En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 11 min 13 sec
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 16 heures 6 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 15 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 29 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 52 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 23 heures 53 sec
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 23 heures 2 min
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 20 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 41 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 55 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 32 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 51 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 23 heures 39 sec
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 23 heures 2 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 23 heures 2 min
© DR / CNRS - IRHT /
© DR / CNRS - IRHT /
Bonnes feuilles

Heurs et malheurs du guerrier au crépuscule du Moyen Age

Publié le 05 avril 2020
Joël Blanchard publie "La Fin du Moyen Age" aux éditions Perrin. La fin du Moyen Age est une période forte en contrastes, marquée par la guerre de Cent Ans, les pandémies comme la peste noire. Joël Blanchard donne à voir une fin de Moyen Age inspirée, savante, bouillonnante d'idées neuves et traversée d'une rare vitalité créative. Extrait 2/2.
Professeur émérite à l'université du Maine, Joël Blanchard est un spécialiste reconnu du Moyen Âge tardif. Il est l'auteur d'une biographie remarquée de Philippe de Commynes (Fayard, 2006), et de très nombreux travaux et éditions de référence sur les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Blanchard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur émérite à l'université du Maine, Joël Blanchard est un spécialiste reconnu du Moyen Âge tardif. Il est l'auteur d'une biographie remarquée de Philippe de Commynes (Fayard, 2006), et de très nombreux travaux et éditions de référence sur les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joël Blanchard publie "La Fin du Moyen Age" aux éditions Perrin. La fin du Moyen Age est une période forte en contrastes, marquée par la guerre de Cent Ans, les pandémies comme la peste noire. Joël Blanchard donne à voir une fin de Moyen Age inspirée, savante, bouillonnante d'idées neuves et traversée d'une rare vitalité créative. Extrait 2/2.

Un « arbre de deuil » au tronc trempé de sang, sur les branches duquel se trouvent rassemblés tous les protagonistes engagés dans un conflit mortel, voilà l’image forte par laquelle Honoré Bovet ouvre son Arbre des batailles, écrit entre 1386 et 1390. L’universalité du monde chrétien est ébranlée par cette « très forte tribulation ». Le geste par lequel Dieu précipite dans l’enfer les anges rebelles donne sa pleine légitimité à cette guerre totale. L’allégorie est une manière de sensibiliser l’opinion publique à un état de belligérance endémique. 

Elle renvoie à une perception globale, mais les tentatives d’explication sont multiples, les approches tâtonnantes et empiriques. Seul repère objectif dans le temps long de la guerre, l’existence de cycles, les oscillations pendulaires qui font se succéder phases négatives et positives, phases de dislocation et phases de construction. La comète de 1348 annonce des tribulations qui commencèrent dès cette année 1348, c’est-à-dire la grande mortalité, la peste, puis les guerres avec leur cortège de morts, en particulier la guerre franco-anglaise : Crécy (1346), Poitiers (1356). Sous le règne de Charles V, les efforts de reconstruction permettent de rétablir l’autorité royale, et, au moins partiellement, la discipline dans l’armée. Les réformes sont facilitées par la conclusion de trêves avec l’Angleterre (notamment 1389) qui interrompt les hostilités pendant plusieurs années. Mais l’instabilité de 1407 à 1413 avec la guerre civile opposant Armagnacs et Bourguignons et la nouvelle invasion anglaise à partir de 1415 plongent de nouveau le pays dans le chaos. Il faut attendre le milieu du règne de Charles VII (1430-1445) pour que les choses s’améliorent : c’est dans les années 1445-1446 que le roi procède, non pas au recrutement d’une armée permanente, mais « sépare le bon grain de l’ivraie » (Contamine). Il crée les compagnies d’ordonnance, engagées dans la reconquête de la Normandie (1449-1450) et dans la première, puis la seconde conquête de la Guyenne (1451 et 1453). Au terme de ces campagnes, les Anglais ne conservent sur le continent que Calais, place enclavée au sein des possessions bourguignonnes. Sous Louis XI, l’effort se poursuit. Le roi hérite d’une situation confortable, mais la menace anglaise n’a pas disparu. Le roi n’a jamais privilégié l’engagement guerrier. L’effet de masse lié au développement croissant des forces armées et des équipements est dissuasif, ainsi que le maillage du territoire par des places fortes. 

Voilà donc un élément objectif, mesurable dans le temps. Une autre approche est de faire un état des lieux, des ressources, des moyens humains et matériels. Il est possible – et cela a été fait parfaitement – de mesurer à l’aide des chiffres fournis par les comptes des Hôtels les soldes, les commandements, d’estimer l’évolution des structures héritées comme le ban et l’arrière-ban, la « semonce » des nobles, non pas leur disparition, mais leur concurrence avec d’autres dispositifs plus efficaces, les premiers essais de planification, l’apparition de l’artillerie dont l’impact ne fut réel qu’à la fin du XVe siècle, bref, les autres dispositions qui témoignent d’une « militarisation » progressive du pouvoir, ce qui nous fait passer d’un agglomérat de groupes humains à un changement interne dans l’ordre militaire. 

Mais ces remarques laissent de côté des pans entiers de réflexion sur la guerre, faits de prises de parole, de débats polémiques. On assiste, comme dans d’autres domaines étudiés dans les chapitres précédents, à une inflation du discours sur la condition et le comportement de l’homme d’armes, sur ses rapports avec d’autres catégories non combattantes. Ces discours nous offrent de lui une image nouvelle, qui se substitue à la représentation traditionnelle du chevalier. Dans le même esprit que la réforme du royaume, une sphère d’action – est-elle pour autant plus réduite ? – conduit à redéfinir les obligations de l’homme d’armes. D’un côté, des courants plus radicaux réorienteront la vocation du chevalier vers une voie spirituelle rattachée à l’esprit de croisade. Dans d’autres contextes, face aux développements de la vie de Cour, aux tentations curiales, l’homme d’armes réaffirme les obligations terre à terre de l’exploit militaire, sur le terrain, et met en avant son capital d’expérience ; d’où l’emploi de termes nouveaux, ceux d’« art » ou de « science » pour qualifier une activité désormais précise, clairement définie. Ce sont donc des représentations contrastées de l’homme d’armes, aussi bien que de la chevalerie. Le chevalier et le clerc fixent un cadre de réflexion en s’appuyant sur le terreau vivifiant du droit romain, des modèles antiques et bibliques, pour composer une image intègre du chevalier qui échappe au pouvoir dissolvant et corrosif de la Cour ou des plaisirs. Propos moraux, emprunts et remarques matérielles et techniques alternent dans les mêmes textes. Dans ce mélange hétéroclite, déconcertant pour l’esprit moderne, il est possible de repérer les doutes, les incertitudes d’une société aspirant au changement.

Extrait du livre de Joël Blanchard, "La Fin du Moyen Age", aux éditions Perrin

Lien vers la boutique : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires