la basique racaille, c’est donc à présent l’asphyxie. Chaque jour, gendarmes  et policiers raflent ceux qui mettent encore le nez dehors (« Mineurs isolés », nomades, etc.). 

Pourquoi ces erreurs de diagnostic, de l'État et des médias ? Les coupables N°1 sont ces dirigeants associatifs et travailleurs sociaux des quartiers chauds, seuls accès des politiciens et journalistes à des zones qui sinon, leurs seraient inaccessibles. Une fois encore, ces autoproclamés hérauts-des-cités auront crié au loup - tendant en passant la sébile - s'agissant d'événements sur lesquels ils n'ont nulle emprise. (voir in fine un antérieur cas d'intox à l'embrasement, connu en criminologie). 

La perte de compétence au sommet de la police a une autre origine.

Yves Jobic et l'assassinat du commissaire de terrain

Flic de PJ, Jobic (30 ans) est en 1987 accusé de corruption et proxénétisme - grossier traquenard de voyous trouvant ce chasseur surdoué trop près de leurs tanières. Jobic protège ses indics ? Proche du (gauchiste) syndicat de la magistrature, le juge d'instruction flaire le ripou et fait enquêter la gendarmerie. Extorqués par un juge hostile et des gendarmes ravis de l'aubaine, des récits de prostituées accablent Jobic qui - coïncidence ? - jetait naguère leurs maquereaux en taule... Absurdes bobards, mais Jobic est incarcéré en juin 1988. Il est enfin blanchi par la Cour de cassation ("incarcération abusive... préjudice anormal et grave...") mais le mal est fait, côté chefs policiers : "chasser" le voyou sur le terrain, danger ! Juge gauchiste en embuscade. Faites carrière au bureau, ça vaut mieux.

Depuis, le savoir criminel a migré vers les capitaines et commandants de police, voués aux tâches d'exécution, donc peu écoutés par des commissaires dont l'absurdement ardu concours a fait des hybrides. Pile, pseudo-préfets ; face, assistantes sociales de luxe, vu ce qu'on leur serine sur les "droits de l'homme" - ceux des voyous hélas, peu des victimes (1). D'où, les récents faux diagnostics : "les cités" explosent... "les voyous" s'adaptent. À la clé, d'inquiétantes conséquences, un rebond étant probable en fin du confinement : car dans le monde de l’illicite, l'autre invariant qu'est l'effet de déplacement joue :

1 - dans l'espace (les banques sont blindées, je braque le supermarché),
2 - dans le temps (confiné, pas pu braquer, je me rattraperai après).

Rebond pire si un faux diagnostic interdit de l'anticiper ; aussi, du fait que Mme Belloubet (Taubira-en-rêvait-Belloubet-l’a-fait) aura libéré des milliers de détenus. 

Quand le travail social crie "au loup" : utile rappel

1978 : la proposition 13, référendum d'initiative populaire, prive le gouverneur de Californie de 60% de l'immense revenu des taxes foncières : il licencie les 3/4 de ses travailleurs sociaux, (Office of Juvenile Justice & Delinquency, etc.), censés apaiser les célèbres gangs du cru (Crips, Bloods, Latin Kings, etc.). Libéraux (et renvoyés...) crient au bain de sang à venir... tuerie générale... (air connu).  Or en fait, la criminalité dégringole (voir ci-dessous) : les parasites précités étaient inutiles, ou nocifs.

(1) Conférencier deux décennies durant à l'École des commissaires de Saint-Cyr-au-Mont d'Or, ayant préparé des dizaines d'étudiants de l'Institut de criminologie à ce concours, le signataire sait de quoi il parle.

Pour retrouver sur Atlantico la précédente analyse de Xavier Raufer sur ce sujet, cliquez ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 08/04/2020 - 14:26
Alliance objective.
Il est encore trop tôt pour crier victoire sur le fait que les cités ne s'embraseront pas,nous en sommes seulement à un mois de confinement et les narco trafiquants et les islamistes des cités vivent sur les réservent de leurs juteux trafics,ils ne sont pas comme les smicards et d'autres obligés de vivent à découvert dès le 10 du mois,ils ont de confortables matelas de billets et peuvent attendre et voir venir,d'autant que comme pour les islamistes les consignent données aux forces de police par le pouvoir de ne pas intervenir dans les cités sont suivis à la lettre ,je le sais d'autant mieux que j'habite en Seine Saint-Denis où les forces de l'ordre brillent par leur absence.Le tout est de savoir combien de temps va durer cette alliance de circonstance entre un pouvoir affaibli et collabo et les nouveaux maîtres des territoires perdus de la République qui peuvent très vite faire monter les enchères si ils prennent conscience qu'ils ont tout à y gagner en étendant davantage encore leur emprise sur le pays.
evgueniesokolof
- 08/04/2020 - 13:45
très bien
L'exemple californien est cruel
hoche38
- 08/04/2020 - 12:56
Mais dans les banlieues, il y a une police!
Elle est payée avec l'argent des trafiquants de drogue sous la houlette des Frères et des associations islamistes. Bien sûr, ses objectifs et ses méthodes n'ont rien à voir avec "l'ordre républicain", celui qui a totalement disparu dans les territoires de la République, perdus par l'UMPS.