En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 46 min 11 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 2 heures 25 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 2 heures 48 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 3 heures 59 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 21 heures 12 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 22 heures 59 sec
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 22 heures 49 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 1 heure 47 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 3 heures 58 min
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 20 heures 41 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 21 heures 39 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 22 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 23 heures 11 min
© MANDEL NGAN / AFP
© MANDEL NGAN / AFP
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

Publié le 01 avril 2020
Jean-Claude Beaujour revient sur l'élection présidentielle américaine et sur la campagne électorale fortement perturbée et impactée par la crise sanitaire suite à la pandémie du Covid-19.
Jean-Claude Beaujour est avocat. Il est également vice-président de France-Amériques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Beaujour
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Beaujour est avocat. Il est également vice-président de France-Amériques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Claude Beaujour revient sur l'élection présidentielle américaine et sur la campagne électorale fortement perturbée et impactée par la crise sanitaire suite à la pandémie du Covid-19.

Chacune des élections présidentielles réserve son lot de surprises : en fait, elles ne se déroulent jamais comme elles ont été planifiées. Jusqu’au « Super Tuesday » du 3 mars dernier, date clé dans la primaire démocrate où des candidats ont émergé en vue du choix final, chacun s’accordait à dire que l’adversaire désigné du président Trump aurait du mal à le déloger de la Maison Blanche. En effet, battre Donald Trump alors que les résultats économiques et ceux de l’emploi lui sont carrément favorables, semblait mission impossible pour ses compétiteurs. D’ailleurs, au soir de ce « Super Tuesday », aucun outsider n’arrivait finalement à créer la surprise et à émerger, inclus le richissime Michael Bloomberg qui a depuis abandonné la course. Depuis ce 3 mars, autant dire une éternité, le Coronavirus s’est imposé partout dans le monde comme le seul sujet de préoccupation, au détriment de n’importe quel autre. Pensez donc ! 2,6 milliards de civils confinés chez eux depuis que l’Inde est elle aussi touchée. Aux États-Unis, les trois plus grandes villes du pays, Los Angeles, Chicago et New-York sont à l’arrêt. Pour éviter des millions de morts à l’échelle planétaire, la quasi-totalité des États s’est rapidement calfeutrée, leurs économies étant mises au point mort. Pire, cela peut apparaître ici et là comme le règne d’une drôle de guerre où le « sauve qui peut » semble l’emporter. Cette pandémie, qui ne s’arrête à aucune frontière, s’invite de fait dans la campagne américaine dont elle bousculera inexorablement soit le résultat du scrutin, soit la doctrine politique qu’en exigera l’opinion publique américaine. Oui, le coronavirus est bien le véritable challenger du président Trump. Il semble d’ailleurs l’avoir compris depuis une petite semaine, tant cet adversaire inattendu, invisible, le déroute ! Il n’a en effet que faire des éléments de langage du président Trump…

Pire ! Si hélas les premiers États touchés (Californie, New-York), ne parvenaient pas à contenir la propagation du virus, dans un mois environ les États-Unis risqueraient de se retrouver dans le même état sanitaire que l’Europe. Face à cela, il s’agira de savoir quelle politique publique le gouvernement fédéral sera en mesure de mettre en œuvre. Première urgence, comment assurer la prise en charge des patients infectés dans un pays où 30 millions de personnes n’ont pas de couverture sociale ? Par ailleurs, le risque de voir un grand nombre de personnes retarder leur recours aux établissements de soins pour des raisons financières – provoquant aggravation de leur état et aggravation de la contagion – est bien réel. Il y a fort à parier que ce débat sur la couverture santé, qui était jusqu’alors technique, sera immédiatement incarné, dans une société où les media sont très présents et font largement appel aux émotions des citoyens, au travers de photos et de vidéos d’hommes et de femmes malades, voire mourants. 

Par ailleurs et c’est la deuxième urgence, on commence à comprendre que pour vaincre ce virus et toutes ses conséquences, seule la coopération internationale en matière de recherche et de gestion de la pandémie sera une partie de la réponse à apporter pour éviter une crise majeure, sans précédent avec celle de 2008. Face à ce genre d’épisode mondial qui ne sera certainement pas le dernier, le repli national du type « America First » n’aura aucun effet sur les électeurs. Ces derniers jugeront brutalement et en temps réel la capacité de l’administration Trump à apporter des réponses effectives et aux effets immédiats ou compréhensibles pour préparer le redémarrage au lendemain du Covid19. Au-delà des efforts des chercheurs, la coopération devra aussi s’entendre comme la capacité à prévenir et à réagir de façon solidaire avec l’ensemble des habitants de la planète. En effet, nous avons la preuve aujourd’hui que, quel que soit le foyer de départ d’un tel épisode, c’est la planète tout entière qui risque d’être emportée. « America First » est peut-être un slogan politique de nature à galvaniser les foules à l’occasion de meetings électoraux enflammés, mais il ne pourra en aucun cas protéger les citoyens américains des conséquences radicales d’une pandémie qui changera pour toujours la face de notre XXIème siècle.

En outre, si malheureusement le coronavirus devait affecter l’économie américaine et par conséquent l’emploi bien moins protégé qu’en France, c’est le principal argument de campagne du président sortant qui serait malmené. Le président ne cesse de rappeler que son administration a favorisé la croissance et les emplois partout ; l’œil rivé sur les « swing States ». Mais que vaudront tous les tweets d’autosatisfaction au moment où nous entrerons dans la dernière ligne droite électorale, les usines étant en difficulté, les foules confinées et des millions d’emplois perdus à jamais ? Le président n’hésite jamais à qualifier certaines questions de « nasty ». Face à ce véritable Tsunami, ce qui guette les candidats à la Maison Blanche ce sont plutôt les « nasty » réponses. Certes, un grand plan d’aide financière de 2000 milliards de dollars destiné aux américains et aux entreprises américaines est en passe d’être voté au Congrès et les deux camps politiques ont déjà trouvé un accord au Sénat. Mais il faut espérer que cette unité dans la crise se poursuive un minimum ensuite, au risque de voir le pays se fracturer davantage encore, à la veille des élections, pour des considérations électoralistes et au détriment de l’intérêt de la nation. Enfin, la crise provoquée par le coronavirus ouvre la porte à une autre bataille, celle de Trump v. Trump. Le président qui a donné l’habitude et qui assume le fait de choisir ses partisans, ses alliés, bref son camp, doit désormais s’il veut obtenir un second mandat, endosser l’habit de père de la nation et savoir rassembler ; y parviendra-t-il ? Réponse le 3 novembre au soir. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires