En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 32 min 31 sec
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 2 heures 6 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 2 heures 35 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 3 heures 26 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 4 heures 9 sec
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 4 heures 43 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 6 heures 21 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 7 heures 8 sec
Les marquent sont eux aussi solidaire
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 44 min 34 sec
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 2 heures 25 sec
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 2 heures 18 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 3 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 3 heures 55 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 5 heures 18 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 5 heures 49 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 6 heures 46 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 21 heures 22 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
RÉVÉLATION

Attention chiffre choc : et le nombre réel de policiers pour assurer le confinement et l’ordre public dans Paris n’est plus que de...

Publié le 26 mars 2020
La décrue des forces de police connait une décrue importante, notamment dans le grand Paris, petite couronne et intra-muros compris. Un épiphénomène inquiétant de la gestion très contestable de cette épidémie par le gouvernement.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La décrue des forces de police connait une décrue importante, notamment dans le grand Paris, petite couronne et intra-muros compris. Un épiphénomène inquiétant de la gestion très contestable de cette épidémie par le gouvernement.

De ce qu'affirment, préoccupées, des sources sûres, les effectifs sur Paris intra-muros de la préfecture de police connaitraient depuis quelques semaines une forte décrue, du fait de la crise sanitaire-pandémie COVID 19, ressentie ou crainte par les policiers et leurs familles.

Pour qui n'est pas le préfet (et encore), connaître les effectifs policiers précis du grand Paris a toujours été une gageure ; on sait cependant que sur un total de quelque 33 000 policiers, seuls 20% sont, d'ordinaire, affectés à l'opérationnel (sécurité publique... commissariats, etc.). Or aujourd'hui, seuls encore 20% ces peu ou prou 6 000 effectifs, seraient désormais mobilisables par cycle de 24 heures ; soit quelque 1 300 policiers opérationnels, pour une capitale de deux millions d'habitants.

Bien sûr, cette dégradation affecte aussi la "petite couronne" parisienne, où la préfecture de police de Paris a aussi autorité. Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine Saint-Denis : là, la préoccupation croit encore car, par rapport à Paris même (38 policiers/10 000 habitants)  la quotité de policiers actifs, tous corps considérés (Cour des Comptes, décembre 2019), passe à 20/10 000 en Seine Saint-Denis, à 16/10 000 dans le Val-de-Marne et 14/10 000 dans les Hauts-de-Seine (derniers chiffres publics).

D'où, sans doute, le "confinement light", dans la périphérie parisienne et autres secteurs "chauds" (Marseille... Lille-Roubaix-Tourcoing), qu'annonce le Canard Enchainé, citant le secrétaire d'État Laurent Nuñez.

Comme indiqué récemment, une période de confinement est défavorable à la quasi-totalité des actes criminels, qui pour s'opérer, pour guetter ou pour fuir, exigent l'abri de la masse, de la foule. "Comme un poisson dans l'eau", disait jadis Mao du révolutionnaire voulant agir caché. Même exigence bien sûr pour tout criminel en action.

Exemple tout récent : un premier bar clandestin, à Stains (93) - façon prohibition américaine - a vite été repéré par la police du fait d'un suspect attroupement voisin.

Mais de tels repérages ne sont possibles que si confinement il y a bien, et si l'ordre public est toujours maintenu sérieusement. Or la crise sanitaire est loin d'être finie et le nombre de personnels des forces de l'ordre atteints par le virus peut augmenter dans le proche avenir - d'autant que leur protection (masques et gants efficaces en nombre... gel désinfectant...) a été négligée, côté gouvernement, au début de la crise.

Le 26 février écoulé, avant le confinement, un haut fonctionnaire disait à l'auteur que la pandémie était inévitable, qu'on ne savait ni la soigner, ni la stopper vraiment ; et qu'il faudrait, en cas de crise sanitaire grave, 220 millions de masques pour le seul personnel de l'État au sens large (fonctionnaires en contact avec le public, personnel hospitalier, etc.). Ce, du fait qu'un masque n'est efficace que trois heures et doit ensuite être détruit  - donc deux par porteur sur une vacation de six heures, etc.

S'ajoute à cela le progrès de la pandémie dans la gendarmerie nationale ; avec le souci spécial que la plupart des gendarmes (hommes et femmes) vivent dans des casernes, où les logement sont modestes, avec famille et enfants. A présent, leur taux de contamination n'est pas le pire, mais à y regarder de près, la grande couronne parisienne et la partie orientale du sud-est de la France, proche de l'Italie, commencent à voir leurs gendarmes plus durement affectés qu'ailleurs.

De plus, la désolante annonce par Mme Belloubet de l'élargissement prochain de 5 000 détenus - envoie un second message négatif aux malfaiteurs de tout poil - d'abord, les zones hors-contrôle ou vous résidez d'usage sont moins confinées qu'ailleurs, mais vous-même pouvez y retourner plus vite que prévu.

Ultime souci pour un gouvernement dont l'amateurisme transpire toujours plus. Le 23 avril (à 24 heures près) commencera le Ramadan 2020. Déjà, des fanatiques profèrent que la maladie "des blancs" ou "des mécréants" ne doit pas inquiéter les fidèles ; que les prières collectives ne sont pas un risque sanitaire, mais protègent les bons musulmans. Si leur point de vue s'impose dans les zones à confinement-light, quelle sera la réaction de Castaner & co. ? Et quels effectifs pourront-ils mobiliser pour y mettre bon ordre ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 28/03/2020 - 09:41
UNE MAUVAISE RECHERCHE DU SENSATIONNEL
Ces titres aguicheurs où l'on tronque le titre pour réserver au corps de l'article la donnée principale participent sans doute d'une visée marketing, mais ils sont indignes d'une présentation sérieuse de l'information à l'intention de lecteurs avertis qui savent parfaitement choisir les articles qui les intéressent. Malheureusement cette pratique détestable qui uniformise les titres, tend à s'étendre en dépossédant le plus souvent l'auteur de l'article du titre de son article au profit de plumitifs tout venants , qui trop souvent en dénaturent ou en rétrécissent le sens ou la portée.
JG
- 27/03/2020 - 12:05
Et quand les racailles de banlieue déferleront d'ici à 15 jours
sur les hôpitaux des centres villes pour se faire soigner, eux et leurs parents, agressant physiquement les soignants pour être pris à la place des autres, qui protègera nos hôpitaux et ceux qui y travaillent ?
Et quand les grands magasins seront pillés par cette même racaille car il n'y aura plus assez de chauffeurs-livreurs debout pour les alimenter, qui les protègera ?
Ce virus est un révélateur, je vous dis, mais la révélation risque d'être cruelle pour tous ceux qui ont voté pour les canailles qui nous gouvernent depuis 1974...J'en fais hélas partie ...donc je bats ma coulpe même si j'ai arrêté cette funeste erreur depuis 2012 ...mais je me désole de voir nombre de mes amis encore si peu lucides sur ce système économique et politique insensé qui gouverne l'occident depuis 40 ans.
Donnez nous un Poutine, vite !! Il semblerait que c'est dans les pires instants de la France que des hommes de la trempe d'un De Gaulle émergent en France... Prions !!
JG
- 27/03/2020 - 11:59
Il est plus facile de taper sur des gilets jaunes rassemblés
Que sur de la racaille qui ne veut pas se confiner, n'est pas Mr Castaner ?
Ce virus est un révélateur des faiblesses et du cynisme de nos gouvernants depuis 40 ans, mais dormez (définitivement pour certains d'entre vous...), une fois le virus passé, tout va revenir comme avant et les français voteront comme un seul homme, pour un seul homme, Macrounet II, qui les protégera du "chaos" que pourrait déclencher cette "vilaine de MLP".
Chaos qui serait bien sûr bien pire que ce que les 6 mois à venir avec 400 milliards d'euros jetés par la fenêtre pour avoir négligé de produire masques et tests qui auraient coûté à peine quelques millions d'euros., des milliers de petites PME au tapis et des centaines de milliers de chômeurs en plus...
Ils n'auront que ce qu'ils méritent, la mort ET le déshonneur !