En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

Quand les centristes font planer un parfum de Jasmin sur l’Assemblée…

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 6 heures 24 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 8 heures 54 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 10 heures 45 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 11 heures 20 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 12 heures 6 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 13 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 15 heures 15 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 15 heures 50 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 16 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 6 heures 42 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 10 heures 17 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 10 heures 58 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 12 heures 45 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 14 heures 39 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 15 heures 22 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 16 heures 3 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 16 heures 26 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 17 heures 4 min
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

Publié le 30 mars 2020
Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bichat, Yazdan Yazdanpanah, est responsable de la coordination des tests sur les traitements contre les coronavirus pour la France.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bichat, Yazdan Yazdanpanah, est responsable de la coordination des tests sur les traitements contre les coronavirus pour la France.

C'est un sujet qu'il connaît bien, puisqu'il dirige le "consortium Reacting", encadré par l'INSERM, en charge de ces recherches. Et, accessoirement, le même Yazdapanah est financé à titre personnel par les laboratoires dont il teste les médicaments. 




 

Yazdan Yazdanpanah devient,  à son corps défendant, une personnalité publique depuis qu'il est chargé de coordonner les essais cliniques sur les traitements susceptibles de lutter contre le coronavirus. Et comme toujours, quand on est connu de tout le monde, c'est pour le meilleur comme pour le pire. 

Yazdan Yazdanpanah, le réfugié iranien devenu célébrité

Pour avoir des détails sur le très discret Yazdan Yazdanpanah, il faut se plonger dans la presse quotidienne régionale. Car cet adolescent arrivé d'Iran en pleine révolution islamique ne s'épanche guère sur sa vie privée. On sait juste qu'il est arrivé à 13 ans, quelque part dans le Nord de la France, et qu'il est devenu médecin à Lille. 

C'est en 2011 qu'il arrive à Paris à l'hôpital Bichat, en lien étroit avec l'INSERM dont Yves Lévy n'est pas encore le directeur général. 

Dès cette époque Yazdanpanah se consacre à la recherche sur le SIDA, qui lui vaut des relations étroites avec des laboratoires américains engagés sur le même domaine. 

« Toujours sur le même domaine de la recherche sur le sida. Ce qui change, c'est la différence de taille de l'établissement, entre Bichat et Tourcoing. Ce n'est plus un fonctionnement en famille. »

Une carrière menée en partie à l'INSERM

Yazdanpanah est passé à la tête du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat, à Paris, au début des années 2010. Mais cette carrière s'est faite tout en menant une progression à l'INSERM, notamment sous la présidence d'Yves Lévy, qui a fait de lui le directeur du programme Reacting. À ce titre, Yazdanpanah oeuvre avec le comité scientifique de Reacting, présidé par une figure que l'on retrouve également dans l'affaire du coronavirus : Jean-François Delfaissy.

Voici comment Reacting est présenté sur le site de l'INSERM : 

L’Inserm et ses partenaires d’Aviesan ont mis en place REACTing, un consortium multidisciplinaire rassemblant des équipes et laboratoires d’excellence, afin de préparer et coordonner la recherche pour faire face aux crises sanitaires liées aux maladies infectieuses émergentes.

On comprend donc que Yazdan Yazdanpanah est aujourd'hui le leader de la lutte institutionnelle contre les maladies infectieuses telle qu'elle est conçue par l'INSERM et ses obligés. 

Les laboratoires qui financent Yazdanpanah

L'excellence (mais aussi l'influence) de Yazdanpanah explique que les laboratoires américains s'intéressent à lui et lui attribuent des crédits, à titre personnel, qui ne sont pas négligeables. Nous reproduisons ci-dessus la synthèse des sommes qu'il a déclarées, à titre personnel insistons-y (c'est-à-dire hors des interventions dont les laboratoires où il a travaillé ont pu bénéficier de la part des mêmes laboratoires).

On s'aperçoit qu'entre 2012 et 2019, Yazdanpanah a officiellement 133.000$ en plus de son salaire, versé par des laboratoires. Il s'agit donc d'une somme proche de 1.500€ mensuels. 

Les principaux laboratoires qui l'ont financé sont : MSD, Johnson & Johnson, AbbVie, Viiv Healthcare, Pfizer, Gilead et Bristol-Myers Squibb.

On épinglera d'emblée la nationalité de ces laboratoires : 

MSD (ex-Merck) : USA
Johnson & Johnson : USA
AbbVie : USA
Viiv Healthcare : UK
Pfizer : USA
Gilead : USA
Bristol-Myers : USA

Ce tableau se passe de commentaires... Dans la stratégie de lobbying auprès des chercheurs, les places sont trustées par les laboratoires américains, et les Français n'ont pas leur place. 

AbbVie et le coronavirus

Tout le monde a noté que, depuis 2012, AbbVie avait versé près de 25.000$ à titre personnel à Yazdan Yazdanpanah. Il se trouve qu'AbbVie est la société de recherche créée en 2012 par Abbott. Et il se trouve qu'Abbott commercialise le Kaletra, inhibiteur de protéase utilisé avec le ritonavir comme anti-viral dont la molécule s'appelle le le lopinavir. Et il se trouve que cette association de molécules est actuellement testée dans le cadre de l'essai clinique Discovery pour lutte contre le coronavirus. 

Peut-être peut-on imaginer que la coordination des essais cliniques par Yazdanpanah financé par AbbVie débouchera sur une validation de l'efficacité, peu ou prou, du traitement proposé par AbbVie?

Dans tous les cas, l'association des subventions et de l'examen des résultats cliniques soulève des questions déontologiques.

Gilead et le coronavirus

Nous avons évoqué hier le poids de Gilead dans la recherche contre le coronavirus et son implication dans le capitalisme français. Rappelons ici que Gilead produit le Redemsivir, dont les actionnaires de l'entreprise espèrent 2,5 milliards $ de revenus 

Le Redemsivir fait partie des molécules testées dans le cadre de l'essai Discovery (voir la citation plus haut...).

Là encore, qu'une coordonnateur d'essais cliniques soit, même à hauteur de 3.000 $ sur 7 ans, à titre personnel, financé par le laboratoire dont il est chargé d'évaluer la molécule, voilà qui pose problème.

Limites de ces questions de financements personnels

Il est important ici d'apporter une limite méthodologique aux remarques faites plus haut. Le fait qu'un chercheur universitaire perçoive 3.000 $ ou € en 7 ans de la part d'un laboratoire ne suffit pas à oblitérer son esprit critique ni sa capacité de jugement. En revanche, on peut penser que l'existence de liens financiers entre un laboratoire et la personne chargée de l'évaluer modifie la relation d'évaluation. 

In fine, la question qui est posée est celle des relations complexes et soutenables entre la recherche publique et l'intervention des laboratoires. Le service public est peut-être moins innocent et impartial qu'il ne paraît. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mahesa
- 05/06/2020 - 03:27
Plusieurs observations
1- je suppose que ce chercheur, réfugié iranien depuis son adolescence, est citoyen français, et donc fonctionnaire, et sait ,par conséquent, l'interdiction qui lui est faite de percevoir toute rémunération hors statut. Il est donc en faute, comme nombre de ses collègues d'ailleurs et il serait plus que temps d'y mettre fin.
2- la mondialisation montre bien, ici, les limites de l'honnêteté vérifiable.
3- les labos qui ont fait fortune avec les traitements VIH , lesquels ont assuré 76% de leurs profits, voient arriver la fin de propriété de leurs brevets, et leur passage au statut de génériques. D'où la folie actuelle cf covid19, qui pourrait rapporter à ces labos la rente de traitements et la rente d'un vaccin qui serait rendu obligatoire, par exemple pour rentrer dans tout pays ! Évidemment, il est URGENT et indispensable d'éliminer D.Raoult, ou de l'acheter, tout en condamnant définitivement son protocole. CQFD
Louna
- 01/04/2020 - 12:19
Troublant
Lorsque nous sortirons des griffes de ce virus il sera temps de se poser les bonnes questions sur les failles de notre système de santé et sur le poids des laboratoires dans la recherche médicale. Les Français devront être vigilants et exiger des réponses précises. Nos dirigeants nous ont menti, la France n'était pas prête et ne s'est pas donnée les moyens d'être prête en ANTICIPANT les besoins de masques, de gel, de blouses.......Certains médecins aussi nous ont menti en affirmant dès janvier sur tous les plateaux télé "le corps médical est prêt, ce ne sera qu'une petite grippette ...". Les familles endeuillées sauront se souvenir de cette accumulation de mensonges.
La petite note positive c'est qu'au milieu de cette vase puante une femme aura retrouver son honneur: Roseline Bachelot qui, telle Jeanne d'Arc, a failli mourir sur le bûcher des accusations de dépense éhontée de l'argent public pour l’application du principe de prévention, avec des stocks de masques et des millions de vaccins commandés. L’ex-ministre de la Santé est aujourd’hui érigée en modèle à suivre en temps de crise. Elle mériterait presque d'être canonisée comme notre courageuse Jeanne.
clo-ette
- 01/04/2020 - 08:17
@chablis
La somme "officielle" de 1500€/ mois ne veut rien dire, ou au contraire son montant faible "veut dire" ....Etre financé par le laboratoire testé est anormal, quelque soit le montant .